LE CRUCIFIE EN SON ROYAUME DE TF1

sarkozy-le-messie.jpg

NICOLAS DE NEUILLY, LE MESSIE

« Je suis obligé d’y aller pour la France »

J’avais commis ce reportage il y a quelques semaines ,il  était passé rapidement au purgatoire de billets, je profite lâchement  d’un autre vendredi de cendres  pour les footeux  et du calvaire  de notre Nicolas de Neuilly selon les évangiles de Sainte  TF1, pour enfoncer le clou  une nouvelle fois !

 

«  Si nous sommes réunis en ce jour dans le cénacle MDP, notre sainte Maison de la Démocratie Participative, c’est pour unir nos prières autour du Calvaire, en ce Vendredi Saint d’Athée de l’An de Grâce à Nous  2014 .

Mise en garde : toute ressemblance avec des personnages existants serait très pure coïncidence.

Prière initiale

Nicolas de Neuilly : « Si quelqu'un veut marcher derrière moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. »

Nous nous mettons à la suite de NdeN le Crâneur( voir explication ci-dessous) qui portant lui-même sa croix, sort en direction du lieu dit : Le Crâne ,ou Calvaire,  ou Golgotha.

Nous nous trouvons ici convaincus que le chemin de croix de NdeN ne fut pas le simple fait de marcher vers le lieu de son supplice. Nous croyons que chaque pas du futur-ex Condamné, chacun de ses gestes et chacune de ses paroles sont aussi ce qu’ont vécu et accompli ceux qui ont pris part à ce drame dont ils nous intoxiquent continuellement. C’est aussi dans sa souffrance que NdeN nous révèle sa vérité sur lui et sur ses hommes de mains.

En cette année jubilaire( ou latoire), nous sommes ici pour réfléchir avec une intensité particulière sur le contenu de cet évènement afin  qu’il parle à nos esprits enfumés et nos cœurs  encalminés  ,  qu’il devienne pour nous et la « Garde des Sources » notre propre croix.

Prions

« Seigneur NdeN, remplis nos cœurs de la lumière torve de ton Esprit, afin que nous connaissions le prix exorbitant de tes malversations pour devenir enfin dignes de ta rédemption, dignes de participer aux fruits pourris de ta passion ,   de ta mort symbolique et de ta résurrection programmée. »

PREMIERE STATION : NdeN est condamné

« Es tu le roi de l’UMP ? » demande le Procureur,

« Oui, ma royauté est de ce monde, voyez mes gardes qui se sont battus pour que je ne sois pas livré aux Socialistes. Je suis venu au monde pour rendre témoignage de ma vérité  falsifiée, tout homme qui appartient à ma vérité écoute ma voix »

A ce point le Procureur considéra que l’interrogatoire était terminé. Il alla chez l’UMPS et leur dit : « Moi ,  je ne trouve en lui aucun motif de condamnation ».

Le drame du procureur se cache dans la question : « Qu’est-ce que la vérité ? » Ce n’était pas une question philosophique sur la nature de la vérité, mais une question existentielle sur son rapport à la vérité. L’homme qui ne se laisse pas conduire par son propre rapport à la vérité des faits se dispose par là –même à  ne pas émettre une sentence de condamnation à l’égard d’un coupable.

Les accusateurs devinent cette faiblesse du Procureur et c’est pourquoi, ils réclament avec détermination  la mise en croix,     avant la mise en bière (très appréciée l’été au palais parmi les Pharisiens).

Le Procureur fut contraint de montrer NdeN, soutenu par la pécheresse en cheveux NKM, en le désignant d’un : « ECCE HOMO » (traduction pour les Béotiens : Voici l’HOMME de paille).  Le procureur est  toujours plus sollicité pour acquitter l’accusé pendant que les accusateurs recourent à l’ultime argument : « Si tu le relâches ,    tu es un ennemi de la Démocratie, quiconque le fait roi s’oppose à cette dernière ».

La menace est terrible,    le Procureur cède et émet la sentence ,   mais non sans faire le geste de se laver les mains( on peut le comprendre, après les heures  passées à battre le linge sale de la grande famille).

C’est de cette façon que NdeN  a été condamné ,  lui le Dieu vivant , le Rédempteur de sa  Cosa-nostra .

Les demi-mesures ne sont pas suffisantes, c’est pour cela que ses disciples, apôtres du Veau d’Or en particulier  et de la viande de veau électorale en général,  prient avec tant de ferveur,  ils  le précèdent sur le  chemin épineux du Golgotha   , agitant leurs crécelles  au côté de la Mater Dolorosa  Michelle  A…t  fort Marie qui continue seule son chemin de Damas à Tunis .    Ses esclaves et obligés à vie  ouvrent le cortège:  Brice  H…….x  maintenu par le vigoureux couple Bal…y  dans  leurs ailes de géants, les Ténardiers  du neuf-deux  avancent indifférents au poids des casseroles qui entravent leurs pieds ;  en deuxième ligne    JFrançois C Iznogoud  et Nadine  M….o ,dite simplette vociférante  lancent des fatwas en brandissant les portraits piqués d’épingles vaudou de FH , Flamby 1er et de Christiane T sa garde des sources , tandis qu’Henri  G….o psalmodie des anathèmes incohérentes , en proie à des spasmes de fauve blessé   ; suit  Ste Bernadette C….c  qui purifie les troupes à coups d’encensoir spécial NdeN,  laissant sur son passage  un tapis de pièces jaunes  foulé par tous les apôtres du libéralisme fou dont le nombre éblouit encore le souvenir  des spectateurs impuissants  .Le douloureux cortège est fermé par toute la cohorte des lampistes assermentés ,les plus jeunes enchaînés aux plus vieux , en tête François  F….n dit : Cache ta joie , tire Alain  J , exhumé miraculeusement de son tombeau royal de Bordeaux, pendant que les intermittents du spectacle de fin de règne capitaliste  sont  emmenés par un BHL offrant son torse conquérant et son brushing  aux photographes , Alain  Minc  est encore déçu , trop petit pour être sur la photo et trop agité pour rester en place , il court de droite à gauche en remplissant ses poches des petits cailloux  que les autres lui ont laissé pour jouer ;   un vieux  chien  boursouflé,  essoufflé , aboie son propre nom quand la caravane passe : « Je suis Bernard  Ta..e et j’ai RV  avec NdeN ».  Le Cardinal Claude  Gu…t qui ne monte plus Lagarde derrière le Buisson,  lui jette la première pierre, en lui susurrant : « Casse toi, c’est trop tard, tu gênes ! »

Une bien belle procession.

PRIERE

« O NdeN , toi qui as accepté contraint et forcé  une juste condamnation

Accorde  nous ,  ainsi qu’à tous les hommes de notre temps

La grâce d’être fidèles à la vraie  Vérité ,

Ne permets pas que le  poids de ton irresponsabilité

Par la souffrance des innocents

Ne retombe sur nous.

A toi NdeN ,  injuste roi

Que l’Or de la justice ne soit pas transformé en Plomb par ton ADN , NdeN

Que s’abatte  sur toi le déshonneur et la crucifixion de tes idées pour les siècles sans fin 

Et maintenant mes frères ,  ensemble,  rions jaune et  partons en paix,

Evitons  de tomber dans la mise en abîme des affaires  selon l’évangile de  St Pasqua,

Marchons  triomphants sur les Bygmillions  en nous séparant

Car  suivant l’expression con-sacrée  à jamais : «  Copé c’est mauvais ! » 

 

Reportage restitué sans enregistrement ,   ni écoutes téléphoniques  mais avec l’aimable collaboration détournée du pape Jean Paul et de son prêche lors du Vendredi Saint de l’An 2000 , office des célébrations liturgiques  sur le chemin de Croix au Colisée.(ANNEE SAINTE  MEDITATIONS ET PRIERES ).

 

 

  

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.