CETTE FOIS, " MINC" DE CHANCE !

Alain Minc : le Brexit, "c'est la victoire des gens peu formés sur les gens éduqués"...

 

IL A OSÉ LE DIRE

Alain Minc : le Brexit, "c'est la victoire des gens peu formés sur les gens éduqués"

Mercredi 29 Juin 2016 à 9:49

 

Louis Hausalter

"L'essayiste a visiblement un peu de mal à digérer le résultat du référendum britannique. Pour Alain Minc en effet, le Brexit "est la victoire de 'Downton Abbey' sur les bobos, les créateurs d'entreprises et surtout les jeunes".

Afficher l'image d'origine

Alain Minc digère assez mal le résultat du référendum sur le Brexit... - WITT/SIPA

Alain Minc n'est pas content. Les électeurs britanniques ont voté à 51,9% pour sortir de l'Union européenne, le 23 juin. Et cela agace l'essayiste, qui a un peu de mal à accepter le résultat de ce référendum à la participation pourtant importante (plus de 72%). Alors, dans un entretien au Figaro ce mercredi 29 juin, Alain Minc, loin de vouloir satisfaire ce qu'il semble considérer comme un caprice inconséquent du peuple britannique, appelle à freiner des quatre fers la procédure de Brexit. Pour lui, "il y a de bonnes raisons de penser que les Britanniques sont en train de se rendre compte des conséquences peu avantageuses de leur sortie de l'Union. Nous devrions les aider à ne pas en sortir au lieu d'accélérer leur départ." Autrement dit, aller à rebours du choix exprimé dans les urnes la semaine dernière.

"La victoire de 'Downton Abbey' sur les bobos"

Quelques lignes plus loin, Alain Minc livre son indispensable analyse du scrutin, en employant cette audacieuse image :

"Ce vote pour le Brexit, c'est la victoire de 'Downton Abbey' sur les bobos, les créateurs d'entreprises et surtout les jeunes. Mais les aristocrates et la classe ouvrière n'avaient pas vu la conséquence du Brexit, c'est-à-dire l'éclatement possible du Royaume-Uni."

Pour rappel, Downton Abbey, c'est cette célèbre série britannique qui retrace la vie d'une famille aristocrate… au début du XXe siècle. La victoire du Brexit serait donc celle d'un Royaume-Uni arriéré et poussiéreux sur sa frange dynamique et ouverte à la modernité, condamnée à subir le choix de ceux qui n'en savent pas assez pour pouvoir prendre les bonnes décisions. C'est du moins ce qu'Alain Minc laisse entendre dans une nouvelle saillie :

"Ce référendum n'est pas la victoire des peuples sur les élites, mais des gens peu formés sur les gens éduqués".

Ah, ce satané peuple de "gens peu formés" qui osent se rendre aux urnes lorsqu'on leur demande leur avis… A en croire Alain Minc, on devrait donc plus écouter les "gens éduqués" mais le problème, c'est que ceux-ci sont injustement stigmatisés : "On ne peut pas tout le temps nous expliquer que les études supérieures sont la chose la plus importante dans la vie et dénoncer en permanence les diplômés. Si les élites diplômées représentaient 48% du peuple anglais, cela ferait un pays très démocratique !" On aurait plutôt dit une nouvelle forme d'aristocratie…"

 

Et la faute à qui ???  Petit arriviste- opportuniste de la Méritocratie à la Française qui    avez pu bénéficier du début, du milieu , de la fin et de l'agonie  des" trente glorieuses" , à l'instar de certains bénéficiaires de notre génération, vous qui avez transformé à votre seul  profit  cette Méritocratie en " Médiocratie- Médiacrasseuse ", en "Ripouxblique" et PS dévoyé  , parti du tout" Pour Soi ", plus rien pour la Gauche du peuple qui l'a pourtant  posé sur le trône Républicain  , branché sur  courant alternatif de Droite.

Depuis l'ère Mitterrandienne , dont le machiavélisme de l'un a couvert toutes les corruptions et concussions des autres , au détriment de l'émancipation du peuple , par l'école Laïque égalitaire et la réalisation professionnelle ,à hauteur des implications personnelles , Vous Monsieur et vos semblables qui n'avez cessé de vous accaparer "l'Esprit des lois", pour en faire des "Lois sans esprit" , à usage exclusif de l'Esprit de corps des élites que vous avez consacré  "endogamiques" ; au moins taisez vous !                                                             Faites vous encore plus petit que vous n'êtes , au sens moral  du terme, car bien sûr, la seule chose dont vous n'êtes pas responsable c'est votre petite taille, ne vous hissez donc  plus sur vos arrogantes talonnettes néolibérales déstabilisées, pour asséner vos constatations , dont le peuple, avec ou "Sans dents",  est capable de  faire les mêmes , une partie d'entre lui, laminé socialement et intellectuellement choisit, faute de mieux en prêt à consommer tout de suite,  le repli identitaire , solution proposée par des élus aussi opportunistes et corrompus que vous, qui instrumentalisent eux aussi cette pauvreté économique et culturelle  à des fins électorales , même si la plus grande partie de ce peuple , encore en état de réfléchir ,essaye de trouver des solutions qui nous tirent à peu prés tous vers le haut du pavé démocratique , pendant que vous vous contentez de compter le nombre de ceux que vous avez tiré vers le bas, avec un cynisme en surplomb  de classe dominante , qui n'a d"égal que la complaisance complice qui vous est accordée sur le devant de la scène Républicaine.

"Je vous demande de vous taire...!"Monsieur Minc.

La suffisance ne saurait masquer votre insuffisance , au contraire , elle la rend sinon inacceptable pour "des gens peu formés", du moins irrecevable pour "des gens éduqués".  

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.