ON EST CAP
enseigne la philosophie
Abonné·e de Mediapart

41 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 août 2015

ON EST CAP
enseigne la philosophie
Abonné·e de Mediapart

L’aveuglement des philosophes

ON EST CAP
enseigne la philosophie
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

                La question de savoir pourquoi les gens votent front national plutôt que front de gauche a souvent été posée ici. Cette question se pose aussi dans nos vies : pourquoi la femme battue ne quitte-t-elle pas son mari ? Pourquoi le travailleur, l’étranger, l’homosexuel et l’animal courbent-ils l’échine au lieu de répondre ?

La réponse la plus courante consiste à affirmer que les gens manquent d’instruction, que le système médiatique les manipulent, que la consommation les abrutit et les flatte. Cependant, on ne prend pas garde que cette réponse loin d’être nouvelle est une ritournelle née avec la démocratie mise progressivement en place à partir du moment où le peuple d’Athènes en 662 av. JC se révolte contre les grandes familles. Une telle réponse relègue en effet les  gens au fond de la caverne, pieds, mains et cou attachés, regardant sur une paroi - devenu écran- les ombres des objets qui passent derrière eux projetés par un feu qui jamais ne s’éteind1.

Leur salut dépendra alors de l’homme providentiel et divin qui parviendra à s’échapper de la caverne, vivre dans la lumière du jour et suprême joie regarder le soleil en face. Cet homme au naturel d’or, c’est le philosophe selon Platon, autre variante du prophète. Ce djedaï n’est pas seulement courageux et sage, il est aussi plein de compassion, aussi et quoiqu’il lui en coûte, retournera-t-il dans la caverne pour libérer les gens de leur ombre au risque d’y perdre la vie.

Cette version pourra recevoir une infinité de variations selon les lieux, les époques, les styles : l’intellectuel engagé, le curé, l’instituteur, le cow-boy solitaire, le journaliste, l’homme politique, le psychanalyste … elle aura ses bons et ses truands. Ma version préférée étant non celle de Platon  - je n’ai pas encore atteint la lumière réelle du soleil – mais de Sergio Leone dans il était une fois la révolution. J’en suis encore aux images. Mais je ne confonds pas BHL et Pierre Vidal-Naquet2 ni Jean Jaurès et François Hollande. Ouf ! J’ai enfin atteint l’ordre symbolique !

Cette version comporte un passage que j’ai toujours trouvé juste, quoique l’image du livre jeté dans la boue m’ait souvent tordu le ventre et froissé le cœur. John Mallory (James Coburn) jette en effet un livre dans la boue après que Juan Miranda (Rod Steiger) lui ait fermé le clapet avec cette remarque : pendant que les chefs de la révolution discutent stratégie autour d’une table où ils mangent et boivent, les combattants sont morts. Nostalgie d’un impossible homme divin et nostalgie d’un impossible réel de liberté et d’égalité qui ne nous laisserait que comme alternative de se faire sauter la caisse avec une poignée pleine de dynamite ou de passer une saison chez Lacan histoire de nous apprendre à accepter le réel tel qu’il est.

A moins que…

... on se rappelle avec Jacques Rancière 3 que Platon, aristocrate, haïssait autant l’oligarchie – celle des dollars ou de l’euro- que la démocratie – la plèbe et son ombre – ; auquel cas s’émancipant de la tiédeur de son lit ou la grisaille de ses jours , chacun là où il est, devant son écran, dans la rue ou sur une place publique, mais aussi au sein de sa famille et son activité ou inactivité professionnelle, pratiquera la liberté et l’égalité en parlant avec les autres et en les écoutant, en s’associant, manifestant, écrivant, chantant…. Toujours pour dire les contradictions des mondes où nous vivons car il n’existe aucun mécanisme qui permette de briser les idoles pour libérer les esclaves comme l’explique très bien Geneviève Fraisse au début de cette vidéo 4. De même, il n’existe qu’un monde où les gens sont libres, celui où ils se parlent, comme nous le faisons ici 5 ou là-bas si j’y suis ou encore ailleurs 6

1 Livre VII de La République

² http://blogs.mediapart.fr/blog/yvon-quiniou/070815/bhl-ombre-lumiere-et-vide-intellectuel

3 La Haine de la démocratie Jacques Rancière

4 https://www.youtube.com/watch?v=zjikWRr8RTQ

5  http://blogs.mediapart.fr/blog/vingtras/140815/huit-cents-contact

6 http://blogyy.net/

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Outre-mer
Karine Lebon, députée : « Ce qui se passe à La Réunion n’émeut personne »
La parlementaire de gauche réunionnaise dénonce le désintérêt dont les outre-mer font l’objet, après une semaine marquée par le débat sur les soignants non vaccinés et le non-lieu possible sur le scandale du chlordécone. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal — Migrations
À Paris, de jeunes exilés campent devant le Conseil d’État pour réclamer leur mise à l’abri
Depuis six mois, plus de trois cents jeunes exilés vivent sous les ponts à Ivry-sur-Seine. Alors que le froid s’installe, des associations alertent sur la situation de ces adolescents qui manquent de tout. Vendredi, ils ont dressé un camp devant les grilles du Conseil d’État pour faire entendre leur voix.
par Yunnes Abzouz
Journal
Loi « anti-squat » : le gouvernement se laisse déborder sur sa droite
En dépit de la fronde des associations de mal-logés et l’opposition de la gauche, l’Assemblée a adopté la proposition de loi sur la « protection des logements de l’occupation illicite » à l’issue d’un débat où le texte a été durci par une alliance Renaissance-Les Républicains-Rassemblement national.
par Lucie Delaporte
Journal
Tarifs des transports franciliens : Valérie Pécresse et le gouvernement se renvoient la balle
La Région Île-de-France, dirigée par Valérie Pécresse, a annoncé que le pass Navigo passerait de 75 à 90 euros si l'État ne débloquait pas des financements d’ici au 7 décembre. Alors que les usagers craignent la déflagration, la Région et l’État continuent de se rejeter la responsabilité.
par Khedidja Zerouali et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
L’aquaculture, une promesse à ne surtout pas tenir
« D’ici 2050, il nous faudra augmenter la production mondiale de nourriture de 70% ». Sur son site web, le géant de l’élevage de saumons SalMar nous met en garde : il y a de plus en plus de bouches à nourrir sur la planète, et la production agricole « terrestre » a atteint ses limites. L'aquaculture représente-elle le seul avenir possible pour notre système alimentaire ?
par eliottwithonel
Billet de blog
Et pan ! sur la baguette française qui entre à l’Unesco
L’Unesco s’est-elle faite berner par la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française ? Les nutritionnistes tombent du ciel. Et le pape de la recherche sur le pain, l’Américain Steven Kaplan s’étouffe à l’annonce de ce classement qu’il juge comme une « effroyable régression ». (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Pesticides et gras du bide
Gros ventre, panse,  brioche,  abdos Kro, bide... Autant de douceurs littéraires nous permettant de décrire l'excès de graisse visible au niveau de notre ventre ! Si sa présence peut être due à une sédentarité excessive, une forme d'obésité ou encore à une mauvaise alimentation, peut-être que les pesticides n'y sont pas non plus étrangers... Que nous dit un article récent à ce sujet ?
par Le Vagalâme
Billet de blog
La baguette inscrite au patrimoine immatériel de l'humanité
La baguette (de pain) française vient d’être reconnue par l’UNESCO comme faisant partie du patrimoine immatériel de l’humanité : un petit pain pour la France, un grand pas pour l’humanité !
par Bruno Painvin