Franchement, a-t-on besoin des pauvres ?

Démocratie/élections, élections/démocratie. Le serpent se mord la queue. Et nous, nous ne cessons pas de nous coltiner ces candidats aux municipales qui nous promettent monts et merveilles. On sort juste des présidentielles qu’on plonge dans les municipales. Enfin, les socialistes se refont une jeunesse, grâce à la politique chaotique de notre cher président qui n’a plus le temps de s’occuper de nous.
Démocratie/élections, élections/démocratie. Le serpent se mord la queue. Et nous, nous ne cessons pas de nous coltiner ces candidats aux municipales qui nous promettent monts et merveilles. On sort juste des présidentielles qu’on plonge dans les municipales. Enfin, les socialistes se refont une jeunesse, grâce à la politique chaotique de notre cher président qui n’a plus le temps de s’occuper de nous. Entre divorce et remariage, il a juste celui de faire des bourdes et d’écouter les murmures de sa belle Italienne qui lui chante des berceuses. Elle au moins n’a pas de soucis avec son pouvoir d’achat. J’espère tout au moins que chez Hermès, les prix n’ont pas monté de 48%. L’autre soir, à la réception donnée en l’honneur de Shimon Pérès, elle avait une belle robe venant directement de ce couturier. Peut-être qu’elle achète les modèles de l’année précédente avec une ristourne.

 

 

Ce soir-là, Rachida Dati avait une de ces robes fendues. Nous avons là une ministre de luxe, tout juste sortie du faubourg Saint-Honoré. Je ne sais pas comment elle trouve le moyen de s’occuper de notre justice, de faire campagne, et d’aller faire du shopping. Elle est douée celle-là. Elle a dû en mettre plein la vue à Pérès. Lui qui, en Israël, n’a guère l’habitude de rencontrer les Arabes que dans le bâtiment ou dans les stations-service. Alors là chapeau ! Cette fille se débrouille bien. Elle a même réussi à bluffer nos bons bourgeois du VIIe arrondissement de Paris. Elle est passée comme une lettre à la poste. Maintenant que les héritiers votent pour la diversité, la face de la France va changer. Hein, il est bon Sarkozy. Il a inventé le melting-pot à la française. Est-ce que Fadela a boudé la réception ? Je ne l’ai pas vue sur les photos de Paris Match. Et je m’en inquiète. Un peu de rap à l’Elysée ne me déplairait pas. Surtout que l’un des fils de notre président est introduit dans ce milieu-là. La démocratie, c’est ça non ? L’Elysée dans les banlieues et les banlieues à l’Elysée. Un bon défi pour une nouvelle France, celle du changement bien sûr.

 

Libé de samedi titre : « La droite s’angoisse ». Il y a de quoi. Elle sait gouverner au sommet… et la gauche tire les marrons du feu. Enfin, façon de parler. Elle se console avec ce qu’elle trouve. La gauche des élections intermédiaires va-t-elle réussir à renouveler le parti et à le sortir de son conservatisme ? Un bon coup de balai s’impose. Le PS en a drôlement besoin. Je suis contente que Delanoë soit réélu maire de Paris. D’autant que je venais de m’habituer aux embouteillages. Il ne devrait pas se séparer de ce brave vert, le champion de la chaussée encombrée, le Baupin du Paris à cran. Il a vraiment du bon sens. Je vous conseille d’emprunter le boulevard Rochechouart. Avec tous mes diplômes, je n’arrive pas à distinguer la voie des bus de la voie du chauffeur basique. La future étape pour Delanoë sera la course à la présidence. Obama le Noir à la tête des États-Unis et Delanoë à celle de la France. Qui a dit que nous n’étions pas pour la discrimination positive ? Depuis que Sarko est au pouvoir, nous l’expérimentons au jour le jour. Plus de problèmes dans les quartiers, grâce au karcher, et quant aux sans-papiers, ils se font rares. On leur a payé le voyage retour en classe ultra-économique.

 

Je suis fière de la France, un grand pays ! Aucune réforme à faire, tout roule, tout baigne. Il n’y a que le pouvoir d’achat qui chute. Franchement, a-t-on besoin des pauvres ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.