esther H
journaliste
Abonné·e de Mediapart

72 Billets

2 Éditions

Billet de blog 1 mai 2011

Lutter contre la précarité des journalistes : soutenez la pétition Défense pigistes maintenant

esther H
journaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pétition pour la défense des pigistes

Pour une Presse libre et indépendante, ils faut des journalistes qui puissent vivre dignement de leur métier sans être à la merci de pressions économiques...

Comme le prévoit la Charte de Munich de 1971 et comme Défense pigistes, soutenu par le syndicat général des journalistes FO, qui appelle les autres syndicats de journalistes nationaux à le rejoindre pour cette bataille, le revendique "En considération de sa fonction et de ses responsabilités, le journaliste a droit non seulement au bénéfice des conventions collectives, mais aussi à un contrat personnel
assurant la sécurité matérielle et morale de son travail ainsi qu'à une rémunération correspondant au rôle social qui est le sien, et suffisante pour garantir son indépendance économique"

Soutenez la pétition maintenant :

Le 24 mars dernier, la Cour d’appel de Paris a confirmé le caractère illicite de plusieurs dispositions du « protocole d’étape pigistes » du 7 novembre 2008, sans toutefois invalider la totalité du texte.

Par delà cette décision de justice, l’appréciation que le SGJ-FO porte sur ce texte n’a pas changé. Il demeure aux mains de nos employeurs une arme de destruction des droits des pigistes, de la loi Cressard et, partant, une menace pour la Convention collective et le statut des journalistes.

De plus, l’arrêté d’extension dont cet accord minoritaire a fait l’objet risque de favoriser grandement les visées des employeurs.

Ce texte qui a le culot de se présenter comme un texte de protection des pigistes n’a qu’un unique but, celui d’aggraver la situation des plus précaires d’entre nous, pour remettre en cause :

le maintien conventionnel de salaire en cas de maladie, maternité, accident du travail ;

le paiement annuel, conformément à la convention collective, des congés payés et du 13e mois en sus du montant de la pige ;

le paiement de l’ancienneté dans l’entreprise et dans la profession qui doit s’ajouter au salaire de base conformément à la convention collective ;

le droit de voter et se présenter aux élections professionnelles ;

le droit à la formation professionnelle ;

l’inscription au registre unique du personnel.

Ne laissons pas faire ! C’est un véritable basculement qui menace notre profession.

Avec le SGJ-FO, nous estimons

que cet arrêté ministériel d’extension doit être annulé,

que l’accord d’étape pigistes doit être abrogé.

Nous appelons à la réalisation de l’unité la plus large de la profession sur ces deux exigences.

Nous appelons à contresigner cet appel pour préparer dans l’unité un rassemblement devant le ministère du Travail.

NON à la précarité ! Journalisme indépendant !

Signature sur : http://defensedespigistes.hau
tetfor…

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Maltraitance en Ehpad : une indignation feinte et insuffisante
Les pouvoirs publics font mine de découvrir que le puissant groupe Orpea se joue des règles depuis des années dans ses Ehpad. Mais la maltraitance, les conditions de travail dégradées et la répression syndicale sont sur la table depuis des années,  sans que jamais le système de financement ne soit remis en cause.
par Mathilde Goanec et Leïla Miñano
Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 37 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Gérald Darmanin, le ministre qui dissout plus vite que son ombre
Après une manifestation antifasciste à Nantes, le ministre de l’intérieur a annoncé son intention de dissoudre le collectif « Nantes révoltée », animateur d’un média alternatif local. Outil administratif conçu contre les groupes factieux, la dissolution est avant tout utilisée comme une arme de communication et de neutralisation politique. 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Un système pénal à abolir : perspectives féministes
Dans son essai Pour elles toutes. Femmes contre la prison, Gwenola Ricordeau propose une réflexion sur l'abolition du système pénal (police, justice, prison) d'un point de vue féministe, à contre-courant des courants dominants du féminisme qui prônent un recours toujours plus accru au pénal.
par Guillaume_Jacquemart
Billet de blog
Le bracelet électronique, facteur et révélateur d'inégalités
Chercheur à l’École normale supérieure, Franck Ollivon propose une approche géographique du placement sous surveillance électronique. Il analyse notamment la façon dont, en reposant sur la restriction spaciale, le bracelet redessine les contours d’un espace carcéral, dans lequel les situations individuelles des placés sont inévitablement facteurs d’inégalités.
par Observatoire international des prisons - section française
Billet de blog
Contrôleuse des lieux de privation de liberté : l’année Covid en prison
Mis en garde par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) pour les risques de cluster dans les prisons, le gouvernement a brillé par sa passivité. Rien d'étonnant, tant ses alertes et préconisations restent systématiquement lettre morte.
par lien-social
Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette