La charte du Hamas : un monument de haine antisémite !

Dans la guerre de l’information qui fait rage sur le WEB, il est malheureusement toujours nécessaire de revenir aux fondamentaux en rappelant l’idéologie des uns et des autres.

Sans négliger l'horreur qu'est celle des civils palestiniens, je m'étonne de voir à quel point certains lecteurs "oublient" ou bien ignorent les textes fondateurs du mouvement islamiste Hamas.

 

L'idéologie du Hamas est particulièrement abjecte, et peu sont les Français, les médias qui ont le courage d’en parler : on évoque, certes, le refus de la reconnaissance d’Israël et souvent dans une terminologie comme l'antisionisme, antisioniste, sionistes..., désormais employée à tort, le plus souvent par des organisations d'extrême gauche, mais sans dire tous les ressorts de haine qui expliquent ce déterminisme du Hamas à ne pas faire la paix avec Israël, et ce depuis fort longtemps.

L'opinion veut bien admettre que le mouvement est islamiste, sans évoquer les nombreux appels au djihad mondial, souvent envisager par des actes terroristes en Occident, - contre tous les « incroyants » ressassés à la télévision de Gaza et autres chaînes islamistes ; et surtout, on n’évoque que rarement l' antisémitisme virulent du Hamas.

 

Je crois que dans un but de compréhension de la situation il faut aussi prendre connaissance de la Charte du Hamas, dans une traduction qui ne suscite pas de commentaires fieleux : celle de Jean-François Legrain, chercheur au CNRS, associé au GREMO (« groupe de recherche et d’études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient » de Lyon), qui n’est pas - pour reprendre hélas certains termes à la mode en France -, un dangereux repère de « sionistes» !

 

Voici le lien : http://www.gremmo.mom.fr/legrain/voix15.htm

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.