esther H
journaliste
Abonné·e de Mediapart

72 Billets

2 Éditions

Billet de blog 20 avr. 2010

VSD : 10 journalistes sacrifiés !

esther H
journaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.


Société des journalistes de VSD
Intersyndicale Prisma Presse CGT-SNJ -FO
Après VSD, à qui le tour ?
 8 avril 2009 • La farce tranquille
Une nouvelle formule « haut de gamme » conçue pour VSD par Jacques Séguéla et Denis Jeambar est lancée par l’éditeur Philippe Labi, sans aucune concertation avec la rédaction, ni tests préalables. L’un des éléments phares de cette « modernisation » est la disparition du logo historique du magazine (arc-en-ciel).
Bilan : un mois après ce lancement, la diffusion tombe à 100 000 exemplaires vendus en kiosques. Six mois après, la diffusion chute sous ce seuil symbolique (moins 25 % en un an).
 13 octobre 2009 • Iceberg droit devant !
Devant l’effondrement des ventes, la Société des journalistes de VSD demande un bilan
de l’échec de cette nouvelle
formule. En vain.
 1er décembre 2009 • Zéro coût pour zéro idée
Pour répondre à la crise, l’éditeur annonce la suppression de 20 pages rédactionnelles, remplacées par des grilles de programmes télé réalisées par Prisma TV. Cette « nouvelle-nouvelle formule » est repoussée à la quasi unanimité de la
rédaction, qui adresse une motion de défiance, dénonçant ce projet low cost, à la direction générale Rolf Heinz et Pierre Riandet.
Face à la vacuité du projet présenté, une partie de la rédaction s’attelle à l’élaboration d’un projet éditorial alternatif, qui prend en compte les impératifs économiques pour affirmer l’identité originale de VSD, dissoute ces dernières années.
 18 décembre 2009. VSD amputé
La direction annonce au CE que cette reconfiguration éditoriale est adossée à un PSE (plan de sauvegarde de l’emploi),
prévoyant 13 suppressions de postes (sur 49 CDI). En résumé : la direction externalise 20 % du contenu rédactionnel
pour pouvoir supprimer 25 % des effectifs permanents.
Le CE mandate un expert sur le projet économique et éditorial de la direction.
 26 mars 2010 • Dialogue de sourds
L’expert présente son rapport au CE et propose, en s’appuyant sur le projet de la rédaction, un modèle éditorial ne prévoyant que 5 suppressions de postes.
 2 avril 2010 • La direction répond par la nomination d’un rédacteur en chef à mi-temps (également rédacteur en chef de Télé-Loisirs), le remplacement du directeur artistique par un Directeur artistique à mi-temps (DA de Voici) et le maintien du PSE
avec « 10 à 12 » pages livrées par l'agence TV du groupe, PTV, et 10 suppressions de postes.
Le positionnement éditorial est toujours aussi flou. Aucune date
de sortie n’est fixée pour cette nouvelle-nouvelle formule faite de bric et de broc.
 6 avril 2010 • VSD en grève
Après quatre mois d’échanges et de propositions, face à l’inflexibilité de la direction, les salariés votent majoritairement la grève le 6 avril. Reconduite le 9 puis le 12 avril.
Aujourd’hui, VSD est en première ligne. Mais ce que nous subissons préfigure la
politique générale d'une direction, fondée uniquement sur les coûts au mépris de la
qualité éditoriale.
Une politique qui se caractérise par une mutualisation à marche
forcée et une dégradation générale des conditions de travail.

La Société des journalistes de VSD

et l'Intersyndicale Prisma Presse CGT-SNJ -FO demandent aux confrères journalistes, aux politiques, aux lecteurs de se mobiliser pour défendre une profession, pilier de notre démocratie, sacrifiée aux actionnaires !

Solidaires...


Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Maltraitance en Ehpad : une indignation feinte et insuffisante
Les pouvoirs publics font mine de découvrir que le puissant groupe Orpea se joue des règles dans ses Ehpad. Mais la maltraitance, les conditions de travail dégradées et la répression syndicale sont sur la table depuis des années,  sans que jamais le système de financement ne soit remis en cause.
par Mathilde Goanec et Leïla Miñano
Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Gérald Darmanin, le ministre qui dissout plus vite que son ombre
Après une manifestation antifasciste à Nantes, le ministre de l’intérieur a annoncé son intention de dissoudre le collectif « Nantes révoltée », animateur d’un média alternatif local. Outil administratif conçu contre les groupes factieux, la dissolution est avant tout utilisée comme une arme de communication et de neutralisation politique. 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Contrôleuse des lieux de privation de liberté : l’année Covid en prison
Mis en garde par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) pour les risques de cluster dans les prisons, le gouvernement a brillé par sa passivité. Rien d'étonnant, tant ses alertes et préconisations restent systématiquement lettre morte.
par lien-social
Billet de blog
Le bracelet électronique, facteur et révélateur d'inégalités
Chercheur à l’École normale supérieure, Franck Ollivon propose une approche géographique du placement sous surveillance électronique. Il analyse notamment la façon dont, en reposant sur la restriction spaciale, le bracelet redessine les contours d’un espace carcéral, dans lequel les situations individuelles des placés sont inévitablement facteurs d’inégalités.
par Observatoire international des prisons - section française
Billet de blog
Un système pénal à abolir : perspectives féministes
Dans son essai Pour elles toutes. Femmes contre la prison, Gwenola Ricordeau propose une réflexion sur l'abolition du système pénal (police, justice, prison) d'un point de vue féministe, à contre-courant des courants dominants du féminisme qui prônent un recours toujours plus accru au pénal.
par Guillaume_Jacquemart
Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette