esther H
journaliste
Abonné·e de Mediapart

72 Billets

2 Éditions

Billet de blog 26 mai 2011

Obama : « la tentative palestinienne à l’ONU est une erreur »

esther H
journaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le président américain Barack Obama a déclaré mercredi que ce serait une erreur pour les palestiniens de poursuivre une reconnaissance à l’ONU au lieu de reprendre les pourparlers de paix avec Israël.

« Pour les palestiniens, prendre la route des Nations unies plutôt que le chemin de s’asseoir et de parler avec les israéliens est une erreur, » a-t-il dit.

Obama a affirmé que tandis que l’ONU pourrait réaliser beaucoup de choses, elle ne peut déclarer un Etat palestinien qui ne peut être établi qu’après qu’Israël et les Palestiniens aient accepté la paix.

Lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre britannique David Cameron à Londres, Obama a déclaré que le processus de paix sera finalement décidé par les deux parties seulement.

Faisant référence au Hamas, il a dit qu’il était difficile pour Israël de négocier avec un groupe qui s’oppose à son existence et qui tire des roquettes sur le pays. « Je ne veux pas que les Palestiniens oublient qu’ils ont eux aussi des engagements, » a-t-il noté.

Le président américain a déclaré que les Palestiniens auront à résoudre les problèmes que pose l’accord de réconciliation si le processus de paix progresse.

Il a souligné à nouveau son adhésion à la solution de deux Etats. « Mon objectif, comme je l’ai dis dans un discours que j’ai prononcé la semaine dernière, est un Etat juif d’Israël qui est en sécurité et reconnu par ses voisins, et un état souverain de la Palestine, où le peuple palestinien sera en mesure de déterminer son propre destin et son avenir propre, » a-t-il affirmé. « Je suis persuadé que cela peut être atteint. »

Obama a ajouté que la réalisation d’un règlement pacifique au Proche-Orient demandera des « compromis déchirant » de la part des Israéliens et des Palestiniens, mais qu’un accord ne sera jamais atteint si les deux parties ne reviennent pas à la table des négociations.

Il a noté qu’il avait récemment proposé que les deux parties relancent le processus en travaillant d’abord sur les frontières d’un futur Etat palestinien et la sécurité d’Israël avant d’en venir à des problèmes plus émotionnels, tels que le sort des réfugiés palestiniens et de Jérusalem.

Il a souligné qu’un accord de paix sera à l’horizon si Israël et les Palestiniens résolvaient ces problèmes.

Cameron a félicité Obama pour son discours sur le Proche-Orient dans lequel il a soutenu le retrait israélien aux frontières de 1967 et un échange de territoires. Les deux hommes ont convenu que la nécessité de résoudre le conflit israélo-palestinien était plus urgente que jamais.

Cameron a déclaré que le terrorisme contre Israël doit prendre fin, ainsi que « l’humiliation subie » par les Palestiniens. Malgré les difficultés, nous devons pousser pour une solution, a-t-il noté.

Obama et Cameron ont également discuté de la situation en Libye et en Syrie.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Maltraitance en Ehpad : une indignation feinte et insuffisante
Les pouvoirs publics font mine de découvrir que le puissant groupe Orpea se joue des règles depuis des années dans ses Ehpad. Mais la maltraitance, les conditions de travail dégradées et la répression syndicale sont sur la table depuis des années,  sans que jamais le système de financement ne soit remis en cause.
par Mathilde Goanec et Leïla Miñano
Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 37 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Gérald Darmanin, le ministre qui dissout plus vite que son ombre
Après une manifestation antifasciste à Nantes, le ministre de l’intérieur a annoncé son intention de dissoudre le collectif « Nantes révoltée », animateur d’un média alternatif local. Outil administratif conçu contre les groupes factieux, la dissolution est avant tout utilisée comme une arme de communication et de neutralisation politique. 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Contrôleuse des lieux de privation de liberté : l’année Covid en prison
Mis en garde par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) pour les risques de cluster dans les prisons, le gouvernement a brillé par sa passivité. Rien d'étonnant, tant ses alertes et préconisations restent systématiquement lettre morte.
par lien-social
Billet de blog
Le bracelet électronique, facteur et révélateur d'inégalités
Chercheur à l’École normale supérieure, Franck Ollivon propose une approche géographique du placement sous surveillance électronique. Il analyse notamment la façon dont, en reposant sur la restriction spaciale, le bracelet redessine les contours d’un espace carcéral, dans lequel les situations individuelles des placés sont inévitablement facteurs d’inégalités.
par Observatoire international des prisons - section française
Billet de blog
Fermer une prison, y ouvrir une école et un musée
« Ouvrir une école, c’est fermer une prison », aurait dit Victor Hugo. Avec la fermeture imminente de la prison de Forest, un projet stratégique unique se présente aux acteurs politiques bruxellois : traduire la maxime d’Hugo en pratique et, en prime, installer un musée de la prison au cœur de l’Europe ! Par Christophe Dubois
par Carta Academica
Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette