Blanc comme l'enfance, blanc comme l'enfer....

Satanée saison....

Froid, froid, froid.....

Ce soir en sortant du bureau la neige tombait....petits flocons cotonneux....

Devant moi une maman avec ses deux fils....agitation, rire, sauts.....excitation.....

Les enfants joyeux....la bouche ouverte, la langue tendue pour happer les étoiles de neige......

Je souris en les regardant....

Et puis station Filles du Calvaire....

Je te vois....tu te presses vers la bouche béante....avec ton caddie et tes sacs plastiques....

Tu files, te faufiles, pour arriver sur le quai et installer ton territoire, choisir ton coin, te mettre à l'abri...parce que cette nuit le froid va frapper, briser, détruire....la neige ne te fait pas rêver, elle te fait peur.....

Et je me demande....si avant lorsque tu étais enfant...que tu serrais fort la main de ta mère, quand tu avais des rêves, que tu voulais devenir pompier ou explorateur....je me demande si toi aussi tu ouvrais la bouche et tu tendais ta langue pour ramasser les étoiles de neige.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.