Etienne CHERON
consultant
Abonné·e de Mediapart

32 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 mai 2017

[Etienne Cheron] J'ai voté, soulagé, confiant mais si ...

[Etienne Cheron] Il pleut ce dimanche à Paris, une pluie lente, une pluie fine ...et j'ai déjà voté. est-ce le signe d'une bonne participation ? Hors de question de me brancher sur les tubes à à info, je risquerai l'AVC

Etienne CHERON
consultant
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Par Etienne CHERON

Il pleut ce dimanche à Paris, une pluie lente, une pluie fine ...et j'ai déjà voté.

est-ce le signe d'une bonne participation ?

Hors de question de me brancher sur les tubes à à info, je risquerai l'AVC avant midi et il faut tenir la journée. Bon, je craquerai sans doute dans la journée, c'est sûr. Juste un clic, un petit clic sur le site de la RTBF ou de la TSR mais surtout pas de retweet, le pandore de permanence à Beauvau nous a prévenu : 7500 € d'amende. A une semaine du tiers provisionnel, je ne peux pas faire n'importe quoi.

Il pleut, les français ne sont pas allés à la pêche ! quelle est la participation aux Antilles ? quelle participation ? les stars du milieu politique qui ont voté dans leur fief  ! Macron au Touquet, Le Pen à Saint-Cloud ! non à Hénin Beaumont (elle ne vit pas dans un château mais dans un petit coron en brique rouge).

Comment a-t-on voté au fin fond du Cantal ? dans le Doubs ? dans le 5e arrondissement de Marseille ? puis les duplex dans les QG avec de vaillants militants abreuvés de champagne chaud, l'oeil rivé sur ce diabolique téléphone à la recherche désespérée du moindre signe "y a la queue au bureau bidule ? bon signe, "petite participation à 12h à machinchose" ? ça sent bon.

Bref, je vais tenter de m'épargner tout cela puisque je connais le scénario. Mais est-ce que je ne regarde pas Les Bronzés à chaque rediffusion ?

Non non non, pas d'AVC, juste un peu de RTBF mais rien d'autre.

Je dois garder des forces pour ce soir. Ruth Elkrief, David Pujadas puis NKM, Raffarin, Copé qui vont essayer de gratter quelquechose, les socialistes qui vont s'étriper, le Front de gauche et les communistes qui vont rompre sans oublier les FN qui montrer leur rage et les "En Marche" leur sérénité en observant les "p'tites et grosses léchouilles" des uns ou des autres. Pourquoi pas Sarkozy tiens ?

A la réflexion et comme je sais là aussi ce qui va se passer, sans doute devrais-je prévoir de me coucher tôt pour bien profiter de mon 8 mai, ce saint jour férié.

Je me relis, je trouve que je suis confiant sur ce qui va se passer mais ne le suis-je pas trop  ? Et si cette journée de novembre en mai allait déboucher sur une mauvaise surprise comme le cauchemard soudain qui survient dans une fin de nuit jusqu'ici sereine ?

Je n'aime pas cette petite musique de fin de texte mais elle est quelque part dans ma tête alors comme il pleut, qu'il n'y a rien que vous ne pourrez  repousser à demain, férié, prenez bien les 5, 10 minutes qu'il faut pour protéger la France de l'infâme.

Etienne CHERON

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Maltraitance en Ehpad : une indignation feinte et insuffisante
Les pouvoirs publics font mine de découvrir que le puissant groupe Orpea se joue des règles dans ses Ehpad. Mais la maltraitance, les conditions de travail dégradées et la répression syndicale sont sur la table depuis des années,  sans que jamais le système de financement ne soit remis en cause.
par Mathilde Goanec et Leïla Miñano
Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Gérald Darmanin, le ministre qui dissout plus vite que son ombre
Après une manifestation antifasciste à Nantes, le ministre de l’intérieur a annoncé son intention de dissoudre le collectif « Nantes révoltée », animateur d’un média alternatif local. Outil administratif conçu contre les groupes factieux, la dissolution est avant tout utilisée comme une arme de communication et de neutralisation politique. 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Un système pénal à abolir : perspectives féministes
Dans son essai Pour elles toutes. Femmes contre la prison, Gwenola Ricordeau propose une réflexion sur l'abolition du système pénal (police, justice, prison) d'un point de vue féministe, à contre-courant des courants dominants du féminisme qui prônent un recours toujours plus accru au pénal.
par Guillaume_Jacquemart
Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette
Billet de blog
Contrôleuse des lieux de privation de liberté : l’année Covid en prison
Mis en garde par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) pour les risques de cluster dans les prisons, le gouvernement a brillé par sa passivité. Rien d'étonnant, tant ses alertes et préconisations restent systématiquement lettre morte.
par lien-social
Billet de blog
Le bracelet électronique, facteur et révélateur d'inégalités
Chercheur à l’École normale supérieure, Franck Ollivon propose une approche géographique du placement sous surveillance électronique. Il analyse notamment la façon dont, en reposant sur la restriction spaciale, le bracelet redessine les contours d’un espace carcéral, dans lequel les situations individuelles des placés sont inévitablement facteurs d’inégalités.
par Observatoire international des prisons - section française