Etienne CHERON
consultant
Abonné·e de Mediapart

32 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 mai 2017

[Etienne Cheron] De l'émancipation des femmes naitra un monde pacifié

[Etienne Cheron] Communication de l'UNESCO : Dans le cadre du quatrième Forum mondial sur le dialogue interculturel, l'UNESCO, en collaboration avec le gouvernement azerbaïdjanais, a organisé une réunion de haut niveau sur l'importance de l'éducation des filles pour des sociétés pacifiques et durables. Investir dans l'éducation des filles est un objectif humanitaire urgent

Etienne CHERON
consultant
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 Ci-après une communication sur les enjeux de l'éducation des filles. De l'émancipation des femmes naitra un monde pacifié.

Communication de l'UNESCO

Au quatrième Forum mondial sur le dialogue interculturel, l’UNESCO lance un appel mondial pour l'éducation des filles

UNESCO

Dans le cadre du quatrième Forum mondial sur le dialogue interculturel, l'UNESCO, en collaboration avec le gouvernement azerbaïdjanais, a organisé une réunion de haut niveau sur l'importance de l'éducation des filles pour des sociétés pacifiques et durables. Investir dans l'éducation des filles est un objectif humanitaire urgent et important et une priorité pour la communauté mondiale. Selon le rapport mondial de suivi sur l'éducation de l'UNESCO de 2016 sur l’égalité des genres, «les conflits renforcent les inégalités entre les sexes. Les filles sont près de 2,5 fois plus susceptibles de ne pas être scolarisées si elles vivent dans des pays touchés par des conflits. Les filles réfugiées ont moins tendance à terminer leurs études primaires ainsi qu’à poursuivre et terminer leurs études secondaires ».

L’éducation des filles et des femmes est un très puissant moteur de changement. La recherche a montré que l'autonomisation des filles se traduit par un meilleur avenir pour les sociétés dans leur ensemble: l'éducation des filles et des femmes conduit à une meilleure santé reproductive, à une amélioration de la santé familiale, à la croissance économique pour la famille et  la société, ainsi qu'à des taux inférieurs de mortalité infantile, malnutrition et mariage d’enfants. En ce sens, l'éducation des filles peut donc constituer un outil puissant pour nourrir un sentiment d'identité et d'appartenance positif et leur fournir les connaissances, les valeurs, les attitudes et les comportements qui favorisent la citoyenneté mondiale responsable, la pensée critique et l'empathie ; cela peut également leur fournir les outils nécessaires pour lutter contre et prévenir l'extrémisme violent.

La réunion, présidée conjointement par Mme Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO, et Mikayil Jabbarov, Ministre de l'éducation de la République d'Azerbaïdjan, a été marquée par les interventions de la Première dame d'Éthiopie, Mme Roman Tesfaye Abneh, la Première dame du Mali, Mme Keïta Aminata Maiga, la Première dame du Rwanda, Mme Jeanette Kagame ainsi que par la Présidente du Comité d'Etat pour les Affaires familiales, féminines et infantiles de la République d'Azerbaïdjan, Mme Hijran Huseynova. Modéré par Mme S. Gülser Corat, Directrice pour l'égalité des genres à l'UNESCO, la réunion de haut niveau s’est conclue par le lancement de l’Appel humanitaire mondial pour investir dans l’éducation des filles.

Tous les intervenants ont souligné l'importance de l'éducation des filles comme moyen de lutte contre l'extrémisme violent et ont appelé à des investissements accrus dans l’éducation de qualité pour tous. Citant Malala Yousafzai, la Directrice générale a noté que les extrémistes ont peur des livres et des stylos, et sont effrayés du pouvoir de l'éducation, ils ont également peur des femmes et du pouvoir de leur voix. Elle a souligné que: «L'éducation est le moyen de désarmer ces processus qui peuvent conduire à l’extrémisme violent en déconstruisant les préjugés ainsi qu’en luttant contre l'ignorance et l'indifférence».

En marge de cette réunion de haut niveau, la Directrice générale s’est entretenue avec Mme Jeanette Kagame, la Première dame du Rwanda, au cours duquel elles ont réaffirmé leur engagement en faveur de l'égalité des genres et ont discuté des possibilités de collaboration.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
Le double « je » de Macron au Parlement européen
Mercredi, à Strasbourg, Emmanuel Macron et ses adversaires politiques ont mené campagne pour la présidentielle française dans l’hémicycle du Parlement européen, sous l’œil médusé des eurodéputés étrangers. Le double discours du chef de l’État a éclipsé son discours sur l’Europe.
par Ellen Salvi
Journal — Migrations
Dans le sud de l’Espagne, ces Algériens qui risquent leur vie pour l’Europe
En 2021, les Algériens ont été nombreux à tenter la traversée pour rejoindre la péninsule Ibérique, parfois au péril de leur vie. Le CIPIMD, une ONG espagnole, aide à localiser les embarcations en mer en lien avec les sauveteurs et participe à l’identification des victimes de naufrages, pour « soulager les familles ».
par Nejma Brahim
Journal — Europe
Boris Johnson et le « partygate » : un scandale qui en cache de plus graves
Le chef du gouvernement britannique se démène pour éviter un vote de défiance contre lui. Au-delà de fêtes clandestines organisées en plein confinement, d’autres affaires ont terni sa réputation depuis deux ans, et montrent l’emprise du secteur privé sur sa politique.
par Ludovic Lamant
Journal — Médias
Bolloré : la commission d’enquête se mue en café du commerce
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches patriotiques ou nationalistes.
par Laurent Mauduit

La sélection du Club

Billet de blog
Présidentielles: penser législatives
La ficelle est grosse et d'autant plus visible qu'elle est utilisée à chaque élection. Mais rien n'y fait, presque tout-le-monde tombe dans le panneau : les médias aux ordres, bien sûr, mais aussi parfois ceux qui ne le sont pas, ainsi que les citoyens, de tous bords. Jusqu'aux dirigeants politiques qui présidentialisent les élections, y compris ceux qui auraient intérêt à ne pas le faire.
par Liliane Baie
Billet de blog
Primaire et sixième République : supprimons l'élection présidentielle
La dissolution de l'Assemblée afin que les législatives précèdent la présidentielle devrait être le principal mot d'ordre actuel des partisans d'une sixième République.
par Jean-Pierre Roche
Billet de blog
Élection présidentielle : une campagne électorale de plus en plus insupportable !
Qu’il est lassant d’écouter ces candidats qui attendent des citoyens d'être uniquement les spectateurs des ébats de leurs egos, de s'enivrer de leurs mots, de leurs invectives, et de retenir comme vainqueur celle ou celui qui aura le plus efficacement anéanti son adversaire !
par paul report
Billet de blog
Lettre aux candidats : vous êtes la honte de la France
Course à la punchline, postillonnage de slogans... vous n'avez plus grand chose de politiques. Vous êtes les enfants de bonne famille de la communication. Vous postulez à un rôle de gestionnaire dans l’habit de Grand Sauveur. Mais je suis désolée de vous apprendre que nous ne voulons plus d’homme providentiel. Vous avez trois trains et quelques générations de retard.
par sarah roubato