Etienne CHERON
consultant
Abonné·e de Mediapart

32 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 mai 2017

[Etienne Cheron] Regardons un peu ailleurs ... Lac Tchad

[Etienne Cheron] Marqué par des violations massives des droits de l’enfant, le conflit qui sévit dans le bassin du lac Tchad a brisé un nombre incalculable de vies. Trois ans se sont écoulés depuis l’enlèvement des lycéennes de Chibok, au Nigéria, en 2014. Depuis, Boko Haram mène une campagne systématique d’enlèvements qui lui permet d’enrôler de force des milliers d’enfants ...

Etienne CHERON
consultant
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

[Etienne Cheron] Très émouvante communication de l'UNICEF sur le conflit dans la région du lac Tchad

https://medium.com/photographie-et-changement-social/victimes-malgr%C3%A9-elles-1ff34e384125

Victimes malgré elles

Marqué par des violations massives des droits de l’enfant, le conflit qui sévit dans le bassin du lac Tchad a brisé un nombre incalculable de vies.

Trois ans se sont écoulés depuis l’enlèvement des lycéennes de Chibok, dans l’État de Borno, au Nigéria, en 2014. Depuis, Boko Haram mène une campagne systématique d’enlèvements qui lui permet d’enrôler de force des milliers d’enfants, auteurs d’un nombre croissant d’attentats-suicides. Ce reportage revient sur les lieux, à Maiduguri, capitale de l’État de Borno, où leurs bombes ont explosé.


© UNICEF/UN058604/Gilbertson VII Photo — Maiduguri, March 2017

Fatima, 12 ans, déplacée de la ville de Bama à l’intérieur du pays, au marché de Baga de Maiduguri, où 18 personnes, dont une femme enceinte, ont perdu la vie lorsqu’un jeune homme de 16 ans s’est fait exploser dans un cyclotaxi qui l’emmenait au marché, le 7 mars 2015.

© UNICEF/UN058605/Gilbertson VII Photo — Maiduguri, March 2017

Des locaux au Monday Market, l’un des marchés de Maiduguri, où, le 11 décembre 2016, deux fillettes de 7 ans ont actionné leur charge explosive, faisant un mort et de nombreux blessés. Depuis janvier 2014, 117 enfants, dont plus de 80 % sont des filles, ont été utilisés pour commettre des attentats-suicides dans la région.

© UNICEF/UN058608/Gilbertson VII Photo — Maiduguri, February 2017

16 janvier 2017, un petit garçon de 7 ans a fait exploser sa charge, ôtant la vie d’un enseignant en plus de la sienne, et blessant sept autres personnes. La multiplication des attaques est extrêmement préoccupante, tant pour les victimes que pour les enfants qui les commettent.

© UNICEF/UN058606/Gilbertson VII Photo — Maiduguri, March 2017

Des passants devant des véhicules détruits dans le quartier de Muna Garage, à Maiduguri, où, le 16 février 2017, un kamikaze a déclenché ses explosifs alors qu’un convoi de camions se préparait à partir pour Gambaru, une ville située à 141 km de là. Ce fut la première explosion d’une série d’attaques impliquant neuf kamikazes et des hommes armés de Boko Haram.

© UNICEF/UN058607/Gilbertson VII Photo — Maiduguri, March 2017

Des enfants déplacés, dans le camp de Dalori, à Maiduguri. Au Nigéria, plus de 1,7 million de personnes, dont plus de la moitié (55 %) sont des enfants, ont été déplacées par les combats qui opposent les insurgés de Boko Haram au gouvernement.

© UNICEF/UN058610/Gilbertson VII Photo — Maiduguri, March 2017

Des personnes à l’extérieur du palais du Shehu, à Maiduguri, où, le 13 juillet 2012, une adolescente de 15 ans a actionné son gilet d’explosifs après la prière du vendredi, au cours d’une attaque visant le vice-gouverneur de l’État et le Shehu, un dirigeant religieux local. Les deux hommes ont survécu, mais cinq autres ont été tués.

© UNICEF/UN058609/Gilbertson VII Photo — Maiduguri, February 2017

Des étudiants sur une route menant à l’université de Maiduguri, où, plus tôt dans l’année, le 16 janvier 2017, la police a tiré sur une jeune fille équipée d’un gilet d’explosifs, actionnant ainsi sa charge alors qu’elle courait se réfugier dans les buissons bordant la route. Au 31 mars 2017, 27 enfants avaient été utilisés dans des attaques dans le nord-est du Nigéria.

© UNICEF/UN058611/Gilbertson VII Photo — Maiduguri, Febuary 2017

Des commerçants et des clients au Monday Market de Maiduguri, où, le 1er juillet 2014, une voiture piégée a explosé en face du tribunal de grande instance, tuant 18 personnes et en blessant 55 autres. Le recours aux enfants pour commettre des attentats est une pratique de plus en plus courante et constitue une caractéristique de ce conflit déjà marqué par de graves violations des droits de l’homme.


En savoir plus sur la crise du bassin du lac Tchad, qui touche le Nigéria, le Cameroun, le Tchad et le Niger.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Didier Raoult : deux ans d’enquête sur une imposture
Depuis l’arrivée du Covid-19 en France, Didier Raoult est devenu une figure nationale. D’abord en faisant la promotion d’un traitement inefficace contre la maladie, l’hydroxychloroquine, puis en niant la possibilité d’une seconde vague ou en remettant en cause l’efficacité de la vaccination. Mediapart revient en vidéo sur deux ans d’enquête sur le directeur de l’IHU.
par Youmni Kezzouf, Mathieu Magnaudeix et Pascale Pascariello
Journal — France
Une figure du combat contre le harcèlement scolaire est visée par une plainte pour « harcèlement »
Fondatrice de l’association Marion la main tendue, Nora Fraisse se voit reprocher par une dizaine d’anciennes bénévoles, stagiaires ou services civiques d’avoir eu un comportement toxique envers de proches collaborateurs. D’après notre enquête, l’une d’elles a déposé plainte pour « harcèlement ».
par Prisca Borrel
Journal
Le boycott, ou l’abstention par le versant politique
Boycotter l’élection présidentielle pour imposer l’idée d’un processus constituant : l’idée resurgit à l’occasion du scrutin d’avril 2022. Des militantes et militants politiques à gauche veulent faire des abstentionnistes une force politique.
par Mathilde Goanec
Journal — Moyen-Orient
La nouvelle donne au Moyen-Orient pourrait relancer l’accord sur le nucléaire iranien
À peine élu, Joe Biden a décidé de ressusciter l’accord international avec Téhéran rompu par Donald Trump. Pour la République islamique, qui cherche à obtenir la levée des sanctions internationales, c’est aussi un objectif prioritaire. 
par René Backmann

La sélection du Club

Billet de blog
De la nécessité d'une parole antivalidiste
Exclusion politique, culte de la performance, refus de l'autonomie, enfermement, confiscation de la parole... Yohann Lossouarn nous explique pourquoi les luttes antivalidistes sont aujourd'hui plus que nécessaires.
par dièses
Billet de blog
Vieillissement et handicap
Les maux pour le dire ou réflexions sur le vieillissement vécu de l'intérieur.
par Marcel Nuss
Billet de blog
Un tri dans la nuit : nos corps dissidents, entre validisme et Covid-19
Un entretien initialement publié par Corps Dissidents, dans le blog d'Élise Thiébaut, et toujours actuel. Le validisme est une question cruciale pendant le Covid19. Il l’a été dans les réactions – solidaires ou pas – des gens face aux discours selon lesquels seuls les vieux et les handicapés mouraient du Covid-19. Il l’est pour la question du triage : est-ce qu’uniquement les corps productifs méritent d’être sauvés ? 
par Elena Chamorro
Billet de blog
Handicap 2022, libérer les miraculés français
La personne handicapée qui ne peut pas vivre « avec nous », permet la fiction utile d’un monde peuplé de « normaux ». Entre grands sportifs et artistes, une population est priée de demander le droit de circuler, de travailler, d’exister. L’observatoire des politiques du handicap appelle à une métamorphose normative urgente des institutions françaises appuyées par une politiques publique pour tous.
par Capucine Lemaire