Prix UNESCO/Juan Bosch par Etienne CHERON

Relayé par Etienne CHERON From Unesco Service de presse Estefanía Ciro Rodríguez (Colombie), lauréate du Prix UNESCO/Juan Bosch pour la promotion de la recherche en sciences sociales en Amérique latine et dans les Caraïbes

Relayé par Etienne CHERON From Unesco Service de presse

 

Estefanía Ciro Rodríguez (Colombie), lauréate du Prix UNESCO/Juan Bosch pour la promotion de la recherche en sciences sociales en Amérique latine et dans les Caraïbes

05 Juin 2018

infocus_laureate_jbosch2017.jpg

© David Curtidor

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a nommé Estefanía Ciro Rodríguez (Colombie), lauréate du Prix UNESCO/Juan Bosch pour la promotion de la recherche en sciences sociales en Amérique latine et dans les Caraïbes, sur la recommandation d’un jury international (link is external). Ce prix vient récompenser ses recherches sur le rôle de la culture de la feuille de coca dans l’Amazonie colombienne.

Licenciée en économie, Estefanía Ciro Rodríguez est titulaire d’une maîtrise d’histoire de l’Université de los Andes à Bogotá (Colombie) et d’un doctorat en sociologie de l’Université nationale autonome du Mexique (UNAM).

Elle travaille aujourd’hui comme chercheuse au Centre de réflexion sur l’Amazonie colombienne A la Orilla del Río. Elle a notamment effectué des recherches sur les politiques mondiales de lutte contre la drogue, la présence de l’État dans des zones en conflit et sur les collectivités rurales au XXIe siècle.

Sa thèse, intitulée « Parcours de vie de cultivateurs de la feuille de coca dans le Caquetá et légitimité de l’activité de la culture du cocaïer », est le fruit d’un travail de recherche sur le terrain. Elle y explore les trajectoires d’hommes et de femmes qui cultivent la feuille de coca, les violences auxquelles ils ont été confrontés et la manière dont cette culture fait partie de leurs traditions.

Créé en 2009 à l’initiative du gouvernement de la République dominicaine, le Prix UNESCO/Juan Bosch (link is external) récompense  tous les deux ans des jeunes chercheurs en sciences sociales qui contribuent par leur travail au renforcement des liens entre la recherche et les politiques publiques. Doté de10 000 dollars et un diplôme, il a également pour objectif de motiver les jeunes chercheurs de la région et d’encourager les échanges intellectuels et le dialogue en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Il tire son nom du célèbre auteur, politicien, analyste social et fervent défenseur des valeurs démocratiques et d’une culture de la paix, dont les travaux ont largement contribué à l’étude des processus sociaux et politiques en République dominicaine et dans les Caraïbes.

Les précédents lauréats du Prix ont été Karen Nathalia Cerón Steevens (Colombie), en 2013 et Manuel Alejandro Olivera Andrade (Bolivie), en 2015.

Le prix sera remis lors d’une cérémonie officielle qui se tiendra à Bogotá le 23 juillet.

****

Contact médias : Lucía Iglesias Kuntz, Service de presse de l’UNESCO, l.iglesias@unesco.org (link sends e-mail), + 33 (0) 1 45 68 17 02

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.