Etienne COGNET
Militante Ecologiste - Etudiant
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 août 2022

40 ans après la dépénalisation de l'homosexualité, un goût amer persiste

Bien que cette victoire mérite d’être célébrée tant elle est structurante dans l’Histoire de nos luttes, ces 40 ans laissent un goût amer en bouche. En effet, le contexte politique actuel nous fait présager un recul de nos droits alors même que nombre d’entre eux restent encore à conquérir.

Etienne COGNET
Militante Ecologiste - Etudiant
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

« La discrimination, la flétrissure qu’implique à leur égard l’existence d’une infraction particulière d’homosexualité les atteint nous atteint tous à travers une loi qui exprime l’idéologie, la pesanteur d'une époque odieuse de notre histoire. Le moment est venu, pour l’Assemblée, d’en finir avec ces discriminations comme avec toutes les autres qui subsistent encore dans notre société, car elles sont indignes de la France. » - Robert Badinter

Je veux commencer ce billet par cette citation de Robert Badinter défendant la loi que nous célébrons ce jour. Cette loi qui a mis fin à la répression qu’avait engagé le régime de Vichy, contre les déviants, les « contre-nature », les pédés.

Bien que cette victoire mérite d’être célébrée tant elle est structurante dans l’Histoire de nos luttes, ces 40 ans laissent un goût amer en bouche. En effet, le contexte politique actuel nous fait présager un recul de nos droits alors même que nombre d’entre eux restent encore à conquérir.

La montée de l’extrême droite en France, dans toute l’Europe, dans le monde occidental en général et même au-delà menace nos existences. Des législations LGBT-phobes apparaissent partout dans le monde, en Hongrie, aux Etats-Unis, en Pologne, en Russie, au Sénégal et ailleurs sans qu’aucune barrière n’empêche l’arrivée de ces idéologies immondes en France.

Justement la France. Aujourd’hui s’opère dans une grande indifférence une banalisation de l’homophobie. Il y a 40 ans nous faisions cesser le bruit des bottes et aujourd’hui nous nous accommodons du silence des pantoufles.

Des ministres, élus et mouvements politiques réactionnaires, conservateurs et fascisants ramènent sans crier gare cette idéologie de la discrimination envers ceux qui ne rentrent pas dans le moule, symptomatique de l’oppression hétéro-patriarcale. Cette dernière s’alliant avec les idéologies libérale qui exploite les travailleurs et travailleuses, écocidaire qui épuise notre environnement et en premier lieu celui des plus modestes, et impérialiste qui détruit les peuples et leurs modes de vie. L’hétéro-patriarcat constitue seulement une facette de tout un système d’oppression.

Comment être confiant pour nos droits quand une ministre affirme que l’existence des homosexuels, « ces gens-là », est contre nature. Comment affirmer nos luttes quand un élu de la République, lors d’un débat sur la variole simienne, affirme que les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes font honte aux singes.

Nos acquis, qu’on nous considérait solides amenant même certains à douter de la nécessité de nos luttes, s’effritent peu à peu.
Le contexte politique nous oblige à une vigilance accrue pour la conservation de nos droits, il démontre aussi la nécessité de remporter de nouvelles victoires tant le chemin reste long.

Le moment est venu de protéger les personnes intersexes contre les mutilations qu’ils et elles subissent.

Le moment est venu de reconnaitre l’existence des personnes trans qui font face à des discriminations et humiliations institutionnalisées.

Le moment est venu de reconnaitre des droits aux travailleurs et travailleuses du sexe qui sont, au regard de la loi, des sous-citoyens et sous-citoyennes, ce qui met en danger leurs vies.

Le moment est venu de reconnaître et d’indemniser les victimes de la répression judiciaire faite aux homosexuels avant la promulgation de la loi que nous célébrons aujourd’hui.

Le moment est venu d’autoriser et d’encadrer la Gestation Pour Autrui pour assurer un droit à la famille pour toutes et tous.

« Le moment est venu d’en finir avec ces discriminations comme avec toutes les autres qui subsistent encore dans notre société, car elles sont indignes de la France. »

Plus que jamais nos luttes sont importantes, nécessaires, vitales. Plus que jamais nous devons être politiques, radicales et radicaux, et surtout plus que jamais, nous devons être fières et fiers, ne jamais baisser la tête et ne rien laisser passer.

La lutte continue, plus que jamais !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
La crise climatique attise les tensions au Kenya
Les questions d’écologie sont absentes des discours des candidats aux élections générales du mardi 9 août. Pourtant, avec un régime de pluies devenu « imprévisible », le pays subit fortement les conséquences du dérèglement climatique, qui aggrave des tensions existantes.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Afrique
Le pays suspendu à un scrutin à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Écologie
Petits canaux contre « idéologie du tuyau », une guerre de l’irrigation
Très ancrés dans les territoires montagneux du sud de la France, prisés par les habitants, les béals sont encore vitaux pour de nombreux agriculteurs. Mais cette gestion collective et traditionnelle de l’eau se heurte à la logique de rationalisation de la ressource des services de l’État.
par Mathieu Périsse (We Report)
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
La grosse entourloupe de l'AAH
Alors qu'on parle de la victoire de la déconjugalisation de l'AAH, alors qu'on cite les augmentations de ce minima social comme une exception du macronisme, personne ne parle d'une des plus grandes entourloupes des dernières années : la suppression du complément de ressources de 180 euros pour les nouveaux admis dans le système.
par Béatrice Turpin
Billet de blog
Le pouvoir d'achat des fonctionnaires vampirisé par quarante ans de néolibéralisme
Lorsque la spoliation du pouvoir d'achat des fonctionnaires devient une institution sous la Cinquième République...
par Yves Besançon
Billet de blog
Loi pouvoir d'achat : Macron & Borne veulent prolonger notre ébriété énergétique
[REDIFFUSION] 42°C en Gironde. 40°C en Bretagne. 20 000 hectares partis en fumée. Lacs, rivières et sols s'assèchent. Les glaciers fondent. Que fait-on à l'Elysée ? On reçoit le président des Emirats Arabes Unis pour importer plus de gazole. A Matignon ? On défend un projet de loi « Pouvoir d'achat » qui vise à importer plus de gaz du Qatar et des Etats-Unis. Où est la sobriété ?
par Maxime Combes
Billet de blog
Pour la rentrée, préparons la riposte !
Bientôt, les vacances seront terminées. Et beaucoup se demandent maintenant de quoi sera fait leur avenir avec un gouvernement qui n’a concédé presque rien aux salariés, aux retraités et aux chômeurs en termes de pouvoir d’achat.
par Philippe Soulié