A vous collègues soignants...

A vous collègues soignants qui empêchez les vieux de sortir de leur chambre d'Ehpad pour leur bien car ils ne savent plu eux mêmes ce qui serait le mieux pour eux... A vous collègues soignants qui empêchez les couples d'Ehpad de s'embrasser...

A vous qui réalisez de force des tests PCR sur des patients qui ne peuvent vous résister... 
A vous collègues soignants qui faîtes des feuilles d'événements indésirables pour dénoncer une fille d'embrasser sa mère et vous direction qui l'interdisez de visite pour cette acte d'amour...

Certains de mes collègues me dégoûtent et auraient été prêts à dénoncer du juif en 40 ....

La ferveur d'être des héros, d'empêcher un virus qui ne tue personne ou presque contrairement au cancer, vous rend paranoiaques, malsains, maltraitants.... maltraitants oui.

Vous me dégoûtez d'exercer à nouveau ce métier après m'être arrêter lors de la première vague, vous me dégoûtez de ne pas réfléchir et de croire tout ce qu'on vous dit sans vous posez de question, de réaliser ce qu'on vous ordonne sans réfléchir, sans vous opposer car vous avez peur pour votre prime de Noel, votre note de fonctionnaire, peut être un futur concours de cadre ou simplement pour être bien vu par votre direction.

Vous êtes petits, mesquins, lâches..... Vous ne méritez pas d'être appelez soignants car vous réalisez peut être des pansements, des toilettes ou mettez peut être des perfusions en place mais O combien vous tuez par votre comportement de petits collaborateurs.

Je vous vois chaque jour vous préoccupez de ne pas tomber malades, d'être offusquez car l'un de vos collègues enlèvent son masque 5 minutes pour souffler et que lui, "ne tombe pas malade"! Quelle injustice pour vous!

Vous rêvez que ceux qui ne vous suivent pas dans votre délire paranoiaque ne tombent pas malades et ne crèvent pas du virus que vous redoutez!

Je vous hais chers collègues...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.