ETIENNE SERVANT
Abonné·e de Mediapart

36 Billets

2 Éditions

Billet de blog 28 mars 2013

Spectaculaire action de Greenpeace à Fessenheim et découverte de tritium par l'Acro

Ce matin à l’aube, les militants de Greepeace ont projeté un immense message sur la centrale nucléaire de Fessenheim (Alsace).

ETIENNE SERVANT
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce matin à l’aube, les militants de Greepeace ont projeté un immense message sur la centrale nucléaire de Fessenheim (Alsace).

Le message ? “Pourquoi seulement moi ?“.  (En effet avec le Bugey et Civaux qui fuient officiellement le tritium, et d'autres on peut raisonnablement se poser la question !) 

Cette action accompagne la publication d’un rapport qui révèle et analyse les cinq centrales nucléaires françaises à fermer en priorité : Blayais, Bugey, Fessenheim, Gravelines et Tricastin.

Hier c'est l' ACRO , qui mesurait la radioactivité dans la Hague . En octobre dernier, ils avaient relevé des taux anormalement élevés.

Le laboratoire de l'association pour le contrôle de la radioactivité dans l'ouest (Acro) était dans la Hague ce mercredi 27 mars pour procéder à une série de prélèvements permettant de mesurer la radioactivité à proximité des sites nucléaires.

En octobre dernier, l'association de bénévoles avait relevé une concentration anormale en tritium dans l'eau de mer, à proximité de l'usine Areva-La Hague.

"Habituellement, les relevés approchent les 30 becquerels par litre d'eau de mer. Cette fois-ci nous avions dépassé les 110 becquerels. Il y a plus de tritium à cet endroit que dans les eaux du Pacifique à proximité de la centrale de Fukushima", indiquait Antoine Bernollin, salarié de l'Acro.

Je vous rappelle que le tritium est l'isotope radioactif de l'hydrogène, qu'il existe donc de l'eau tritée (c'est un peu comme l'histoire du canada dry ça a la couleur de l'eau etc...mais dans la molécule H2O  dans le cas de l'eau tritée la partie hydrogène est radioactive.

D'autre part le tritium est pratiquement impossible à contenir car nombreux matériaux apparemment étanches, dont la plupart des aciers , sont poreux pour le tritium (car c'est une molécule très petite).

Enfin le tritium est reconnu comme étant très dangereux, car il est par exemple interdit d'importer en France les minuscules porte clés luminescent comme celui-çi devant le risque que représenterait une fuite par abrasion ou rupture de l'enveloppe en plastique .

Ainsi dans la publicité pour ce petit porte-clés il est écrit:

Outre le fait qu’ils éclairent relativement peu, les porte-clés éclairants sont équipés de piles qui leur confèrent au mieux quelques mois d’autonomie. Il faut ensuite réussir à ouvrir le boitier, et à trouver des piles compatibles. Mais ce véritable calvaire est désormais terminé, car il vous suffit d’opter pour le porte-clés Mini Tritium, qui fonctionnera 10 ans sans nécessiter aucun remplacement.

En fait la demie vie du tritium est éxactement de 12,32 ans durant lesquelles les particules radioactives vont exciter la matière photoluminescente du porte-clé pour produire de la lumière.

Maintenant immaginez que vous ayez ingéré de l'eau tritée et sachant que le corps humain est composé de 80% d'eau et que cette eau soit métabolisée

par votre corps , je vous laisse augurer de la suite ... pendant 12,32 ans les cellules autour de cet atome de tritium vont être bombardées jusqu'à peut être engendrer des erreurs de réplications par l' ADN et déboucher sur un cancer ! (voir ma vidéo jointe les dangers de la radioactivité pour bien comprendre ) .

Dans cette vidéo vous verrez la radioactivité qui soit disant est invisible ! 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
Journal — France
Garrido-Corbière : « Le Point », un journal accro aux fausses infos
Une semaine après avoir dû admettre que les informations concernant le couple de députés Garrido-Corbière étaient fausses, l’hebdomadaire « Le Point » a été condamné en diffamation dans une tout autre affaire en raison d’une base factuelle « inexistante ». Un fiasco de plus pour la direction de la rédaction, qui a une fâcheuse tendance à publier ses informations sans les vérifier.
par David Perrotin, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
Guerre en Ukraine : le grand bond en arrière climatique
Et si le climat était une victime de la guerre en Ukraine ? Face au risque de pénurie énergétique provoquée par le conflit, les pays européens préparent un recours accru au charbon et au gaz fossile. Une marche arrière alarmante, à l’heure de l’urgence climatique, qui met en lumière notre terrible retard en matière de transition écologique.
par Mickaël Correia
Journal
Viktor Orbán est-il de plus en plus isolé en Europe ?
Embargo sur le pétrole russe, État de droit, guerre en Ukraine... Sur plusieurs dossiers, le premier ministre hongrois, à l’aube de son quatrième mandat consécutif, diverge de la majorité des Vingt-Sept. Débat avec une eurodéputée et un historien spécialiste de la région.
par Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
Chasse au gaspi ou chasse à l'hypocrisie ?
Pour faire face au risque de pénurie énergétique cet hiver, une tribune de trois grands patrons de l'énergie nous appelle à réduire notre consommation. Que cache le retour de cette chasse au gaspillage, une prise de conscience salutaire de notre surconsommation ou une nouvelle hypocrisie visant préserver le système en place ?
par Helloat Sylvain
Billet de blog
Apprendre à désobéir
Les derniers jours qui viennent de s’écouler sont venus me confirmer une intuition : il va falloir apprendre à désobéir sans complexe face à un système politique non seulement totalement à côté de la plaque face aux immenses enjeux de la préservation du vivant et du changement climatique, mais qui plus est de plus en plus complice des forces de l’argent et de la réaction.
par Benjamin Joyeux
Billet de blog
Sale « Tour de France »
On aime le Tour de France, ses 11 millions de spectateurs in situ (en 2019) et on salue aussi le courage de Grégory Doucet stigmatisant le caractère polluant de l’événement. Une tache qui s’ajoute à celle du dopage quand le Tour démarre ce 1er juillet à Copenhague, où l’ancien vainqueur 1996 rappelle la triche à peine masquée. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Aucune retenue : l'accaparement de l'eau pour le « tout-ski »
J'ai dû franchir 6 barrages de police et subir trois fouilles de ma bagnole pour vous ramener cette scandaleuse histoire de privatisation de l'eau et d'artificialisation de la montagne pour le « tout-ski » en Haute Savoie.
par Partager c'est Sympa