Voter Macron c'est, qu'on le veuille ou non, cautionner la Vème République

Voter Macron c'est cautionner et perpétuer une Vème République décadente et antidémocratique

     Le mot d'ordre impératif et médiatique est :"Voter Macron, même si vous ne l'approuvez pas, pour faire barrage au Front National. Fort bien. Il est sans doute difficile à des responsables politiques ou syndicaux ou encore à des éditorialistes de dire autre chose, même s'il y a différentes manières de le dire. Mais il est tout de même surprenant de voir tant d'électeurs de gauche en rajouter en déclarant : "Il faut que Macron fasse le plus de voix possible pour faire baisser le pourcentage de Marine Le Pen. C'est très important pour les prochaines législatives."

    Ce raisonnement ne tient pas, même si les médias ont la facheuse tendance à ne proclamer que les pourcentages en suffrages exprimés en laissant de côté les abstentions ou votes "blanc". Le seul chiffre réellement important est le nombre de voix en faveur du FN. C'est ce chiffre qu'il faudrait abaisser. Or que l'on vote Macron ou "blanc"ou qu'on s'abstienne, cela ne changera strictement rien au total FN. Et seul ce total importe et peut inquiéter pour les législatives.

    Le grave problème, constamment évacué, c'est que voter Macron pour faire barrage à Marine Le Pen, c'est aussi cautionner une fois de plus notre déplorable régime présidentiel. C'est cautionner une usurpation de démocratie au profit d'un président monarque dont on aura légitimé l'élection. C'est un véritable hold-up! On entend souvent cettte réplique : "Ne vous inquiétez pas, dès le 8 mai on manifeste dans la rue." Et j'entends déjà notre président menacer :" J'ai été élu démocratiquement, et ce n'est pas la rue qui a le pouvoir de m'empêcher d'appliquer mon programme." Et il est plus que certain qu'il saura utiliser sa police.

    Après la lamentable prestation de Marine devant Macron, on sait maintenant avec encore plus de certitude qu'elle n'a aucune possibilité d'être élue. La participation s'annonce beaucoup plus forte que prévue et le vote "blanc" restera minoritaire. Pourtant plus il sera important plus il sera porteur d'avenir. Que ceux qui sont prêts à s'accommoder de la politique Macron votent pour lui. Que ceux qui pensent que nous sommes encore en démocratie et que notre Vème République n'est pas si mauvaise que ça, votent pour lui. Macron sera donc élu. Mais qui, à gauche, peut contester qu'il est nécessaire de lui administrer un sérieux avertissement. Je sais déjà que pour la majorité des électeurs la peur l'emportera. On peut comprendre ce choix qui, lui non plus, n'est pas dépourvu de risques.  Merci aux autres de tenir bon et de contraindre les médias à prendre en compte le vote "blanc" et à respecter les "Ni ni".

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.