Etoile66
Indépendante
Abonné·e de Mediapart

155 Billets

2 Éditions

Billet de blog 13 sept. 2010

La SNCF ! ... mijote dans son jus... sans voir que le monde évolue... Bonjour l'ouverture à la concurrence !

Voyant beaucoup en Europe, plus particulièrement à travers toute la France et toute l'Allemagne, de temps en temps en Pologne, je constate... Hier soir, voulant me renseigner sur un trajet franco-allemand par internet, pour pouvoir réserver mon billet, je me suis encore heurtée au traitement du monde et de l'Europe purement franco-français par la SNCF qui suit bien les recommandations évoquées par le président de la République en 2005: "En 2005, devant un amphi de diplômés HEC, il avait souligné sa préférence pour les pays de la Méditerranée en lançant à la cantonade: «Vous iriez passer vos vacances en Allemagne, vous?» Une partie de l'auditoire s'esclaffa, tant il est facile de réunir les Français autour de Papa Schultz et de La Grande Vadrouille, sauf que l'humoriste devint chef d'Etat deux ans plus tard. " Hier soir donc, dans un petit village de Charente-Maritime, sans bureau SNCF, je cherche sur le net les possibilités pour rejoindre Sarrebruck en Allemagne, je tape donc sur le site www.voyages-sncf.com les infos recherchées. Je constate en bas de page qu'il y a énormément de liens, de sites et quelques drapeaux étrangers. 73 liens, excusez du peu... Le voyageur est un peu perdu, notamment celui qui habite à l'étranger, ne parle pas français et veut juste réserver un billet... Voici le trajet ubuesque qu'il effectue s'il va sur le site de la SNCF... 

Etoile66
Indépendante
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Voyant beaucoup en Europe, plus particulièrement à travers toute la France et toute l'Allemagne, de temps en temps en Pologne, je constate...

Hier soir, voulant me renseigner sur un trajet franco-allemand par internet, pour pouvoir réserver mon billet, je me suis encore heurtée au traitement du monde et de l'Europe purement franco-français par la SNCF qui suit bien les recommandations évoquées par le président de la République en 2005:

"En 2005, devant un amphi de diplômés HEC, il avait souligné sa préférence pour les pays de la Méditerranée en lançant à la cantonade:

«Vous iriez passer vos vacances en Allemagne, vous?»

Une partie de l'auditoire s'esclaffa, tant il est facile de réunir les Français autour de Papa Schultz et de La Grande Vadrouille, sauf que l'humoriste devint chef d'Etat deux ans plus tard. "

Hier soir donc, dans un petit village de Charente-Maritime, sans bureau SNCF, je cherche sur le net les possibilités pour rejoindre Sarrebruck en Allemagne, je tape donc sur le site www.voyages-sncf.com les infos recherchées. Je constate en bas de page qu'il y a énormément de liens, de sites et quelques drapeaux étrangers. 73 liens, excusez du peu...

Le voyageur est un peu perdu, notamment celui qui habite à l'étranger, ne parle pas français et veut juste réserver un billet... Voici le trajet ubuesque qu'il effectue s'il va sur le site de la SNCF...

Je souhaitais juste réserver un billet pour aller le chercher à la gare avant le départ, puisqu'il n'est pas possible de l'imprimer depuis chez soi comme j'y suis habituée depuis plus de 10 ans en Allemagne.

Je partage avec vous ce que j'ai "vécu" car je le trouve assez "surréaliste"...

Je clique donc sur http://www.voyages-sncf.com et mets donc départ : La Rochelle (c'est la gare la moins loin) et arrivée : Sarrebruck.

Voici le résultat:

© 

Je remplace "Sarrebruck" par "Saarbrücken", le vrai nom en allemand, même résultat ! Le système ne trouve RIEN.

Par acquis de conscience je remplace Sarrebruck (Saarbrücken) par Forbach, dernière agglomération avant la frontière, dont différents quartiers sont accolés à Sarrebruck. Et voici le résultat:

© 

Donc, la SNCF ignore tout ce qui est à 5 km derrière la frontière française !

L'offre dans plusieurs langues ne se trouve que sur www.tgv-europe auquel vous accédez en cliquant sur le drapeau tout à fait en bas de la page depuis le site http://www.voyages-sncf.com

Bonjour la clarté, surtout pour ceux qui ne parlent pas le français et essaient d'organiser un voyage par la SNCF depuis l'étranger par internet.
Si le voyageur potentiel clique depuis l'étranger sur le drapeau de son pays en bas de la page, il accède uniquement au site tgv-europe.com. Je clique sur le drapeau allemand et arrive sur http://www.tgv-europe.de/de/home/?_LANG=DE&rfrr=Homepage_footer_Deutschland


Je mets La Rochelle-Saarbrücken pour le 19 septembre aller simple et donne comme lieu de retrait des billets "France". Je suis automatiquement redirigée sur le site http://www.voyages-sncf.com où sont reprises mes données. Je clique sur "horaires" et obtiens

"Nous n'avons trouvé aucune proposition de train correspondant à vos souhaits, etc..."

Si vous allez sur le site http://www.voyages-sncf.com à la rubrique "TRAIN, France, Europe", vous voyez tous ces liens

© 

Là, vous cliquez sur "Espace PRO"... et arrivez sur une partie réservée aux entreprises.

Là, même technique, juste d'autres couleurs...On vous renvoie sur le site TGV, puis re http://www.voyages-sncf.com


Si vous allez sur le site www.sncf.fr, vous avez le choix entre "Français" "English" "Deutsch"

Si vous cliquez sur "Deutsch", vous arrivez ici et constatez que seuls les titres ont été traduits, les articles sont en français. Bravo ! Un petit extrait:

© 

J'adore les "23 experts antworten" !!! Si vous cliquez, vous arrivez sur une page en français bien sûr...

Qui peut prendre ce site au sérieux ???

Sous allez sur le site http://www.voyages-sncf.com à la page http://www.voyages-sncf.com/voyage-affaire-pro/billet-train là vous tombez de temps en temps - pas toujours - sur cette page, je ne plaisante pas, c'est du vécu, et n'avez pas le choix, impossible de planifier plus de 6 jours à l'avance, le 7ème jour est impossible à choisir...

J'adore le titre: "SNCF direct - L'info en temps réel" !

Voici le résultat

© 

Votre demande ne peut aboutir. Merci de reformuler votre recherche...

On vous redemande de remettre le lieu de départ et d'arrivée, le jour (impossible sous moins de 7 jours, le menu déroulant ne descend pas plus bas, raté si vous voulez planifier 15 jours à l'avance)

Lorsque vous avez tout mis pour la 3ème fois, on vous informe qu'il n'y a pas de train aux heures et jours que vous demandez.

Ensuite, si vous arrivez à avoir un billet, uniquement sur le territoire français, vous devez soit vous le faire envoyer par courrier, soit aller le chercher à la gare avant le départ, ce qui vous oblige à arriver bien plus tôt que l'heure du départ.

Maintenant, juste un petit coup d'oeil derrière la frontière. Tout d'abord, il n'y a qu'un seul site http://www.bahn.de

Vous pouvez immédiatement choisir votre langue en cliquant sur le drapeau en haut à droite. Sont présents l'Allemagne, la Belgique (en néerlandais et en français), le Danemark, l'Espagne, la France, l'Italie, les Pays-Bas, l'Autriche, la Pologne, la Suisse (en trois langues), la Suède, la Grande-Bretagne, l'Irlande, les USA et les autres pays.


Si vous choisissez la France, vous arrivez sur cette page toute en français :

© 

Et à la page "Offres" vous trouvez à peu près tout ce que peut rechercher un potentiel voyageur francophone:

© 


SI vous cliquez en bas sur "L'offre entreprise", vous arrivez sur cette page pour les voyages d'affaires:

© 

Tous les liens à gauche sont cliquables, notamment celui appelé "Le portail" et le lien "DBusiness" qui montre toutes les possibilités de la DB en France, pourtant c'est bien la SNCF qui assure le transport.

© 

Il est aussi possible d'organiser des voyages d'affaires et des séminaires en France depuis l'Allemagne, par l'intermédiaire de la DB:

© 

Sans parler des bureaux offerts aux personnes qui travaillent et voyagent... Si vous allez à la rubrique "Services", vous arrivez sur cette page bien structurée où vous trouvez trois rubriques "Avant votre départ", "Pendant le voyage" et "Arrivé à destination".

"Pendant le voyage" indique : "vous pouvez utiliser la connexion Internet Wi-Fi depuis votre ordinateur portable dans les DB Lounges et pendant votre voyage à bord de nombreux ICE – et ce même à 300 km/h" mais surtout vous y trouvez les "DB Lounges" ce qu'on cherche en vain en Gare du Nord et en Gare de l'Est à Paris ou dans les grandes gares de France :

© 

Cela me rappelle les prises de courant que je cherchais en vain dans les TGV pendant des années, habituée que j'étais à celles que l'on trouvait dans les EC et IC... En France, quand je demandais s'il y avait une prise de courant, le contrôleur me regardait ahuri...

Enfin, il est possible depuis plus de 10 ans d'imprimer depuis chez soi tous les billets de train pour toutes les destinations en Allemagne et transfrontalières. Les contrôleurs sont équipés d'un scanner pour les contrôler. Pas besoin d'aller à la gare avant le départ pour avoir le billet réservé en ligne, et ce sur tous les trajets.

© 

Inutile de préciser qu'hier soir, j'ai immédiatement eu les horaires des trains La Rochelle-Sarrebruck sur le site de la DB, avec tous les trains disponibles et même le quai sur lequel arrive et part le train, sauf que pour les trains français, ce "service" n'est pas possible à la réservation, car le planning est encore fait à la main - vu en 2001 en Gare de l'Est - et il change constamment.

Voici donc ce que j'ai obtenu en quelques secondes sur le site de la DB pour le voyage en grande partie sur le territoire français, juste 5 - 7 km sur la partie allemande:

© 

si je clique sur un trajet, j'obtiens le détail:

© 

Pour finir, voici un des billets que j'ai imprimés depuis mon portable, comme il existe depuis plus de 10 ans en Allemagne, les contrôleurs ayant le scanner pour les vérifier:

© 

Le jour où la DB aura le droit de concurrencer la SNCF sur le territoire européen, je pense que la SNCF aura quelques problèmes...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
La visite du ministre Lecornu a renforcé la colère des Guadeloupéens
Le barrage de La Boucan est l'une des places fortes de la contestation actuelle sur l’île. À Sainte-Rose, le barrage n’est pas tant tenu au nom de la lutte contre l’obligation vaccinale que pour des problèmes bien plus larges. Eau, chlordécone, vie chère, mépris de la métropole... autant de sujets que la visite express du ministre des outre-mer a exacerbés.
par Christophe Gueugneau
Journal — France
L’émancipation de la Guadeloupe, toujours questionnée, loin d’être adoptée
Alors qu’une crise sociale secoue l’île antillaise, le ministre des outre-mer, Sébastien Lecornu, a lâché le mot : « autonomie ». Une question statutaire qui parcourt la population depuis des années et cristallise son identité, mais qui peine à aboutir.
par Amandine Ascensio
Journal — France
Didier Raoult éreinté par son propre maître à penser
Didier Raoult défend un traitement inefficace et dangereux contre la tuberculose prescrit sans autorisation au sein de son institut, depuis au moins 2017. Le professeur Jacques Grosset, qu’il considère comme son « maître et numéro un mondial du traitement de la tuberculose », désapprouve lui-même ce traitement qui va « à l’encontre de l’éthique et de la morale médicale ». Interviewé par Mediapart, Jacques Grosset estime qu’il est « intolérable de traiter ainsi des patients ».
par Pascale Pascariello
Journal — International
Variant Omicron : l’urgence de lever les brevets sur les vaccins
L’émergence du variant Omicron devrait réveiller les pays riches : sans un accès aux vaccins contre le Covid-19 dans le monde entier, la pandémie est amenée à durer. Or Omicron a au contraire servi d’excuse pour repousser la discussion à l’OMC sur la levée temporaire des droits de propriété intellectuelle.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Pour une visibilisation des violences faites aux femmes et minorités de genre noires
La journée internationale des violences faites aux femmes est un événement qui prend de plus en plus d'importance dans l'agenda politique féministe. Cependant fort est de constater qu'il continue à invisibiliser bon nombre de violences vécues spécifiquement par les personnes noires à l’intersection du cis-sexisme et du racisme.
par MWASI
Billet de blog
Les communautés masculinistes (1/12)
Cet article présente un dossier de recherche sur le masculinisme. Pendant 6 mois, je me suis plongé dans les écrits de la manosphère (MGTOW, Incels, Zemmour, Soral etc.), pour analyser les complémentarités et les divergences idéologiques. Alors que l'antiféminisme gagne en puissance tout en se radicalisant, il est indispensable de montrer sa dangerosité pour faire cesser le déni.
par Marcuss
Billet de blog
Ensemble, contre les violences sexistes et sexuelles dans nos organisations !
[Rediffusion] Dans la perspective de la Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes, un ensemble d'organisations - partis et syndicats - s'allient pour faire cesser l'impunité au sein de leurs structures. « Nous avons décidé de nous rencontrer, de nous parler, et pour la première fois de travailler ensemble afin de nous rendre plus fort.e.s [...] Nous, organisations syndicales et politiques, affirmons que les violences sexistes et sexuelles ne doivent pas trouver de place dans nos structures ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Pas de paix sans avoir gagné la guerre
« Être victime de », ce n’est pas égal à « être une victime » au sens ontologique. Ce n’est pas une question d’essence. C’est une question d’existence. C’est un accident dans une vie. On est victime de quelque chose et on espère qu'on pourra, dans l’immense majorité des cas, tourner la page. Certaines s’en relèvent, toutes espèrent pouvoir le faire, d’autres ne s’en relèvent jamais.
par eth-85