mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été avec Mediapart

Profitez de notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Le Club de Mediapart dim. 24 juil. 2016 24/7/2016 Dernière édition

Le "fou du Roi" - Le Canard Enchaîné et les élections

A toutes les élections présidentielles, le Canard Enchaîné sort ses petites "nouvelles" qui font du bruit dans le microcosme... la plupart étant "soufflées" au journal par des politiques "bien" intentionnés. En 2007, le fameux Canard avait publié une phrase, apparemment anodine, qui avait vite été reprise par tous les médias et avait tellement fait rire qu'elle avait même reçu le prix 2007 du jury du Prix Press Club, humour et politique.  On admire... phrase primée par le Club de la presse qui représente la gent journalistique...  Quelle était donc cette petite phrase si rigolote ?

A toutes les élections présidentielles, le Canard Enchaîné sort ses petites "nouvelles" qui font du bruit dans le microcosme... la plupart étant "soufflées" au journal par des politiques "bien" intentionnés.

 

En 2007, le fameux Canard avait publié une phrase, apparemment anodine, qui avait vite été reprise par tous les médias et avait tellement fait rire qu'elle avait même reçu le prix 2007 du jury du Prix Press Club, humour et politique.  On admire... phrase primée par le Club de la presse qui représente la gent journalistique... 

 

Quelle était donc cette petite phrase si rigolote ?

"Si je suis élu, rien ne changera en France"


Ah, ah, ah... tout le monde se tord de rire. Tous les médias la reprennent en choeur... puisque c'est le Canard Enchaîné qui l'a écrite, c'est parole d'évangile, juré, craché...

 

Sauf qu'il s'agissait d'une vaste opération de manipulation, comme on l'avait connue en 1981 - il a été largement écrit à ce sujet - je vous laisse  découvrir ce qui a été publié.

 

Mais là, devant un tel succès, il convenait d'aller aux sources... ce que ne font pas la plupart des ragots sur twitter et des articles de presse.

Les sources ?

 

Suite à la protestation de gens informés qui ne croient pas tout ce qui est écrit mais regardent le tout d'un oeil critique, certains ont commencé à faire marche arrière.

Marianne par exemple, comme tous les autres, avait publié cette petite phrase dans la rubrique "Il a osé le dire".

Mais on la trouve à peu près dans TOUS les médias et même comme citation sur les sites de recueil de citations, comme ici, ou , elle est même reprise sans aucune vérification sur mediapart.  

 

Eh bien, cette phrase n'a JAMAIS été prononcée.

 

Début juillet 2007, Rue89 s'en est fait l'écho: http://blogs.rue89.com/mon-oeil/bayrou-na-jamais-dit-si-je-suis-elu-rien-ne-changera-en-france

 

Ce que Bayrou avait dit "Si je ne suis PAS élu, rien ne changera en France."

C'est ce que l'on a pu constater ces cinq dernières années.

 

Marianne a été l'un des rares journaux à corriger ce mensonge du Canard Enchaîné, je vous laisse retrouver les articles :

 

Canard_Faux_Marianne_Excuses.jpg

 

Ce jour, 18 avril, le Canard refait la même tentative.

Le Nouvel Obs publie10h30 - Bayrou pour Sarkozy ?

"François va sans doute laisser ses électeurs choisir au second tour. Mais lui va voter Sarko" : voilà ce que Marielle de Sarnez, directrice de campagne de François Bayrou, confie aux journalistes ces derniers jours, selon le "Canard enchaîné".

Le Figaro publie à 10h32

Le Canard enchainé rapporte aujourd'hui dans son édition hebdomadaire que Marielle de Sarnez, directrice de campagne de François Bayrou, a dévoilé les intentions de vote du candidat MoDem à la présidentielle au second tour. "François va sans doute laisser ses électeurs choisir au second tour. Mais lui va voter Sarko". Une décision qu'elle aurait confié à Brice Hortefeux et à Jean-Louis Borloo.

Twitter se déchaîne...

Le Dauphiné ajoute même une photo

Politicsinside en parle...

24hactu idem avec photo

20minutes n'est pas en reste...   etc. etc...

La "nouvelle" est ainsi répandue, comme en 2007. Est-ce que tous ces médias la rectifieront comme l'a fait Marianne en 2007?

 

Voici la réaction de Marielle de Sarnez, mentionnée par le Canard Enchaîné :

"C'est une manoeuvre, une manoeuvre de plus. Et sans doute pas la dernière ! Ça prouve que ceux qui en sont à l'origine ne me connaissent pas vraiment. Mais c'est très révélateur de leurs méthodes, de leurs pratiques, et plus encore de leur fébrilité."

Au-delà de l'indignation politique, l'équipe de campagne de François Bayrou pointe également ce qu'elle affirme être une erreur factuelle.

Le Canard affirme en effet avoir recueilli cette citation "dans les couloirs de l'Hôtel de Ville de Paris". 

Protestations de son entourage : "Marielle n'est plus conseillère de Paris depuis deux ans !"


Toutes ces gesticulations me font penser à un commentaire qu'avait écrit Axel J. sur Mediapart. Je l'ai trouvé tellement exact que je l'ai enregistré et le partage avec vous, il est de circonstance :

Chère Etoile,

Comment ne pas reconnaître dans cet exemple si souvent partagé, le sentiment décourageant qu'on ressent avec ceux qui semblent si loin, si profondément dans la condition de l'esclave pour qui la seule perspective d'amélioration de sa condition, c'est la qualité de la chaîne qu'il a au cou?

Mais ces "esclaves revendiqués" qui semblent refuser de prendre leur propre vie en main, certes ont une part de responsabilité dans tout le processus (si dans l'exemple des médias décadents il y a "l'offre", ils sont "la demande"...), mais on doit leur reconnaiitre les excuses de se faire mener en bateau par plus malin et plus fort qu'eux, notamment par les politiciens professionnels.

La carrière politique ne devrait s'apprehender qu'en termes de parenthèse provisoire, quelques années utiles dans une vie autrement remplie d'autres multiples expériences professionnelles et autres. Les Français considèrent la politique comme un métier qu'on peut exercer toute sa vie, et par extension, considèrent normal tout ce qui est carriérisme, c'est-à-dire tout faire pour rester en place, pour avantager la logique de parti, pour faire des calculs politiciens etc, même en faisant passer l'intérêt général et celui du pays, au second plan.

C'est une mentalité de serfs héritée du temps de la monarchie absolue.

Le roi est remplacé par des "représentants élus", mais le système n'a pas changé, et surtout pas l'inconsciente soumission de serf, d'esclave.

Penser, c'est "difficile, interdit et puni" dans une telle mentalité.

Et pour se soulager, en guise de soupape de décompression, il y a "le jour des fous" ou "le bouffon du roi" ou "les guignols": ça dépend de la culture et de l'endroit du monde où on se trouve.


Axel a vécu hors de cet enfermement médiatique français. Dans un pays considéré comme le pays où la presse est la plus libre au monde, Axel a vécu 10 ans en Finlande, à Helsinki. Son regard est acerbe sur ce qu'il voit en France, il est réaliste et chaque jour conforté par les faits.  Il rejoint le mien.

PENSER, c'est difficile...interdit et puni dans une telle mentalité, écrit-il.

On recopie des ragots sans aucune vérification et tous les médias s'engoufrent sans rechercher la moindre source. Pas étonnant que les médias français donnent au pays la 38ème place, derrière le Niger et le Mali, loin, très loin de la Finlande...

Et le Canard Enchaîné maintient l'asservissement de la population, comme du temps des rois, en jouant le rôle du "fou du roi", avec "les Guignols" et "Le Petit Journal" (entre autres) en la faisant rigoler pour qu'elle oublie les réalités.

Comme le "fou du roi" ou les "jeux" de l'Empire romain.  En toute connivence avec ceux qui ont le pouvoir.

Voici ce que disait Bayrou ce matin sur France Info, raillant la "transhumance"...

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Ce soir, vers 23h va apparaître une autre manipulation, puisqu'elle a bien marché en 2007.

 

Pour éviter que qui que soit ne puisse protester, un "dernier sondage" va être publié avec l'objectif de faire "voter utile". Vers 23h, juste avant que tous les médias politiques ne soient obligés de cesser leur activité.

 

On va y voir Sarkozy et Hollande à peu près au même niveau, MLP très haut, suivie de Mélenchon, Bayrou très bas.

Le message est clair: Votez "utile" soit pour Hollande, soit pour Sarkozy.

Les deux partis qui squattent la vie politique en France font cause commune.

 

On a vu cette manipulation avec 6% d'erreur en 2007, il n'y a eu AUCUNE sanction.

 

 

 

Cet été, Mediapart vous accompagne partout !

onze euros les trois mois

À cette occasion, profitez de notre offre d'été : 11€/3 mois (soit 2 mois gratuits) et découvrez notre application mobile.
Je m'abonne

Le blog

suivi par 72 abonnés

La France... une Démocratie ?