La SNCF... enfermée en France - Reflet de la performance des entreprises à l'international?

Dans une petite ville de Charente-Maritime depuis 2 jours, je dois rentrer en Allemagne pour un rdv d'affaires important à Metz. Je décide donc de réserver mon billet sur le site http://www.voyages-sncf.com. J'avais déjà relaté la performance du site dans quelques billets, dont celui-ci.

 

Je constate avec plaisir que les options de réservation en ligne ont été améliorées et qu'il est possible de payer en ligne et d'imprimer son billet, comme c'est le cas depuis plus de 10 ans en Allemagne. Chouette, me dis-je, je vais donc réserver mon billet et l'imprimer.

 

Je remplis donc toutes les cases, obtiens mon billet, puis je passe au paiement par carte bancaire VISA.

 

Et là, PROBLEME...

 

Le site de la SCNF offre certes plusieurs options, mais elles s'adressent toutes à des Français résidant en France.

 

J'essaie tout de même de payer pour pouvoir imprimer. Impossible, le site n'accepte pas les "cartes étrangères" .

 

Je décide donc - il est vendredi 16h - de réserver une option et d'aller chercher le billet avec la réservation en ligne au prochain bureau de la SCNF dans la petite ville où je suis actuellement.

 

Tout marche au top. Je reçois le mail de confirmation:

SNCF - Mail de confirmation réservation SNCF - Mail de confirmation réservation

 

Je pars vite à vélo au bureau SNCF pour payer le billet et l'obtenir. Las... le bureau ferme à 16h le vendredi, il est aussi fermé le samedi et le dimanche. Il faut donc attendre lundi.

 

Je rentre et clique sur l'option " Payer votre réservation en ligne et gagner du temps, en allant sur "Mes réservations train" avec vos références ci-dessus. (lien également accessible depuis la page d'accueil)"

 

Je réessaie le paiement sur une autre option, puisque je ne peux imprimer ni payer, j'opte pour celle qui permet de retirer le billet payé à une borne "en France ou au Luxembourg" me disant que je pourrais toujours arriver un peu plus tôt à la gare de La Rochelle et retirer le billet payé à une borne.

 

Effectivement, j'arrive sur ma préréservation en indiquant les codes. Je décide de cliquer sur l'option permettant de retirer le billet à une borne "en France ou au Luxembourg", je retente donc le paiement par carte bancaire. Et là, le site m'indique que le paiement est refusé, car j'utilise une "carte étrangère".

 

Impossible donc. Je discute en famille, on décide d'aller chercher le billet préréservé à Rochefort, la ville la plus proche ayant une gare SNCF.

 

Mais là, c'était sans compter avec la flexibilité du logiciel de la SNCF !!!

 

Le dossier et sa référence ont tout simplement été effacés, la réservation idem.

 

 

Le logiciel n'est donc pas capable de faire le lien entre le paiement effectué - annulant la pré-réservation - et celui qui est "impossible" à effectuer car étant payé par une "carte étrangère". Donc tout est effacé, aucun lien entre paiement et pré-réservation!!!

 

Et voilà, c'est ainsi que fonctionnent beaucoup de sociétés françaises vis-à-vis de "l'étranger" . Certaines ne savent même pas ce que sont les codes BIC et IBAN pour les virement intra-européens, totalement gratuits. D'autres pensent que ce n'est pas possible ou trop "cher" et prefèrent utiliser les chèques - encore bien plus chers.

 

Pas étonnant que les déficits du commerce extérieur français soient énormes. Il était de 51 milliards en 2010, le site France 2 déclare:

Le déficit commercial de la France a établi une record absolu en avril 2011 à 7,14 milliards d'euros, contre 5,91 milliards en mars, en données corrigées des variations saisonnières, ont annoncé mercredi les Douanes. De son côté, le déficit général de l'Etat est passé fin avril à 61,4 milliards d'euros, contre 56,2 milliards un an plus tôt.

 

Tant que ces comportements d'enfermements face à "l'étranger" continueront, la peur de la méchante "mondialisation" que tous les autres pays appellent "globalisation" et dans laquelle ils voient une immense ouverture et chance - rien ne changera.

 

C'est cette mentalité enfermée dans ses frontières - encouragée par la démondialisation de Montebourg, la position de Chevènement ou de Marine Le Pen - que les gens suivent sans réfléchir, qui cause de plus en plus de mal au pays qui refuse de s'ouvrir à "l'étranger".

 

Au lieu de s'organiser pour se protéger de menaces éventuelles et affronter le monde tel qu'il est en toute confiance.

 

Les autres articles sur la SNCF:

 

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/etoile66/130910/la-sncf-mijote-dans-son-jus-sans-voir-que-le-monde-evolue-bonjour-louvertu

 

 

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/etoile66/081010/la-sncf-et-alstom-cris-dorfraies-en-france-suite-lachat-par-eurostar-de-ra

 

et quelques commentaires dont ce dernier

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.