NOTRE VIE NUMERIQUE est TELLEMENT PARTAGEE !

Certains ont bien dit : »Quand un logiciel est gratuit … Et que vous l’acceptez… C’est vous qui êtes le produit !« . Et depuis les fracassantes révélations d’Edward Snowden, bien peu de choses ont vraiment changé dans le monde du numérique, du vol des donnés personnelles de chacun dans le monde, comme des manipulations comportementales qui en ont suivi .

Cambridge Analytica a réussi à mener à bien la campagne présidentielle de Donald Trump, elle a su soutenir le Brexit, entre autres manipulations d’électeurs. Et même si elle a été mise en faillite en mai 2018, elle avait déjà anticipé sa chute, en créant  dès juillet 2017 : EMERDATA Limited, basé à Londres, dans le même bâtiment que Cambridge Analytica, avec les mêmes patrons et employés… Qui ne veut pas être dupe ?

Starlink Satellites d’Elon Musk pour l’accès à internet par des milliers de satellites situés en orbite basse et qui ont déjà été déployés dès 2019, avec une mise en service en 2020. Le projet prévoit 40 millions d’abonnés en 2025 et un chiffre d’affaire de 30 milliards de dollars US.

Quelles sont les entreprises qui ont fait et font encore le suivi numérique de nos données personnelles ?

D’après Brittany Kaiser, ex-cadre de Cambridge Analytica, qui devient lanceuse d’alerte avec son livre « L’affaire Cambridge Analytica, l’entreprise qui a siphonné les données de 87 millions d’utilisateurs » Harper Collins édition, de ce mois de janvier 2020… Elle cite entre autres entreprises fautives : Facebook, Twitter, Youtube, Google, Pandora, Linkedin, puis WhatsAPP (racheté par Marc Zuckerberg qui en a limité le cryptage des données) et l’un des petits derniers : Libra, une cryptomonnaie fondée sur les blockchain, qu’a lancé Zuckerberg et financée par Uber, Facebook, Visa« . Par ailleurs, Brittany Kaiser explique aussi le fonctionnement du micro-ciblage comportemental, une psychographie, qui est une marque déposée et utilisée par Cambridge Analytica, puis ensuite reprise par bien d’autres analystes. Cet outil analytique sert à comprendre les personnalités complexes des individus en utilisant ensuite le modèle O.C.E.A.N, un algorythme prédictif, issu de cette discipline universitaire qu’est la psychologie sociale et comportementale : (O = individu ouvert, C = consciencieux, E = extraverti, A = agréable, N = névrosé. En les mixant, on trouve 32 groupes différents qui peuvent encore être démultipliés). Elle parle aussi : « Des agrégateurs de données, que sont les entreprises qui rachètent les données. Il faut compter 570 points de données qui sont relevés par individu. La segmentation des individus induit l’élaboration de multiples versions différentes d’un même message. L’équipe de Cambridge Analytica a effectué pour l’élection de Donald Trump : 5 000 campagnes  de communications individuelles, avec 10 000 variantes de chaque publicité, envoyées a des millions d’électeurs« .

Être bien informé est le premier pas pour comprendre ce qui se trame sous nos claviers d’ordinateur et ainsi pouvoir mieux se protéger, en cryptant copieusement nos données personnelles, pour éviter toute manipulation.

Partager :

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.