En Allemagne, le nombre de chômeurs grimpe en flèche

Cette fois-ci plus de doute. La crise touche profondément le marché de l'emploi allemand. Pour le mois de janvier, l'Agence fédérale pour l'emploi a annoncé, jeudi 29 janvier, une augmentation de 387 000 chômeurs par rapport au mois de décembre. Le taux de chômage national atteint 8,3% contre 7,4% pour le mois dernier. 3 489 000 personnes sont désormais sans-emploi outre-Rhin.

Cette fois-ci plus de doute. La crise touche profondément le marché de l'emploi allemand. Pour le mois de janvier, l'Agence fédérale pour l'emploi a annoncé, jeudi 29 janvier, une augmentation de 387 000 chômeurs par rapport au mois de décembre. Le taux de chômage national atteint 8,3% contre 7,4% pour le mois dernier. 3 489 000 personnes sont désormais sans-emploi outre-Rhin. En données corrigées des variations saisonnières (selon un calcul jugé plus fiable par les économistes), l'augmentation est de 56 000 personnes, soit plus que ce que des experts attendaient (autour de 30 000). Toutefois, comparé à janvier 2008, il y a 170 000 demandeurs d'emploi de moins en Allemagne. Un chiffre qui s'explique par la baisse constante des chiffres du chomâge en 2008, avant le début de la crise économique et financière.

 

Entrée en récession à la fin de l'année dernière, l'Allemagne va connaître une année 2009 difficile sur le plan de l'emploi. Les exportations, moteur de l'économie, sont en chute libre faisant tourner les usines au ralenti. Par ailleurs, à l'image des grands groupes automobiles, de nombreuses entreprises ont déjà pris de mesures de chômage technique. Selon l'agence fédérale pour l'emploi, 404 000 personnes étaient, en décembre, au chômage technique, soit une hausse de près de 75% par rapport à décembre 2007. Symbole du phénomène, à Stuttgart, siège de Daimler (qui produit les automobiles Mercedes), près d'un salarié sur dix est déjà en chomâge technique.

 

Lilian Alemagna

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.