Grande-Synthe : Des migrants interdits d'entrer dans un supermarché par la police

Trois associations d'aide aux migrants assurent avoir été témoins de "discriminations au faciès", exercées par des policiers à l'encontre de personnes migrantes à Grande-Synthe. Les faits se sont déroulés devant le supermarché Auchan, le vendredi 8 janvier en fin de journée.

france3-regions.francetvinfo.fr - le  10 janvier 2021 

Grande-Synthe : Des migrants interdits d'entrer dans un supermarché par la police

 

Seules les personnes migrantes ont été contrôlées et empêchées d'entrer dans le supermarché assurent les associations qui dénoncent des "contrôles au faciès"

"Il faut sortir, allez dehors !", lance un policier sur une vidéo publiée samedi, sur Twitter par l'association Human Rights Observers.

Sur les images, deux policiers interdisent clairement l'accès du magasin Auchan de Grande-Synthe (Nord) à un groupe composé de personnes migrantes et de membres d'associations.

Il y a t-il eu discrimination ? Deux discours s'opposent. Le Défenseur des droits a été saisi. 

.../...

Contactée, la préfecture confirme que des contrôles ont bien été réalisés vendredi par des policiers sur réquisition du procureur, mais qu’ils se sont déroulés dans le "strict respect de la loi".

Seuls les migrants étaient empêchés d'entrer, assurent les associations

Les faits se sont déroulés vendredi soir, entre 17h et 18h30. Ils sont rapportés par les membres de trois associations d'aide aux personnes migrantes (Human Rights Observers, Mobile Refugee Support, Solidarity Border), qui ont filmé les faits. 

"Les agents des forces de l’ordre laissaient l’entrée libre à toute personne de type caucasien sans procéder à un contrôle de leur identité, tandis que les autres étaient  systématiquement contrôlés et une dizaine d’entre eux furent empêchés d’entrer", assurent les associations dans un communiqué. 

.../...

 

Vidéos sur le compte twitter de  Human Rights Observers:

 @HumanRightsObs

9 janv.

 Hier soir à @Auchan

#GrandeSynthe Délit de faciès et interdiction d'entrée au magasin. Des #CRS empêchaient l'entrée pour toutes personnes ressemblant à des personnes exilées. Nous dénonçons ces discriminations qui résultent du racisme d'Etat flagrant à la frontière

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.