« Il faut sauver le droit d’asile », estime l’ancien patron de l’Ofpra

L’ancien directeur général de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) dénonce dans un livre une « complète faillite du système de Dublin ». Il appelle à « sauver le droit d’asile » menacé par « l’externalisation » des demandeurs d’asile vers des pays tiers qui génère des « effets terribles ».

https://www.ouest-france.fr/monde/migrants/il-faut-sauver-le-droit-d-asile-estime-l-ancien-patron-de-l-ofpra-6219510?&tb_cb=1&fbclid=IwAR2lROaTUhnoWqPl8Uvx_5E0OXTMMA-7RKxWKM9SQDI6nNtLz_jHCAe0x6c

ouest-france.fr - 11 février 2019

« Il faut sauver le droit d’asile » a estimé lundi l’ancien directeur général de l’Ofpra, Pascal Brice, en déplorant la « complète faillite » de l’actuel règlement européen de Dublin qui régit l’accueil des demandeurs..../...

« Un problème de fond est que pendant des décennies on a eu en Europe des politiques de migration restrictives » .../...

Pour Pascal Brice, « la principale menace aujourd’hui est l’externalisation » des demandeurs d’asile vers des pays tiers, de l’autre côté de la Méditerranée notamment. L’ancien patron de l’Ofpra a aussi déploré la « complète faillite du système de Dublin », qui confie le traitement de la demande d’asile au pays d’entrée en Europe, mais génère des « effets terribles », en imposant un délai de six voire 18 mois pour redéposer une demande dans un autre pays. .../...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.