eugénio populin
retraité
Abonné·e de Mediapart

846 Billets

4 Éditions

Billet de blog 12 juil. 2015

eugénio populin
retraité
Abonné·e de Mediapart

Lettre d'Italie - Erri De Luca, Le poids du papillon

Traduction par mes soins d'un billet posté il y a quelques mois déjà par mon amie Mariapia Metallo sur sa page facebook.

eugénio populin
retraité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Traduction par mes soins d'un billet posté il y a quelques mois déjà par mon amie Mariapia Metallo sur sa page facebook.

Le poids du papillon raconte la vie parallèle de deux Grands solitaires : le roi des chamois et le roi des braconniers.
Tous deux sont décrits au soir de leur existence. Leurs muscles sont encore vigoureux, leur connaissance du territoire pleine et intacte, leur expérience accomplie, leur orgueil non altéré et non corrompu, mais simultanément ils ressentent l'approche du but final, la nécessité de bientôt  céder dignement la place.


« Sa mère avait été abattue par un chasseur. Dans ses narines de petit animal se grava l'odeur de l'homme et de la poudre à fusil »

C'est ainsi que commence le poids du papillon et dès les premiers mots on comprends que la thématique du texte sera centrée sur la rencontre entre ce petit animal - qui deviendra adulte, qui gagnera le duel pour devenir le mâle dominant du troupeau, qui transmettra son patrimoine génétique à plusieurs générations de chamois - … et ce chasseur.
« L'homme avait déjà un certain âge, une grande partie de sa vie à monter braconner en montagne. Il s'était retiré pour faire ce métier après une jeunesse passée dans la ville avec les révolutionnaires jusqu'à la débandade. »

C'est ainsi qu'est présenté le braconnier, dont on devine par quelques scènes successives un passé citadin turbulent et, lui succédant, un désir de solitude apaisante dans les silences de la montagne. Difficile, dans ce texte, de ne pas entrevoir des éléments autobiographiques connaissant la jeunesse de De Luca et sa grande passion amoureuse pour la montagne, ainsi que des animaux habitant les montagnes.


De Lucca montre qu'il préfère de loin les chamois,

« les bêtes qui courent à la perfection au-dessus des précipices »


L'auteur atteint des sommets d’efficacité dans la description lorsqu'il défini le saut des précipices par les chamois comme

« un raccommodage entre deux bords, un point de suture au-dessus du vide. »
Le roi des chamois vit solitaire, par choix et par imprinting* après la perte précoce de sa mère qui l'a obligé à grandir seul. Il n'approchait de la harde qu'à la saison durant laquelle il devait transmettre son patrimoine génétique. Il est puissant, d'une taille supérieure à celle de tous les autres chamois, il est la proie la plus recherché et aussi la plus insaisissable. Souvent un papillon blanc se pose sur sa corne gauche et cette présence se révélera décisive dans l'économie du récit.


Depuis vingt ans les deux « rois » se cherchent ou s'évitent.Il s'affrontent à distance, sachant tout deux que le moment de la rencontre se rapprochait

- Le duel sans fin des deux solitaires de la montagne -


L'intensité poétique de l'écriture de De Luca est bien représentée par ce passage :


De ses grands yeux et le souffle fumant, il fixait les constellations, où les hommes voient des silhouettes d'animaux, l'aigle, l'ourse, le scorpion, le taureau . Lui y voyait des brisures d'éclairs et les flocons de neige sur le pelage noir de sa mère, le jour où il avait fuit loin d'elle avec sa sœur, loin de son corps abattu.

* J'ai conservé dans le texte le terme anglais tel qu'utilisé par Mariapia, qu'on pourrait traduire par imprégnation.

Toutes les citations sont extraites de la version française dans la traduction de Me Daniele Valin.

Il peso della farfalla di Erri De Luca, Feltrinelli, 2009

Le poids du papillon d'Erri de Luca, traduction de l'italien par Daniele Valin, Gallimard,2011

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Moyen-Orient
L’Arabie saoudite soudoie des stars des réseaux sociaux pour attirer les touristes
Le royaume entend préparer l’après-pétrole grâce aux revenus du tourisme. Pour faire la promotion des trésors touristiques saoudiens, des influenceurs des quatre coins du monde affluent par avions entiers. Avec un objectif : montrer par leurs publications Instagram que le pays s’est ouvert. 
par Yunnes Abzouz
Journal — Écologie
Rouen : trois ans après Lubrizol, les entreprises prennent les commandes de la prévention des risques industriels
La métropole normande a confié à une association d’industriels l’étude des attentes de la population et la formation des élus. Une association de victimes de l’accident de l’usine chimique dénonce un « McKinsey » de la pollution.
par Jade Lindgaard
Journal
Le milliardaire Kretinsky passe la corde au cou de « Libération »
Le renflouement du quotidien par le milliardaire tchèque marque un nouvel épisode dans le mouvement tectonique qui secoue le secteur : la concentration sans précédent aux mains de quelques milliardaires s’accélère. L’aide apportée au quotidien par le milliardaire tchèque se fait dans des conditions drastiques.
par Martine Orange
Journal
En Russie, l’espoir d’une « forte résistance passive »
Deux jours après l’annonce de la mobilisation partielle de la population russe par le président Vladimir Poutine, la campagne de recrutement bat son plein, notamment dans les régions les plus pauvres de la Fédération. 
par Laurent Geslin et Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit