Grand débat : quand le gouvernement « oublie » d’inviter certaines associations

Plusieurs associations comme la Ligue des droits de l’homme, Transparency international ou Anticor n’ont pas été invitées à la conférence nationale sur « démocratie et citoyenneté », organisée dans le cadre du grand débat au ministère de la Justice. Elles travaillent pourtant sur ces sujets…

https://www.publicsenat.fr/article/politique/grand-debat-quand-le-gouvernement-oublie-d-inviter-certaines-associations-138995?amp&fbclid=IwAR1OiwkbeNqP38Jwoc9YzAeC7yHQduQbztxrDG2CTMcXrd5CpAj9chk18oA

Public Sénat - François Vignal, 11 mars 2019

Grand débat : quand le gouvernement « oublie » d’inviter certaines associations

Plusieurs associations comme la Ligue des droits de l’homme, Transparency international ou Anticor n’ont pas été invitées à la conférence nationale sur « démocratie et citoyenneté », organisée dans le cadre du grand débat au ministère de la Justice. Elles travaillent pourtant sur ces sujets…

.../... Au ministère de la Justice, pour plancher ce lundi sur le thème de « démocratie et citoyenneté », le gouvernement a vu large : des syndicats réformistes sont présents (CFTD, CFTC, Unsa), des associations d’élus (AMF, Association des maires ruraux de France, Régions de France), environnementales (France nature environnement, la Ligue pour la protection des oiseaux) ou solidaires (ATD quart monde, Secours catholique) ou encore la FNSEA et la Fédération des chasseurs.

.../...

Un oubli qui fait mauvais genre

Mais autour de la table, il manque quelques ronds de serviettes. Pour débattre de la démocratie et de la citoyenneté, le gouvernement a pensé à tout le monde sauf… aux associations qui travaillent directement sur le sujet. Un oubli qui fait mauvais genre. Contactés par publicsenat.fr, la Ligue des droits de l’Homme (LDH), Transparency International France, Anticor ou encore Regards citoyens affirment ne pas avoir été invités. Du côté de l’organisation du grand débat, on assure pourtant que « tout le monde a été invité. Personne n’a été mis de côté ».

Ce n’est pas ce que disent les quatre associations qu’on s’attendait à voir, vu le thème du jour. « On n’a pas été convié. On dirait que les associations spécialisées ne l’ont pas été » nous affirme Benjamin Ooghe-Tabanou, l’un des administrateurs de Regards citoyens. Transparency International, qui travaille sur la démocratie, la transparence et la corruption, « n’a pas eu connaissance » de l’événement et « n’a pas du tout été invité » non plus.

Même sort pour la LDH. « Nous n’avons pas été invités. Je pense que c’était tout à fait volontaire de la part de la garde des Sceaux » affirme Michel Tubiana, vice-président de la LDH.

.../...

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.