“Si un film présenté à Cannes peut sauver une vie, c'est le film de Vanessa Redgrave”

L'être humain possède un sens inné de la solidarité. Qui ne fait qu'être combattu de toutes parts et qu'on veut faire taire.

http://www.telerama.fr/festival-de-cannes/2017/si-un-film-presente-a-cannes-peut-sauver-une-vie-c-est-le-film-de-vanessa-redgrave,158333.php?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1495203162

Telerama - par Frédéric Strauss - 19 mai 2017

L'actrice britannique de légende est passée derrière la caméra pour réaliser

 “La Douleur de la mer”

un documentaire sur les migrants qui lance un appel à la solidarité

et dénonce une déshumanisation sous la pression des pouvoirs nationalistes.

.../... le film évoque un monde oublieux du meilleur de ce que nous pouvons être, mais à l'écoute du pire. Ainsi, dénoncent Vanessa Redgrave et Lord Dubs, le démantèlement de la jungle de Calais a été mené avec une violence inutile, une démonstration de force uniquement destinée à amadouer le Front national, puissant dans les Hauts-de-France. Il faut montrer de la dureté et de l'intransigeance envers les réfugiés pour satisfaire les petits fascistes d'ici et d'ailleurs. Sous sa douceur et sa générosité toute maternelle, la vieille dame a le regard aiguisé.

.../...

-_-_-_-_-_-

Présentation du film sur le site du festval de Canne

"Sea Sorrow" marque les débuts de Vanessa Redgrave en tant que réalisateur de cinéma et est une méditation très personnelle et dynamique sur la crise mondiale actuelle des réfugiés à travers les yeux et les voix des militants et des enfants qui mélangent le passé et le présent, le documentaire et le théâtre dans sa réflexion sur l'importance de droits de l'homme.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.