La confiture du jour : « l'effort demandé à l'audiovisuel public est soutenable »

52 de jour de grève à Radio France pour enfin apprendre qu'il existe un ministre de la Culture !

http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/tv/greve-a-radio-france-sibyle-veil-suspend-le-plan-de-departs-volontaires-23-01-2020-8242839.php?fbclid=IwAR31kr709z2X5VP4uatt0so_VYwWgYwFPQ95g_vL7bMa0ptqUu3DjYLFXNk

52 de jour de grève
pour apprendre qu'il existe
un ministre de la Culture


qui prend la défense du service public ?


qui déclare ...
ratataplan...déconodéconodécono
(roulement de tambour ....)


« l'effort demandé à l'audiovisuel public est soutenable »


-_-_-_-_-_--_-_-_-_-_-_-_-


Après 52 jours de grève, la dirigeante du groupe de radios publiques suspend son « plan de départs volontaires » pour mettre en place une « rupture conventionnelle collective ».
.../...
Dans un communiqué publié jeudi soir, le Syndicat national des journalistes de Radio France estime toutefois que « l'objectif central » des négociations qui s'ouvrent doit être de « réduire le nombre de postes supprimés ». « Sibyle Veil n'en dit pas un mot », pointe le document.

Son projet initial prévoyait 299 départs volontaires d'ici à 2022 dont un tiers du chœur de Radio France et des salariés de FIP, des dizaines de postes à la documentation, à l'informatique, de réalisateurs et de techniciens et aussi à l'accueil et à l'entretien du bâtiment… Objectif : réaliser 60 millions d'euros d'économies. Parallèlement, la présidente prévoyait la création de 76 postes pour passer à la vitesse supérieure dans le numérique.

Dans la matinée, le ministre de la Culture Franck Riester réaffirmait sa « confiance » à la direction de Radio France : « l'effort demandé à l'audiovisuel public est soutenable », déclarait-il dans Libération.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.