eugénio populin
retraité
Abonné·e de Mediapart

838 Billets

4 Éditions

Billet de blog 28 janv. 2015

Erri De luca : procès reporté au 18 mars 2015

eugénio populin
retraité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Rinviato il processo a Erri De Luca

(en italien)

http://poesia.blog.rainews.it/2015/01/28/rinviato-il-processo-a-herri-de-luca/

 traduction partielle par mes soins :Le procès de Erri De Luca est renvoyé
Le procès de Erri De Luca est renvoyé au 16 mars 2015. Le juge a rejeté la demande du parquet de faire témoigner l’architecte Mario Virano, président de l'Observatoire du projet Lyon-Turin, ce qui a été accueilli favorablement par la défense. "S'il en avait été autrement - a déclaré l'avocat Gianluca Viatle - ce procès serait devenu un procès à l'encontre de l'ensemble de mouvement "No Tav" (pas de train à grande vitesse) et donc aurait été une apologie du projet Tav (train à grande vitesse)
"Maintenant ce sera un procès sur les phrases que j'ai employé - a observé De Luca -. J'ai utilisé le mot "sabotage", qui est un mot noble qu'utilisa même Gandhi. Je continue à penser que le Tav doit être saboté, mais je suis convaincu qu'il se sabotera de lui-même parce qu'il n'y a pas l'argent pour le construire. Le trou du Tav sera un 'trou interrompu', un 'bucus interruptus'". L'écrivain s'est éloigné de la salle d'audience qui s'est déroulé à Turin entouré de photographes et sous les applaudissements du public.
L'écrivain est accusé du chef " d'incitation à la délinquance" pour la phrase qu'il a prononcé pour  la défense des  sabotages des chantier du train à grande vitesse. Ce matin quand Erri de Lucca s'est présenté à l'audience du tribunal de Turin, il a été accueilli par une petite foule de lecteurs, amis, aussi de "simples" citadins portant des affiches qui renvoyait au slogan né après le massacre de "Charlie Hebdo", pour revendiquer le droit à la liberté d'expression : "Je suis Erri" (en français dans le texte)
"La Tav va sabotata" ceci est la phrase prononcée par Erri de Lucca qui lui coûte l'inculpation : "Je connais bien la signification du mot sabotage - a répété l'écrivain - pendant trente-sept nuits je suis resté justement ici, à Turin, dans l'usine Fiat Mirafiori où avec les ouvriers nous avons bloqué la production".
Avant que ne soit décidé le renvoi du procès, juste devant la salle du tribunal, quelques sympathisants de Erri De Luca ont distribué gratuitement des exemplaires de "la parola contraria" ("la parole contraire")le livre publié chez Feltrenelli, dans lequel l'écrivain développe sa position.

.../...



 Erri De luca et le “sabotage” de la ligne Lyon-Turin : la prison contre le droit d’expression ?

L'écrivain italien Erri de Lucca comparaît ce mercredi 28 janvier 2015 au tribunal de Turin pour « incitation au sabotage » du projet de construction ferroviaire de la ligne TGV Lyon-Turin. Pour avoir donné une interview, en septembre 2013, au site italien du Huffington Post et déclaré que la ligne à grande vitesse devait être « sabotée », il risque une peine de cinq ans de prison.

.../...

http://www.telerama.fr/personnalite/erri-de-luca,28394.php



Lyon-Turin : un écrivain encourt cinq ans de prison pour délit d’opinion

http://www.bastamag.net/Critique-du-projet-Lyon-Turin-un



billet modifié le 28 janvier à 13h45

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
Kenya : le pays suspendu à des élections à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — International
L’apartheid, révélateur de l’impunité d’Israël
Le débat sur l’existence ou non d’un système d’apartheid en Israël et dans les territoires palestiniens occupés est dépassé. L’apartheid israélien est un fait. Comme le confirme l’escalade des frappes et des représailles autour de la bande de Gaza, il est urgent désormais de mettre un terme à l’impunité d’Israël et de contraindre son gouvernement à reprendre les négociations.
par René Backmann
Journal — Proche-Orient
Au moins trente et un morts à Gaza depuis le début de l’offensive israélienne
Parmi les victimes des frappes visant la bande de Gaza figurent six enfants et des dirigeants du groupe armé palestinien Djihad islamique. L’armée israélienne parle d’une « attaque préventive ».
par La rédaction de Mediapart (avec AFP)
Journal
Au Pérou, l’union du président de gauche et de la droite déclenche une déferlante conservatrice
Sur fond de crise politique profonde, les femmes, les enfants et les personnes LGBT du Pérou voient leurs droits reculer, sacrifiés sur l’autel des alliances nécessaires à l’entretien d’un semblant de stabilité institutionnelle. Les féministes sont vent debout.
par Sarah Benichou

La sélection du Club

Billet de blog
A la beauté ou la cupidité des profiteurs de crise
Alors que le débat sur l'inflation et les profiteurs de la crise fait rage et que nous assistons au grand retour de l'orthodoxie monétaire néolibérale, qui en appelle plus que jamais à la rigueur salariale et budgétaire, relire les tableaux d'Otto Dix dans le contexte de l'Allemagne années 20 invite à certains rapprochements idéologiques entre la période de Weimar et la crise en Europe aujourd'hui.
par jean noviel
Billet de blog
Réponse au billet de Pierre Daum sur l’exposition Abd el-Kader au Mucem à Marseille
Au Mucem jusqu’au 22 août une exposition porte sur l’émir Abd el-Kader. Le journaliste Pierre Daum lui a reproché sur son blog personnel hébergé par Mediapart de donner « une vision coloniale de l’Émir ». Un membre du Mrap qui milite pour la création d'un Musée national du colonialisme lui répond. Une exposition itinérante diffusée par le site histoirecoloniale.net et l’association Ancrages complète et prolonge celle du Mucem.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Michael Rakowitz, le musée comme lieu de réparation
À Metz, Michael Rakowitz interroge le rôle du musée afin de mettre en place des dynamiques de réparation et de responsabilisation face aux pillages et destructions. Pour sa première exposition personnelle en France, l’artiste irako-américain présente un ensemble de pièces issues de la série « The invisible enemy should not exist » commencée en 2007, l’œuvre d’une vie.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Deux expos qui refusent d'explorer les réels possibles d'une histoire judéo-arabe
[REDIFFUSION] De l’automne 2021 à l’été 2022, deux expositions se sont succédées : « Juifs d’Orient » à l’Institut du Monde Arabe et « Juifs et Musulmans – de la France coloniale à nos jours » au Musée de l’Histoire de l’Immigration. Alors que la deuxième est sur le point de se terminer, prenons le temps de revenir sur ces deux propositions nous ont particulièrement mises mal à l'aise.
par Judith Abensour et Sadia Agsous