Tour de France : environnement et démocratie à coup de Bull par le Sénateur-Président de Haute-Saône Yves Krattinger

Monsieur le Sénateur et Président du Conseil Général de Haute-Saône, Yves Krattinger semble ignorer les lois de la République bien que membre de la Haute Assemblée. Europe Écologie - Les Verts de Franche-Comté dénonce sa gestion de l’environnement et de la démocratie locale à coup de bulldozers. En effet, le site de la Planche-des-Belles-Filles est totalement défiguré après plusieurs jours de travaux intenses. Eva joly s'est d'ailleurs exprimée à ce sujet lors de son déplacement à Strasbourg mercredi 26 octobre (avancer jusqu'à la 14'45 http://info.francetelevisions.fr/video-info/index-fr.php?id-categorie=JOURNAUX_LES_EDITIONS_REGIONALES_FRANCHE_COMTE_1213)

 

Que penser du désistement à la dernière minute du Sénateur - Président Yves Krattinger de l’émission de France 3 « Ma Région ça me regarde : le Tour de France à tout prix ? » du samedi 29 octobre sous le motif que la présence d’un membre du collectif des Indignés de la Planche-des-Belles-Filles ne faisait pas partie de son plan de communication ?

Cet aménagement du site se fait au prix d’infractions multiples aux codes de l’urbanisme et de l’environnement sans parler du déni de démocratie, drapant ces travaux illégaux de la plus grande confidentialité. Non content de ne pouvoir fournir d’étude d’impact en bonne et due forme, le chantier ne possède en outre aucune publicité légale témoignant d’une quelconque demande d’autorisation de travaux.

Europe Écologie – Les Verts de Franche-Comté a par conséquent déposé ce vendredi 28 octobre un recours gracieux auprès du Préfet de Haute-Saône dont le devoir républicain est de faire appliquer la loi et par conséquent de stopper immédiatement ces travaux illégaux.

Nous demandons également à ce que les intimidations - dont plusieurs membres du collectif de défense du site ont été la cible -cessent immédiatement. En effet, ceux-ci ont eu droit au cours d’une de leur première réunion à la visite des gendarmes qui ont relevé les identités de chacun d’entre eux.

Nous tenons enfin à rappeler que notre mouvement ne s’oppose en aucun cas au Tour de France mais tenons à réaffirmer un principe républicain que nul n’est sensé ignorer la loi – a fortiori en tant que sénateur - et que personne, quelque soit sa qualité ne peut prétendre être au-dessus des lois à moins d’agir en qualité de seigneur régnant sur son fief.

Par ailleurs les 500 000 euros investis dans ces travaux illégaux n’auraient-ils pas été mieux employés pour une meilleure prise en charge des personnes âgées et handicapées, compétences sociales fondamentales du CG ? Rappelons que les sommes qui restent à leur charge sont toujours plus importantes.

En bref, oui au Tour, non au saccage illégal du site de la Planche-des-Belles-Filles. L’accueil du Tour de France dans notre Région mérite mieux. La Planche-des-Belles-Filles également en terme de projet de développement touristique concerté et durable. La politique sociale du Conseil Général de Haute-Saône doit rester une priorité pour cette collectivité.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.