Des rocs plutôt que des Roms

Sur l'évacuation, le 27 mars dernier, par la police et à la demande du préfet de Paris, de familles roumaines installées sur la bretelle désaffectée de l'A4 près de Joinville le Pont dans le Bois de Vincennes, familles qui aidées par quelques citoyens voisins de Champigny et Joinville non ancartés, avaient engagé une insertion, la scolarisation à Champigny de leurs enfants, et la prise en charge d'un enfant de 7 ans sourd-muet...

évacuation-déportataion- dispersion, avec destruction de leurs lieux de survie et d'entr'aide, rupture de scolarisation, de suivi sanitaire, et médical, avec des relogements de quelques jours en hôtel  (de luxe...!) par le 115, puis jetés à la rue....

remplacés sur place...par de gros rocs de pierre....

population avoisinante insensible, élus UMP ayant exigé de Valls leur expulsion brutale et s'en vantant...

la xénophobie monte, la France en plein chômage se réveille en panne de bouc émissaire, jusqu'où va-t-on aller avec les propos xénophobes au plus haut sommet de l'Etat .?  ...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.