Evelyne Watel-Derancy
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

1 Éditions

Billet de blog 2 sept. 2011

Buoux, le glissement dans le grand Tourbillon

Evelyne Watel-Derancy
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Un Dimanche à Buoux , en Provence, par une belle matinée dela fin du mois d’Août.

Edwy Plenel et Estelle viennent de rendre, sous le grand cèdre bleu, un bel et vibrant hommage à Edouard Glissant.

Pendant l’été Serge Koulberg a lu » le Tout monde » d’Edouard Glissant et il en a rassemblé quelques phrases en un texte que j’ai eu envie de partager avec les médiapartiens présents ce jour là.

Ce matin au réveil, à propos de ce moment de lecture, m’est venu ce petit texte que je partage maintenant avec vous.

Buoux ou le glissement dans le grand tourbillon.

J’ai glissé dans le grand tourbillon… et j’ai même pas eu mal. C’est même tout le contraire ! Quelle joie, quel bonheur.

Un été tumultueux, une de ces périodes de la vie qui vous traverse comme un tsunami, ébranle sérieusement quelques bastions de certitudes encore là… et vous laisse là toute seule au bord du gouffre.

Et puis au milieu de la tourmente, quelques mots de lecture partagée.

Les mots d’Edouard Glissant dans « le tout monde ». Des mots différents des mots, des mots qui bousculent les mots, des mots qui s’infiltrent au plus profond de soi. Des mots pétris de vie, d’élan vital.

On écoute… loin d’abord, puis tout à coup, quelque chose frémit là, tout au fond de vous, oui, la vie est là qui palpite, "oho " vous l’aviez oubliée pendant que vous tentiez avec difficulté de maintenir votre esquif à la surface de l’eau. A la surface…

Et puis soudain un murmure s’élève du creux de vous, un murmure appelé par les mots d’Edouard et vous voilà soulevée, emportée par une force qui s’empare de vous. Alors, ces mots, ce texte, vous les dites, vous les écoutez, vous les dites encore et encore, et vous sentez qu’ils vous font du bien, qu’ils pansent une blessure,ou plutôt l’ensemencent, lui donnent vie. Et puis, vous vous accrochez à la trace, vous avez envie de les dire à d’autres, ces mots-là. De les leur lancer par-dessus le boucan du monde, de les leur offrir. Et puis, les journées de Buoux arrivent, vous avez très peur et vous voulez dire. Quelque chose de bien plus fort que la peur vous anime, remue profondément votre terre et dimanche est là. Edwy, Estelle et tous les autres. Une Marielle attentive qui vous appelle, un Serge qui vous fait confiance et vous voilà devant tous les autres sous le grand cèdre bleu au milieu de ces pierres magiques.

Votre voix s’élève doucement, vous avez peur encore quelques secondes et puis vous vous sentez tout à fait bien, le texte magnifique vous porte toute entière, il se déroule tout seul, vous lui prêtez juste votre voix,votre émotion. Edouard est là, vous sentez que sa force vous traverse, le public est là aussi, vous les voyez, vous les sentez si proches, si attentifs,instant d’éternité, vous n’êtes plus seul, vous avez plongé, vous êtes au cœur du grand tourbillon. Vous êtes toute secouée encore, étourdie, ravie, ruisselante et reconnaissante.

Merci à toi Edouard, à toi Edwy pour tes mots si justes, à toi Marielle qui m’a donné cet espace, à Serge qui a si justement élaboré ce texte, à Nadja, Chantal, Roger et à toutes celles et tous ceux qui m’ont porté par leur écoute attentive, à ceux et celles qui sont venus me dire leur émotion, leur plaisir. Merci aussi aux réalisateurs des courts-métrages présentés lors du week-end ,d’une grande qualité et qui m’ont bouleversée.

Merci à tous ceux qui ont participé à cette belle rencontre.

Evelyne Watel- Derancy.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Nouveaux vaccins, traitements… : des pistes pour protéger les plus fragiles
Avec des vaccins peu efficaces pour limiter la transmission d’Omicron, le raz-de-marée des infections se poursuit. Si une quatrième dose est écartée, des vaccins plus adaptés et de nouveaux traitements sont attendus pour aider à protéger les plus vulnérables.
par Rozenn Le Saint
Journal — Énergies
Nord Stream 2 : le gazoduc qui ébranle la diplomatie allemande
Entre intérêts économiques et alliances, Nord Stream 2 se retrouve au cœur des contradictions de la politique allemande. Sous pression, la coalition gouvernementale accepte finalement que le gazoduc construit pour écouler le gaz russe vers l’Allemagne par la mer Baltique soit inclus dans les sanctions en cas d’invasion de l’Ukraine.  
par Martine Orange et Thomas Schnee
Journal
Aux jeunes travailleurs, la patrie peu reconnaissante
Dans la droite ligne de 40 ans de politiques d’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi, le gouvernement Macron s’est attelé à réduire « le coût du travail » des jeunes à néant. Selon nos invités, Florence Ihaddadene, maîtresse de conférences en sociologie, et Julien Vermignon, membre du Forum français de la jeunesse, cette politique aide davantage les employeurs que les jeunes travailleurs et travailleuses.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet de blog
Pour en finir avec la Primaire populaire
[Archive] Allons ! Dans deux semaines aura lieu le vote de la Primaire populaire. On en aura fini d'un mauvais feuilleton qui parasite la campagne « à gauche » depuis plus d'un an. Bilan d'un projet mal mené qui pourrait bien tourner.
par Olivier Tonneau
Billet de blog
Pour la « primaire populaire »
[Archive] Partout, dans mes relations comme sans doute dans les vôtres, les gens se désespèrent de la multiplicité des candidatures de gauche. C’est le découragement, la démobilisation des électeurs potentiels, et la probabilité d’un désintérêt conduisant à l’abstention. Même si les chances de réussite sont faibles, tout, absolument tout, doit être tenté pour éviter une cinglante déroute.
par Jean Baubérot
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
L'étrange éthique de la « primaire populaire »
La primaire populaire se pose en solution (unique) pour que la gauche gagne aux présidentielle de 2022. Si plusieurs éléments qui interpellent ont été soulignés, quelques détails posent problème et n'ont pas de place dans les média. Il faut une carte bancaire, un téléphone portable et une adresse e-mail pour participer. La CNIL est invoquée pour justifier l’exigence d'une carte bleue.
par Isola Delle Rose