evo-les-biscoteaux
Médisance & sopa de lentejas.
Abonné·e de Mediapart

15 Billets

1 Éditions

Billet de blog 12 déc. 2020

Saxifrage condamné en appel pour diffamation

Le feuilleton judiciaire qui opposait Saxifrage, journal tarnais indépendant, à Didier Sirgue, co-gérant du circuit automobile d’Albi (sous délégation de service public), a pris fin le 12 novembre dernier – jour où la 3ème chambre d’appel de Toulouse a confirmé la culpabilité du journal pour diffamation.

evo-les-biscoteaux
Médisance & sopa de lentejas.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce dernier avait publié dans son numéro 13 (décembre 2018) un entretien accordé par Pascal Pragnère, élu d’opposition (EELV), dans lequel il critiquait vivement la gestion du circuit. Il avait notamment déclaré : « Pour moi, le bénévolat pour une boîte privée, c’est du détournement d’argent, et de l’abus de confiance. », évoquant l’activité de l’association des bénévoles du circuit d’Albi (ABCA), adossée à DS Events, société gestionnaire du Circuit dont Didier Sirgue est le co-gérant.

Photo de Pedro / crédit : Saxifrage

Pour avoir émis ce point de vue, la cour d’appel de Toulouse a condamné Saxifrage et Pascal Pragnère à verser solidairement à Didier Sirgue la somme de 3 200 euros, et à payer une amende de 469 euros. Raison invoquée par le tribunal : «[C]es propos traitent de la gestion financière interne d’une société gérée par Didier Sirgue, et n’ont donc plus de lien direct avec le souci de la bonne gestion des fonds publics ». En d’autres termes, impossible de discuter publiquement la gestion d’une société privée, même si celle-ci se fait au nom de la collectivité (sous délégation de service public).

Alors qu’en cette période, jamais la liberté d’expression n’aura autant été sous le feu du projecteur médiatique, Saxifrage ne peut que s’insurger contre une telle décision, et sa disproportion, eu égard à l’état interne de ses finances. Croulant sous des frais de justice sans commune mesure avec ses moyens (8 000 euros en tout, dont 6 000 euros de frais d’avocat), le journal connaît aujourd’hui un péril financier sans précédent qui menace totalement son activité – pour la simple et bonne raison qu’il a se défendre.

Aussi, l’état de nos finances nous oblige à nous en remettre, une nouvelle fois et sans gaîté de cœur, à la solidarité de nos lecteurs et sympathisants. Tout ceci, alors même que le tribunal n’a pas jugé bon – comme il est coutume dans ce genre d’affaire – de donner la parole à M. Sirgue dans nos colonnes pour qu’il y rétablisse sa vérité.

Nous continuons de penser – n’en déplaise à la Justice – que nous avons fait notre travail honnêtement et que, de façon générale, ce travail contribue à vivifier la liberté d’expression, dans un paysage informationnel local on ne peut plus homogène. Quand bien même il aurait fauté, on ne peut accepter que l’existence d’un média alternatif soit suspendue à la réaction d’humeur d’un homme offensé, à tort ou à raison. Cette intimidation insidieuse de la presse libre, nous voulons ici la dénoncer.

Le comité de rédaction de Saxifrage

Lien vers le dossier

Lien vers la cagnotte

Association Saxifrages Universelles / BP 80044 / 81027 Albi / Cedex 9

contact@saxifrage.fr

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi
Journal
La réplique implacable de Laurent Joly aux « falsifications » sur Vichy
En amont du procès en appel ce jeudi du candidat d’extrême droite pour contestation de crime contre l’humanité, l’historien Laurent Joly a publié un livre dévastateur. Il pointe ses mensonges sur le régime de Vichy, et analyse les raisons politiques de cette banalisation des crimes de l’époque.
par Fabien Escalona
Journal
Le parti républicain poursuit son offensive contre le système électoral
Un an après l’investiture de Joe Biden, le 20 janvier 2021, ses adversaires cherchent à faire pencher les prochaines élections en leur faveur en modifiant, avec une ingéniosité machiavélique, les rouages des scrutins. En ligne de mire, le vote de mi-mandat de novembre, grâce auquel une grande partie du Congrès sera renouvelée.
par Alexis Buisson
Journal — Europe
Le double « je » de Macron au Parlement européen
Mercredi, à Strasbourg, Emmanuel Macron et ses adversaires politiques ont mené campagne pour la présidentielle française dans l’hémicycle du Parlement européen, sous l’œil médusé des eurodéputés étrangers. Le double discours du chef de l’État a éclipsé son discours sur l’Europe.
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii
Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon
Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel
Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement