ExCRAdition Générale
Collectif citoyen pour le démantèlement des Centres de Rétention Administrative et l'accueil des humains sans-papiers
Abonné·e de Mediapart

15 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 juin 2018

ExCRAdition Générale - Le Démantèlement des CRA - Jour 6 - Samedi 17 juin 2018

Aujourd'hui la police a interdit les visites dans le CRA de Sète suite à la "grève des plateaux" menée à l'intérieur du CRA.

ExCRAdition Générale
Collectif citoyen pour le démantèlement des Centres de Rétention Administrative et l'accueil des humains sans-papiers
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Aujourd’hui la police a interdit les visites dans le CRA de Sète

aujourd’hui la police a dit

punition

aujourd’hui la police a eu peur

aujourd’hui la police a maintenu l’ordre dans son centre de séquestration

aujourd’hui nous considérons notre capacité réelle à semer le désordre dans la procédure bien rangée de la violence et du vice administratifs

notre capacité réelle à mobiliser aussi bien dehors que dedans

notre pouvoir de faire trembler

de remuer

de muer

de démanteler

à petit pas

à petit frissons

à grandes discussions

à maintes rencontres

à profonds échanges

à regards sincères

à paroles libres

à confessions désespérées

à impuissances partagées

à force de persévérance et de nuits blanches

de patience et de jours sombres

nous entendons plus clairement

les pulsations de la violence

et sa constellation d’outrages

aujourd’hui la police a mantelé le CRA

elle avait froid

elle a senti le vent frisquet de la révolte lui siffler sous la raison

elle a fait son faux pas

un de plus

son lot de chaque jour

une course infinie de faux pas 

laissant des empreintes amères d’injustice

en même temps que des traces irrémédiables de sa culpabilité

quand nous disons police nous disons préfecture

et quand nous disons préfecture nous disons ministère

et quand nous disons ministère nous disons présidence

et quand nous disons présidence nous disons citoyens

et quand nous disons citoyens nous disons nous tous 

quand nous disons nous tous

nous disons réagir

agir

se rassembler

devant la nudité des faits

constatés dans notre jour le jour de CRA

aujourd’hui les séquestrés se sont levés

ensemble

14 d’entre eux sur 18 ont entamé un mouvement collectif de protestation

refusant d'accéder au réfectoire au moment des repas.

par cette « grève des plateaux », il s'agissait pour eux de protester contre la privation de liberté qui leur est imposée au seul motif de ne pas avoir les « bons » papiers pour pouvoir résider en France. 

Il s'agit d'un acte collectif puissant par lequel ils entendent aussi protester contre leurs conditions de détention.

aujourd’hui Teffahi Farid s'est présenté au CRA de Sète pour rendre visite à Rabah Kacimi, arrêté à la gare de Lyon le 10 juin 2018, la veille de son mariage. Il a patienté une demie-heure avant d'apprendre que la personne retenue était « un perturbateur » qui avait refusé de monter au réfectoire et qu'il était par conséquent privé de visite. Après avoir pris conseil auprès de Maître Sophie Mazas, le collectif [ ExCRAdition générale !], présent 24/24H face au CRA, a conseillé au visiteur de renouveler sa demande en précisant que cette interdiction de visite était illégale. À 15h36, après avoir sonné à quatre reprises, on nous signifie que l'officier de permanence a décidé d'interdire la visite. Nous répondons que nous prenons acte de la décision. Le visiteur, Teffahi Farid, doit reprendre son train pour Lyon à 16h, sans avoir vu Rabah Kacimi. Précisons que Teffahi est envoyé par la mère de Rabah, et son meilleur ami.

une fois de plus nous ne consentons pas

ici

renouvelé

notre 

refus total

aujourd’hui une fois de plus nous gagnons

nous gagnons la ferveur augmentée du sentiment d’injustice 

nous gagnons un degré supérieur de détermination

nous gagnons une force démultipliée dans notre action et notre imagination

nous gagnons l’occasion supplémentaire de montrer aux yeux de tous la violence administrative

aujourd’hui 

la solidarité et la révolte ont été brisé 

nous sommes au moment réjouissant de l'arpentage des brèches 

la police défaille et nous éclairons le gouffre 

nous domptons la sidération et le vertige

pour ne pas laisser une miette de ce que nous voyons dans des poches d'oubli

nous allons libérer

nous allons régulariser

si l’Etat ne le fait pas

nous 

ExCRAdition Générale 

le faisons déjà

nous accueillons à tour de bras

à chaque rencontre : 

accueilli

accueilli

accueilli

nous avons le tampon facile

et le coeur ouvert

nous n’avons pas peur de l’hospitalité

aujourd’hui

nous avons pu préciser notre désir

nos revendications

nos souhaits

nos réalisations en germe

nous voulons

la régularisation de Moussa Kanté et Aly Sidibé

des excuses de la part de l’administration

ainsi que la libération des 17 enfermés du CRA de Sète

car 

en ces 6 jours de grève de la faim, d’enchainement, et de présence continue devant le CRA 

nous avons fait une grande conquête 

celle d’avoir pu constituer ce que l’administration et Forum Réfugiés nous refusaient

la liste exhaustive des séquestrés du CRA de Sète

les 17 noms 

les 17 individus bafoués

sont enfin nommés

nous demandons la libération de tous

Mathieu pour ExCRAdition Générale

ExCRAdition Générale

Collectif citoyen sétois composé des CRAieurs de rue, des CRAfficheurs et du locale de lutte de l’Astragale

 

Point info tous les soirs 18H devant le CRA de Sète 15, quai François Maillol

Rendez-vous pour les visites aux enfermés 10H et 14H devant le CRA

https://excraditiongeneral.wixsite.com/sete

FB ExCRAdition générale

Et sur Médiapart : 

https://blogs.mediapart.fr/excradition-generale

Photographie d'Ernest Puerta

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal — Éducation
« On veut comprendre pourquoi le collège n’a rien fait »
Près d’un mois après le suicide de Dinah, 14 ans, ses parents ont déposé plainte pour « harcèlement » et accusent le collège de non-assistance à personne en danger. Plusieurs témoins dénoncent la passivité de l’établissement. La direction dément tout dysfonctionnement.
par David Perrotin
Journal
Étudiants précaires : une petite prime et des bugs
Plutôt que de réformer le système des bourses, le gouvernement a décidé d’accorder une prime inflation de 100 euros aux étudiants boursiers. Les serveurs du Crous n’ont pas tenu le choc, les bugs se sont multipliés et nombre d’étudiants n’ont pas pu faire leur demande dans les délais.
par Khedidja Zerouali
Journal
Professeurs non remplacés : la Cour des comptes dénonce une « défaillance institutionnelle »
Dans un rapport publié jeudi, les magistrats financiers se penchent sur les absences des enseignants qui font perdre aux élèves 10 % d’heures de cours dans les lycées. Les deux tiers sont liés à une mauvaise organisation de l’Éducation nationale.
par Faïza Zerouala

La sélection du Club

Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.