Vendre sur Amazon…

… et enrichir Amazon

Il y a quelques années, désireux de me séparer de quelques livres et disques, j’ai ouvert un « compte vendeur » sur la plate-forme « Marketplace » du site Amazon. Un article vendu de temps à autre (un par an en moyenne)… J’ai fini par ne plus alimenter mon stock, mais j’ai laissé en vente ce qui restait.

Avant-hier, bonne surprise : je suis prévenu qu’un de mes disques intéresse un client. J’imprime l’étiquette d’expédition, prépare l’enveloppe bulle, et file à la Poste.

Bilan financier de l’opération :

Mon disque était en vente au prix de 5 euros. Il y a naturellement des frais de port, qu’Amazon a arbitrairement fixés à 2,49 euros pour un CD. Mon client va donc payer 7,49 euros.

Que va-t-il me rester sur cette somme ?

Estimation du profit selon Amazon :

affichage-amazon

Un profit net de 4,18 euros ? Je recalcule, et finis par comprendre que les « frais de clôture » (je n’ai rien demandé de tel) et les « frais par article » (?) sont comptabilisés dans la ligne « autres frais » pour 1,60 euros.

Sauf que le coût d’envoi d’une lettre verte de 130 grammes est actuellement de 3,94 euros. Mon « profit » dans cette affaire atteint donc la somme faramineuse de 0,24 euros (et je ne compte pas le prix de l’enveloppe). Me voici proche des grandes entreprises du CAC 40 !

Mais tout ceci, j’imagine, est parfaitement légal.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.