FabFaber
Citoyen en plein développement de sa citoyenneté...
Abonné·e de Mediapart

11 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 mai 2020

Les incantations "Plusjamaisçaïste"

FabFaber
Citoyen en plein développement de sa citoyenneté...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

                  J'avoue être de plus en plus perplexe en lisant les tribunes "sloganistes" qui fleurissent à l'aune de cette crise sanitaire, y compris lorsqu'elle émanent d'associations ou de collectifs authentiquement, et de longue date, engagés dans le combat contre la prépotence capitaliste.
Entre celles qui veulent prévenir contre le "désenchantement" que produira une foi aveugle en un changement de paradigme spontané, et celles qui énoncent une liste de propositions toutes plus illusoires les unes que les autres dans l'état de déchéance des structures démocratiques et politiques de notre système, ces prises de paroles, en omettant le point nodal des moyens nécessaires, résonnent cruellement dans le vide...

Aucune n'ose s'aventurer sur le chemin résolument offensif que nécessite le changement tant souhaité. Un chemin pavé d'actions ciblées, stratégiques et concrètes. Pensées et réfléchies par des citoyens désobéissants et conscients du rôle qu'ils ont à jouer. Celui de mettre à mal un pouvoir imbu de son hégémonie mais qui ne tremble jamais autant que lorsqu'un corps social révolté et déterminé, met en mouvement, en action et en danger les corps qui le composent.

Si les Gilets Jaunes ont été si maltraités, c'est parce qu'ils ont eu l'affront de titiller la trouillardise d'une bourgeoisie qui se fantasme inaltérable.
En montrant qu'ils n'avaient pas peur de se révolter physiquement, en se mettant en danger, au risque d'être arrêtés, éborgnés, frappés, mutilés, ils ont fait trembler le pouvoir bourgeois.

Les déclarations, tribunes, appels et autres pétitions en ligne peuvent continuer à pulluler sans jamais inquiéter les tenants d'une organisation sociale de plus en plus totalitaire. La peur sociale et policière par laquelle ce rapport social subordonne nos vies doit changer de camp.
La ploutocratie bourgeoise doit donc être menacée là et au moment où elle ne s'attend pas à l'être. Cela implique donc d'élaborer des stratégies à court, moyen et long terme, par tous les moyens nécessaires, et sur tous les terrains occupés par la force adverse.
Hacking informatique acharné, sabotages médiatiques intraitables, blocages récurrents d'infrastructures, occupations assidues... Les pistes à explorer sont nombreuses pour attaquer sur les fronts les plus divers, avec acharnement et détermination, et avec en ligne de mire des objectifs précis et utopiques.

Quand à l'hypothétique avènement d'un gouvernement authentiquement "de gauche" ayant pour projet le démantèlement des piliers sur lesquels repose le capitalisme, il ne se montrera à la hauteur de sa tâche que si ses mandants lui rappellent, quotidiennement s'il le faut, que l'échec n'est pas une option.

Il est urgent pour les intellectuels, hommes et femmes politiques, associations et collectifs qui signent ces tribunes de regarder les choses en face : il n'y aura pas de changement sans insurrection. Cela ne dépend pas d'eux, mais toutes les incantations anticapitalistes du monde resteront stériles tant qu'elles s'obstineront à éluder pudiquement la question.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Énergies
Régulation de l’énergie : la politique du pire
En excluant la période de spéculation débridée fin décembre sur le marché de gros de l’électricité, la commission de régulation de l’énergie aurait pu limiter la hausse des tarifs régulés à 20 % au lieu de 44 %. Elle a préféré faire les poches d’EDF et transférer l’addition aux consommateurs après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Laurent Joly : « Zemmour a une capacité à inverser la réalité des faits »
Ce soir, deux historiens répondent aux falsifications de l’histoire du candidat Éric Zemmour. Laurent Joly, spécialiste de l’antisémitisme et du régime de Vichy et auteur de « La Falsification de l’Histoire », est notre invité. Entretien également avec Serge Klarsfeld, cofondateur de l’association « Fils et filles de déportés juifs de France ».
par à l’air libre
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal
Julian Assange garde un espoir de pouvoir contester son extradition
La Haute Cour de justice de Londres a autorisé les avocats du fondateur de WikiLeaks à déposer un recours devant la Cour suprême contre la décision des juges d’appel qui avaient autorisé son extradition vers les États-Unis.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica
Billet de blog
« Violences génocidaires » et « risque sérieux de génocide »
La reconnaissance des violences génocidaires contre les populations ouïghoures a fait l’objet d’une résolution parlementaire historique ce 20 janvier. C'était un très grand moment. Or, il n'y a pas une mais deux résolutions condamnant les crimes perpétrés par l’État chinois. Derrière des objets relativement similaires, se trouve une certaine dissemblance juridique. Explications.
par Cloé Drieu
Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77
Billet de blog
La cynique et dangereuse instrumentalisation du mot « génocide »
La répression des Ouïghours existe au Xinjiang. Elle relève très probablement de la qualification juridique de « crimes contre l’Humanité ». Mais ce sont les chercheurs et les juristes qui doivent déterminer et les faits et leurs qualifications juridiques, et ce le plus indépendamment possible, c’est à dire à l’écart des pressions américaines ou chinoises.
par Bringuenarilles