Municipales : les médiateurs professionnels interpellent les élus sur leur rôle

Quelle est la part des élus dans la dégradation du climat social en France ? Totale, quand ils n’ont pas compris leur fonction : représenter l’ensemble des citoyens et animer une entente sociale.

Les médiateurs professionnels interpellent les candidats aux élections municipales : comment allez-vous répondre aux attentes des citoyens dans leurs revendications pour plus de liberté et d’implication dans les décisions ?

Les élections municipales des 15 et 22 mars 2020 sont l’occasion de réinterroger le corps politique sur la gouvernance et la qualité du lien social.

Un climat social dégradé

Force est de constater que le climat social est fortement dégradé en France. Depuis octobre 2018, date des premiers mouvements de revendication sociale, une escalade violente s’est mise en place entre des citoyens et le pouvoir autoritaire (voir le bilan d’Amnesty International).

Ces mouvements sont porteurs de deux messages.

Une exigence de concertation

Le premier exprime une exigence de concertation permanente, dans une société démocratique, sur la construction du projet sociétal. Il montre aussi que lorsque les personnes ne sont pas entendues, elles le manifestent d’une façon qui finit par devenir contestataire, parfois violente, voire démissionnaire.

La responsabilité des élus

Le second message dénote une incompréhension par les élus du fonctionnement démocratique et de la double mission qui est la leur : représenter l’ensemble des citoyens et animer une entente sociale. Voir à ce propos ce précédent communiqué de la CPMN.

Un gouvernement démocratique n’est pas le représentant d’une partie seulement du corps social, pas plus qu’il n’est promoteur d’un projet pour lequel il aurait été élu, a fortiori si c'est par une minorité.

Pour un changement de paradigme

Les médiateurs professionnels sont initiateurs de réflexions nouvelles sur l’entente et le bien-vivre ensemble. Ils sont porteurs d’une innovation sociétale fondée sur une approche rationnelle des relations : l’ingénierie relationnelle. Celle-ci ouvre un champ de réflexion sur l’organisation de la vie en société, la construction du projet collectif et les processus décisionnels.

Les médiateurs professionnels réinterrogent la conception de la vie en société et les deux paradigmes qui se côtoient sur le rôle des élus : imposer une représentation autoritaire du fonctionnement démocratique, ce qui est pour le moins paradoxal, ou bien animer l'entente qui va permettre aux personnes de s'impliquer dans la construction du projet sociétal.

Renouveler le fonctionnement démocratique

Il s’agit non seulement d’une question de posture, mais aussi de savoir et de savoir-faire. Les médiateurs professionnels vous proposent d’approfondir ces réflexions et vous invitent à leur symposium annuel, qui aura lieu cette année à Strasbourg en octobre 2020, sur la thématique « Vie politique et société : la personne au cœur de l’entente et de l’Entente Sociale ».

Un communiqué du Conseil d’Administration de la Chambre Professionnelle de la Médiation et de la Négociation (CPMN).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.