Fabienne des Iles
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 févr. 2012

Trames, une pièce de Gerty Dambury

Fabienne des Iles
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Une griotte allumée – une Maman Legba  qui aurait mal tourné – ouvre l’espace, lance ses incantations en langues, hoquète proverbes et malices : devant nous va se dérouler une histoire mêlée…

Une mère, son fils. Depuis longtemps, depuis toujours, ils se tiennent l’un devant l’autre, l’un en révolte, l’autre en résistance, relations en pelote, raçines emmêlées,  fouillis des sentiments. S’aimant, envers et contre tout, violemment.

L’amour assoiffé, dévorant, de l’un affronte la tentative méthodique de l’autre de délimiter son espace de liberté.

Instruite par les histoires innombrables des femmes dont elle récolte patiemment les paroles, elle sait qu’il  lui faut grappiller avec ferveur chaque pouce d’autonomie de geste, de pensée, de sentiment, dans cette société d’hommes.

Instruite par sa propre histoire avec le père de l’enfant, fruit d’amours utopiques avec une Afrique rêvée, la mère balise pour elle un possible avenir de femme libre, dans une œuvre apparemment sans fin : elle rassemble les éléments d’une future histoire des femmes, trompées, méprisées, battues mais vaillantes et debout. Dont une femme vient régulièrement illustrer les différents visages  (blessures, illusions, attentes) en écho avec ses propres douleurs.

Et lui dans tout ça ? Eternel fils qui n’arrive pas à construire sa rectitude d’homme, lui erre par les rues et les mornes. Les mornes ? oui car nous sommes aux Antilles, en Guadeloupe et cette histoire sans doute possiblement déclinée en mille lieux différents sur cette terre – les relations conflictuelles et douloureuses entre une mère et son fils – revêt ici les couleurs, les inflexions, l’humour et l’imaginaire d’une île des Caraïbes, la Guadeloupe.

 Il erre dans les rues de Pointe à Pitre, plus ou moins propulsé, selon les jours, tantôt par la drogue, tantôt par la rancœur, dort dans un local à poubelles, projette d’hypothétiques avenirs professionnels. Et n’en finit pas de ressasser un meurtrier instant de son jeune passé qui a infléchi son chemin vers les buissons épineux de son égarement.

Gerty Dambury a écrit une pièce comme on en voit peu : par son sujet – universel et si vrai de réalité antillaise, par sa scansion alternant armistice des sentiments et guerre sans merci, comme seul l’amour peut générer. Elle l’a produite avec la patience que demande l’absence des moyens financiers propre à ces projets dont l’indépendance et le sujet sied peu à la trame institutionnelle. Elle l’a mise en scène, choisissant finement plusieurs jeunes comédiens, avec une exigence et une rigueur qu’on aimerait rencontrer plus souvent sur un plateau de théâtre.

Autant de raison pour guetter toute apparition de cette pièce, Trames, et de toutes les productions qui sortiront de la Fabrique Insomniaque, sa Compagnie (http://www.lafabriqueinsomniaque.com/)

Ce soir 7 février à 19h au Théâtre de Belleville, 94 rue du Faubourg du Temple, Paris

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
L’IVG dans la Constitution française : le revirement de la majorité
Alors que La République en marche a refusé d’inscrire le droit à l’avortement dans le marbre de la Constitution durant la précédente législature, elle opère désormais un changement de cap non sans arrière-pensée politique, mais salutaire face à la régression américaine.
par Pauline Graulle
Journal — Écologie
L’industrie de la pêche est accusée d’avoir fraudé les aides Covid de l’Europe
Alors que s’ouvre le 27 juin la Conférence des Nations unies sur les océans, Mediapart révèle avec l’ONG Bloom comment les industriels de la mer ont fait main basse sur les indemnités destinées aux pêcheurs immobilisés durant la pandémie. Des centaines de navires, aux pratiques de pêche les plus destructrices pour les écosystèmes marins, auraient fraudé près de 6 millions d’euros de subventions publiques.
par Mickaël Correia
Journal
Le RN et l’Algérie : le mythe colonial au mépris de l’histoire
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à «l’œuvre coloniale».
par Lucie Delaporte
Journal — Fil d'actualités
L’Ukraine demande plus d’armes et de sanctions contre Moscou après des frappes sur Kiev
Le gouvernement ukrainien a réclamé dimanche plus d’armes et de sanctions contre Moscou aux pays du G7, réunis en sommet en Bavière (Allemagne), à la suite de nouvelles frappes russes survenues à l’aube sur un quartier proche du centre de Kiev.
par Agence France-Presse

La sélection du Club

Billet de blog
France-Algérie : une autre commémoration est-elle possible ?
L’Algérie hante la France, tel un spectre chiffonné, sûrement autant que les Français obsèdent les Algériens. Malgré le travail déjà fait, il y a tant de vérités enfouies, tant de paroles non entendues qui font défaut et empêche de construire un récit collectif. Et surtout tant de rendez-vous à ne plus manquer. Pour participer à cette libération de la mémoire et de nos imaginaires, le Club vous propose un travail collectif pour honorer cette 60e année de paix.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Macron s’est adressé aux rapatriés d’Algérie en éludant les crimes de l’OAS
Le 26 janvier, le président s’est adressé à des « représentants des pieds-noirs » pour « continuer de cheminer sur la voie de l’apaisement des mémoires blessées de la guerre d’Algérie ». Les souffrances des Européens qui quittèrent l’Algérie en 1962 ne sauraient être contestées. Mais certains propos laissent perplexes et ont suscité les réactions des défenseurs de la mémoire des victimes de l’OAS.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Pacification en Algérie
Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962
par Paul BERNARDIN
Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison