Contre Camille Claudel

Vu hier soir, à Paris, A La Folie Theâtre, une lamentable mise en scène de la vie et du travail de Camille Claudel. Christine Farré, qui a "adapté" (quoi?) et qui joue le rôle titre semble avoir tout "créé" pour elle. Et on assiste, pendant plus d'une heure (et c'est très très long!), à une hystérie totale et grossière. Déjà d'un certain âge, l'interprète n'est déjà pas crédible. Très vite, on est gêné par la brutalité de ses gestes sensés mimer le désespoir, la création… Mais en aucun cas ce qui a pu habiter Camille, la personne et l'artiste Camille. "Il y a toujours quelque chose d'absent qui me tourmente", disait-elle. Et Christine Farré le dit, le crie, sans âme mais à grand déploiement de barbouillages avec de la terre, l'eau… Bref, il n'y a dans ce spectacle qu'une série de clichés sur la folie. A éviter!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.