FabFaber
Citoyen en plein développement de sa citoyenneté...
Abonné·e de Mediapart

11 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 mai 2017

Le sacre de l'imposture

Le premier tour de l’élection présidentielle française de l’année 2017 voit donc arriver en trio de tête, trois formes régressives d’imposture. Triste époque…
 Un peuple conscient, informé et soucieux de son émancipation collective, aurait dû envoyer paître l’imposture néolibérale d’un Macron, l’imposture xénophobe d’une Le Pen, et l’imposture sociopathe d’un Fillon.

FabFaber
Citoyen en plein développement de sa citoyenneté...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

      Dans le film « Buffet froid » de Bertrand Blier, le personnage d’Alphonse Tram (interprété par Gérard Depardieu) est un être apathique et désincarné trainant son existence comme s’il s’agissait d’un boulet harnaché à ses chevilles.
 Dans l’incapacité morbide de prendre sa vie en main, il va, au grès de ses rencontres, avancer lentement vers sa propre mort sans ne jamais rien remettre en question de sa présence ontologique au monde.

      La France qui domine ce scrutin est une France souffrant du syndrome "Alphonse Tram". Ayant abandonné toute ambition à participer à la politeia , le « citoyen » conscient et actif de sa propre souveraineté a laissé place à ce que Aristote appelle un instrument animé, un objet organique irresponsable, piloté par ses affects tristes et sa mélancolie.

L’atonie politique, la démission de la pensée et l’insignifiance existentielle dans laquelle se complaisent une part significative de la population française a porté ses fruits putrides. Et en consentant à se laisser violemment pénétrer, soit par l’oligarchie financière d’un Macron, soit par l’oligarchie fasciste d’une Le Pen, elle porte la pleine et entière responsabilité des temps sombres qui s’ouvrent devant nous.
     Comment résister à ce masochisme social où nous avons tout à perdre ? Comment remettre en état de fonctionnement une humanité à la conscience aiguisée, attentive à sa propre fragilité et soucieuce de prendre soin d’elle même ?
Malgré leur évidente nécessité et la nécessité de pérenniser leur existence, les structures micro-économiques de type AMAP, Scop...etc ne suffisent pas à endiguer cette marche funèbre dont l’avenir nous fait parvenir les échos glaçant. Nous ne pouvons plus nous contenter d’isolats auto-satisfaits noyés dans une économie de marché phagocytant tout sur son passage.


Partout en France (et ailleurs), la résistance doit donc s'organiser d'une façon conscientisée, concrète et ouverte.
Organisons donc des Ateliers citoyens autogérés s’appuyant sur une formation mêlant savoirs froids visant à déconstruire nos mythes économiques, historiques, etc…et savoirs chauds (expériences personnelles, échange de savoir-faire…). 
Nous nous devons d'élaborer les formes d'actions politiques adéquates à reconstruire la démocratie sur des bases neuves. Car seul un peuple ayant recouvré la pleine conscience de son pouvoir, et agissant en conséquence, est à même d’opposer une résistance lucide aux forces (racistes, médiatiques, politiciennes, financières…) qui exigent sa servitude.
Qu'est-ce que ça coûte d'essayer ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Entreprises
L’État a fait un cadeau insensé à Bolloré
L’État acquiert pour 31 millions d’euros les installations de l’oléoduc Donges-Metz qu’il devait récupérer gratuitement au terme de la concession octroyée au groupe Bolloré pendant vingt-sept ans. Pendant cette période, ce dernier s’est servi plus de 167 millions d’euros de dividendes.
par Laurent Mauduit
Journal
Pologne : un an après la loi anti-IVG, le bilan s'avère tragique
Conséquence du durcissement de la loi sur l’avortement, les médecins refusent l’interruption de grossesse en cas de détresse du fœtus, jusqu’à mettre en péril la vie des mères. C’est ce qui vient d’arriver, selon sa famille, à Agnieszka, décédée en début de semaine.
par Helene Bienvenu
Journal — Extrême droite
Marine Le Pen et la presse : les coulisses d’une opération de séduction
La candidate du RN, qui présentait mercredi ses vœux à la presse, a radicalement changé de stratégie vis-à-vis des journalistes. Après des années de rapports houleux, Marine Le Pen tente de normaliser les relations, avec d’indéniables succès au regard de sa banalisation dans certains médias.
par Lucie Delaporte
Journal
Le logement menacé par la financiarisation
Un rapport commandé par le groupe écologiste au Parlement européen et publié jeudi dresse un tableau inquiétant de la financiarisation du logement sur le Vieux Continent. Avec, souvent, l’appui des pouvoirs publics.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
« Je ne vois pas les sexes » ou la fausse naïveté bien-pensante
Grand défenseur de la division sexuée dans son livre, Emmanuel Todd affirme pourtant sur le plateau de France 5, « ne pas voir les sexes ». Après nous avoir assuré que nous devions rester à notre place de femelle Sapiens durant 400 (longues) pages, celui-ci affirme tout à coup être aveugle à la distinction des sexes lorsque des féministes le confrontent à sa misogynie…
par Léane Alestra
Billet de blog
En Afghanistan, on décapite impunément les droits des femmes
Les Talibans viennent d’édicter l’interdiction de toute visibilité du visage féminin dans l’aire urbaine, même celle des mannequins exposés dans les commerces. Cette mesure augure mal pour l’avenir des droits de la population féminine, d’autant qu’elle accompagne l’évacuation forcée des femmes de l’espace public comme des institutions, établissements universitaires et scolaires de l’Afghanistan.
par Carol Mann
Billet de blog
Un filicide
Au Rond-Point à Paris, Bénédicte Cerutti conte le bonheur et l'effroi dans le monologue d’une tragédie contemporaine qu’elle porte à bout de bras. Dans un décor minimaliste et froid, Chloé Dabert s'empare pour la troisième fois du théâtre du dramaturge britannique Dennis Kelly. « Girls & boys » narre l’histoire d'une femme qui, confrontée à l’indicible, tente de sortir de la nuit.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Les crimes masculinistes (12-12)
Depuis une dizaine d'années, les crimes masculinistes augmentent de manière considérable. Cette évolution est principalement provoquée par une meilleure diffusion - et une meilleure réception - des théories MGTOW, mais surtout à l'émergence de la communauté des incels, ces deux courants radicalisant le discours misogyne de la manosphère.
par Marcuss