Amazon: pour que nul ne puisse dire "je ne savais pas"

 Je propose à votre réflexion cet article du Monde diplomatique qui décrit par le menu l'univers concentrationnaire dans lequel travaillent (au sens étymologique, le tripalium était un outil de torture) les hommes-robots "salariés" d'Amazon.

Je serais intéressée par une enquête sur les conditions de travail dans les entreprises de vente en ligne les plus célèbres, ainsi que sur ce que cachent Facebook (où je suis inscrite, du reste), Twitter, Google (que j'utilise...)...

http://www.monde-diplomatique.fr/2013/11/MALET/49762

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.