fabrizia
Professeur en disponibilité
Abonné·e de Mediapart

81 Billets

1 Éditions

Billet de blog 17 nov. 2013

Neuf sinistrés parmi des milliers

fabrizia
Professeur en disponibilité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Voici ce que m'a envoyé un ami (un vrai, je le connais depuis six ans  - non, pas depuis les miens, de six ans, depuis 2007, quoi!), accompagné de la photo de la fillette :

Angel, née en France de parents philippins. A la rentrée, sa maman m'a demandé si je pourrais lui donner des cours de français. Elle est d'une intelligence si vive que c'est bientôt elle qui va m'en donner.

Deux tantes, deux oncles, cinq neveux et nièces à Tacloban, qui ont eu le temps de se mettre à l'abri avant l'arrivée du typhon, mais maison familiale, située à 150 mètres de la mer et à laquelle son père consacre chaque année une partie de son salaire pour l'améliorer, totalement rasée.


On acquiert des réflexes, sur Mediapart, alors, je me suis dit illico : "Mais on va les aider, ces gens !" Peut-être me suis-je avancée un peu vite, pourquoi neuf sinistrés, pourquoi ceux-là, parmi des milliers d'autres ? Eh bien, en ce qui me concerne, parce que quand je sais, je ne peux pas faire autrement, parce qu'aider les Philippins dans leur ensemble, je ne peux pas, mais aider ceux-là, je peux. Parce que ce qui sera peu pour moi sera beaucoup pour eux : le cours du peso philippin rend tout don en euros très utile. Et surtout, maintenant, parce que je connais la réaction de la famille d'Angel à mon offre. Quand mon ami Jean-Philippe leur a transmis ma proposition d'aide, ils n'en revenaient pas, tant ils ont peu connu la solidarité ici. Le père d'Angel travaille sur des chantiers, week-end compris, depuis des années, il a demandé une avance à son patron qui lui a opposé une fin de non-recevoir. A Jean-Philippe, il n'avait rien demandé, juste raconté : apprendre que des inconnus allaient tenter de donner un coup de main lui a fait un choc, vous vous rendez compte ?

Si vous voulez et pouvez vous joindre à Jean-Philippe et à moi, la démarche est simple : envoyez un chèque à mon ordre, à cette adresse, la mienne.

Catherine Fusillier
271, rue du lavoir,
01600 Reyrieux

Je ferai ensuite un envoi global. Pas de déduction fiscale, guère de preuve à vous montrer, mais enfin, je sacrifie mon anonymat, j'espère que cela suffira à convaincre de ma bonne foi. Je crois que ma démarche est aux limites de l'illégalité, mais je m'en fous complètement, je dois dire !

AJOUT : Jean-Philippe vient de m'écrire ceci, à quoi j'avais pensé aussi.
Il y a quand même un truc qui m'embête dans le principe du chèque collectif, c'est que je tiens beaucoup à ce que les parents puissent remercier nommément les donateurs, que cela ne reste pas trop dans le flou, qu'ils comprennent bien qu'un certain nombre d'individualités ont fait un geste vers eux. Pour toi et moi ils savent déjà, mais pour les autres ?

Si vous souhaitez que votre nom soit communiqué à cette famille, dites-le-moi par MP, quel que soit votre geste de soutien : un "recommander", un commentaire ici, un poème...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique Latine
Au Mexique, Pérou, Chili, en Argentine, Bolivie, Colombie, peut-être au Brésil... Et des défis immenses
Les forces progressistes reprennent du poil de la bête du Rio Grande jusqu’à la Terre de Feu. La Colombie est le dernier pays en date à élire un président de gauche, avant un probable retour de Lula au Brésil. Après la pandémie, les défis économiques, sociaux et environnementaux sont immenses.
par François Bougon
Journal
À Perpignan, l’extrême droite s’offre trois jours de célébration de l’Algérie française
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire Louis Aliot (RN) met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à « l’œuvre coloniale ».
par Lucie Delaporte
Journal — Énergies
Gaz russe : un moment de vérité pour l’Europe
L’Europe aura-t-elle suffisamment de gaz cet hiver ? Pour les Européens, le constat est clair : la Russie est déterminée à utiliser le gaz comme arme pour faire pression sur l’Union. Les risques d’une pénurie énergétique ne sont plus à écarter. En première ligne, l’Allemagne évoque « un moment Lehman dans le système énergétique ».
par Martine Orange
Journal — Terrorisme
Attentat terroriste à Oslo contre la communauté gay : « Ça nous percute au fond de nous-mêmes »
La veille de la Marche des fiertés, un attentat terroriste a été perpétré contre des personnes homosexuelles en Norvège, tuant deux personnes et en blessant une vingtaine d’autres. En France, dans un contexte de poussée historique de l’extrême droite, on s’inquiète des répercussions possibles. 
par Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
L'avortement fait partie de la sexualité hétéro
Quand j'ai commencé à avoir des relations sexuelles avec mes petits copains, j'avais la trouille de tomber enceinte. Ma mère a toujours dépeint le fait d'avorter comme une épreuve terrible dont les femmes ne se remettent pas.
par Nina Innana
Billet de blog
Cour Suprême : femme, débrouille-toi !
Décision mal-historique de la Cour Suprême états-unienne d’abroger la loi Roe vs. Wade de 1973 qui décriminalisait l’avortement. Décision de la droite religieuse et conservatrice qui ne reconnaît plus de libre arbitre à la femme.
par esther heboyan
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu
Billet de blog
Droit à l’avortement: aux États-Unis, la Cour Suprême renverse Roe v. Wade
La Cour Suprême s’engage dans la révolution conservatrice. Après la décision d'hier libéralisant le port d’armes, aujourd'hui, elle décide d'en finir avec le droit à l'avortement. Laisser la décision aux États, c’est encourager l’activisme de groupes de pression réactionnaires financés par des milliardaires évangéliques ou trumpistes. Que se passera-t-il aux élections de mi-mandat ?
par Eric Fassin