ESMÉRALDA, LA CROIX ET LES MISÉRABLES (Texte de Laurent KIEM)

Nous n’oublierons jamais Notre Dame de Paris quand nous avons vu son clocher en feu alors qu’une partie du peuple français, dans les rues de Paris, réclame un retour à l’égalité, à la répartition et à la démocratie. Victor Hugo, lorsqu’il écrivit les Misérables, voyait en la démocratie l’espoir de résoudre les problèmes du siècle.

ndp1

Paris vaut bien une messe

Si Paris vaut bien une messe, Anna Karina, Des Grieux, Picasso, Cocteau, Edith Piaf, Gavroche, Paul Eluard, Elsa Triolet, Simone de Beauvoir, Camille Desmoulins, Simone Weil, Pierre Curie, Albert Camus, Monseigneur Lustiger, Simone Veil, Baudelaire, Doisneau , Rousseau, Voltaire, Apollinaire, Jean Luc Godard, Sartre et les porteurs d’eau que nous sommes valons bien une vie, notre vie.

Nous n’oublierons jamais Notre Dame de Paris quand nous avons vu son clocher en feu alors qu’une partie du peuple français, dans les rues de Paris, réclame un retour à l’égalité,  à la répartition et à la démocratie. Victor Hugo, lorsqu’il écrivit les Misérables, voyait en la démocratie l’espoir de résoudre les trois problèmes du siècle : la dégradation de l’homme par le prolétariat, la déchéance de la femme par la faim, l’atrophie de l enfant par la nuit (1er janvier 1862)

Et puis , en ce mois d’avril 2020, alors que les vents du printemps nous rappellent la fécondité et ses prémices d’approches à cette saison des amours, nous comprenons que l’avenir est incertain,  non pas à cause des amours passagères, mais à cause d’un avenir redouté par tout un peuple , toutes générations confondues, et toutes compétences voulues ,salariés, médecins, infirmières, chefs d’entreprise, auto entrepreneurs, chômeurs, enseignants, ouvriers qualifiés, cafetiers, restaurateurs, boulangers, primeurs, paysans, artistes, écrivains, sportifs, chercheurs, avocats , juges, familles, malades etc.…

Mais pourquoi parler de Notre Dame de Paris et des Misérables quand ces deux romans ne sont pas publiés à la même date. Notre Dame de Paris est publiée en 1831, Les Misérables en 1862, par contre ils sont du même auteur Victor Hugo.

Victor Hugo écrit Notre Dame de Paris et reconstitue l'an 1482 (une fin du moyen –âge)

La cathédrale représente le cœur de la Cité, elle est entourée de l'Université sur la rive gauche, (aujourd’hui le Quartier latin, la Sorbonne, le lycée Henri IV, les cinémas, le musée d’Orsay) et de la Ville sur la rive droite (aujourd’hui les grands boulevards, la Bourse, l’Opéra de Paris, le Louvre, l’Olympia, des banques, des quartiers populaires qui luttent contre la hausse des loyers pour continuer à vivre ensemble).

Notre dame de paris est la reconstitution sociale dans toutes ses composantes, de la guilde des truands aux représentants du clergé, de la petite bourgeoisie et les militaires. Louis XI fait le lien entre toutes ces classes sociales, on y réprime  dans le sang la révolte des truands venant sauver Esméralda réfugiée dans la cathédrale. Victor HUGO nous parle aussi du patrimoine architectural de Paris, celui-ci est mis à mal en 1831. Il y a de nombreuses destructions. Aujourd’hui, le Patrimoine est vendu, sait-on pourquoi?

Victor Hugo mène une réflexion sur la justice avec Notre Dame. Elle est tantôt comme une simple mascarade, quand Quasimodo, sourd entre autre, est jugé par un personnage lui-même sourd, tantôt comme une institution irrationnelle et superstitieuse : Esméralda  est soumise à la question dans son procès en sorcellerie et d’un meurtre qu’elle n’a pas commis. HUGO dénonce  la peine de mort, pratique barbare appelée à ne pas résister aux progrès de l'Histoire. Pour l’Histoire, M. Badinter abolit la peine de mort en 1981.

L’archidiacre de notre dame, Frollo qui ressent pour Esméralda une de ces passions qui, exaspérées par la jalousie, et par simplement insuccès,  ceux qui peuvent rendre un homme capable de crime, veut que la belle le suive.

  • Rien ne nous réunira, pas même l’enfer ! lui dit Esméralda.

Pour devoir être vivants et vrais alors que le simple fait d’exister est un bonheur, nous rappelle Blaise Cendrars. Du devoir d’exister et d’être vrai, Esméralda aime Phoebus mais Frollo l’amène chez une vieille pour la punir. Cette vieille verra en Esméralda une fille. Une chance.

Esméralda se retrouve condamnée pour le meurtre de son aimé Phébus, tué par Frollo.

On hue la honte

Le peuple sur le parvis de Notre Dame se révolte pour sauver Esméralda mais Frollo veut sa mort. Quasimodo, le sourd monstre qui sonne les cloches de l’église chaque jour a tout vu. L’homme blessé enlève Esméralda au moment de son exécution et crie « Asile, Asile, Asile ! » Notre dame, comme un temps retrouvé, veille sur elle, Esméralda.

Sur un des murs de Notre dame en 1831 était écrit le mot « Fatalité » et puis un prêtre ou le temps ou quelqu’un qui travaillait à Notre dame l’a effacé. Point de Fatalité.

Le clocher de Notre Dame de Paris et l’intervention divine quand Jean Valjean, plusieurs années plus tard, dans Les misérables, porte l’humiliation sociale et la paternité sacrifiée tel un forçat qui devient proscrit car Jean Valjean a oublié que Rome et Napoléon étaient passés par là, et que le ventre de Paris serait ces classes laborieuses, ces classes dangereuses d’où vient le crime. Cosette, cette fille que Jean Valjan voit d’une tendresse digne est Léopoldine, la fille de Victor Hugo décédée noyée dans un lac.Fatalité. Les dons par les plus grandes fortunes de France et du monde alors que les gilets jaunes luttent contre l’isolement qu’ils vivent dans leurs pays à coup de grandes surfaces et de villages vides, payé à coup de pompe à essence pour circuler et polluer quand leur main d’œuvre ne sert ni à leur destin ni à l’avenir de leurs enfants , fatalité, la lutte devient bataille voire guerre devant la répression des forces de l’ordre dirigée par M Castaner, pour qui la réforme des retraites (sueur et sang du peuple) n’est autre que « bientôt il y aura plus de retraités que de cotisants ». Faux. A  la condition humaine, on ne traine pas dans la boue ceux qui tirent les bœufs du travail.

ndp2

 On hue la honte

 Notre dame soit bon avec nous, le nouveau monde te réclame alors que l’ancien ne comprend rien à moins qu’il comprenne qu’un paradis est ailleurs.

Les gilets jaunes ne peuvent pas participer à cet effort de restaurer Notre Dame de Paris, ils n’en n’ont pas les moyens. Ils se battent pour leurs droits. Tu porteras ta croix qui que tu sois, riche ou pauvre c’est écrit. Tu sueras sang et eau comme Rome te le rappelle chaque fois que ta personne ne suffit pas et que la multiplication des pains et des poissons se fait par l’économie et non pas par tes compétences.

Prolétaire serais-tu criminel ? Classes laborieuses serais-tu dangereuse à tuer ta femme et ton pays. Peuple français, arrogant, les gilets jaunes nous révèlent que non, ils ont l’ambition et non la prétention de vivre cette fin du moi et non pas la fin du nous, ils ont l’ambition que la fin du mois n’est pas la fin du monde. Le climat  connait une tension comme notre ciel veut résister aux gaz à effet de serre d’une spirale où La Nature n’est pas la déesse du peuple mais l’Esméralda de Frollo.

Le clocher a pris feu, les mystères de Paris sont là.

On hue la honte

Sur un mur de Notre Dame de Paris était marqué « fatalité » en grec et puis un prêtre ou le temps, ou quelqu’un qui a travaillé dans notre dame l’a effacé (1831)

Notre Dame de Paris a commencé sa construction en 1163, elle fut terminée en 1345. Tous les corps de métier participèrent à sa construction. Aujourd’hui le béton, matériau un peu flexible avec du sable et de l’eau va vite à construire des tours, histoire de boucher le ciel. Les ombres ont peur, parfois, excepté a New York qui protègent des loups et des aigles sur des balcons qui donne sur la mer.

Paris ville des amoureux                              Fluctuât nec mergitur

Sous le pont Mirabeau coule la seine,

Viennent la nuit, sonne l’heure

Les jours s’en vont je demeure

(Guillaume Apollinaire-Alcools)

Quand Victor Hugo commence l’écriture des misérables, il a écrit, trente ans  avant et un an après Notre Dame de Paris une pièce de théâtre «  Le roi s’amuse ». Nous sommes en 1832. La monarchie de Juillet a commencé. L’arrivée de Louis Philippe 1er et la chute de Charles X va-t-elle marquer la renonciation à la monarchie absolue de droit divin ? 1830 marque Les trois glorieuses, la presse est bâillonnée. Les ouvriers des imprimeries sont dans les rues le 27 juillet. La bourgeoisie va récupérer ses prérogatives.

On hue la honte

Le roi s’amuse, une pièce de théâtre jouée à la comédie française et qui est  censurée. Elle raconte l’histoire d’un bouffon, Triboulet, qui encourage les débauches du roi, il veut tuer le roi.

Sans faire de raccourci, M Benalla compagnon de route, un temps, d’Emmanuel Macron, avec des passe- droits, bat le peuple en plein vacarme sans même un grade de policier. Une garde rapprochée qui commence à tuer le roi, malgré lui.

  • Vos mères aux laquais se sont prostituées : / Vous êtes tous bâtards 

dit Triboulet, le bouffon qui dénonce le comportement de la mère de louis-Philippe.

  • Je traverse la rue et je vous en trouve du travail. Dit le président Emmanuel Macron

Un choix idéologique et rationnel effectué depuis 30 ans, en France et en Europe, une économie se mondialise. Notre Dame est là et nous aussi.  Nous n’oublierons pas. Une politique européenne qui  ignore la compétition mondiale. Son souci de l’égalitarisme – plus que de l’égalité – et l’Europe conduisent l’Etat Français à faire supporter les mêmes charges et contraintes aux entreprises industrielles en compétition internationale qu’à celles qui n’ont de concurrence qu’au sein de l’hexagone. Il est clair que si la France persiste avec des problèmes structuraux aussi graves dans une compétition internationale sans pitié, elle sera reléguée au mieux en deuxième division dit  Gérard Murat Président du Conseil d’Administration de l’Ecole Nationale Supérieure des Ingénieurs Arts et Métiers Paris Tech. Nous sommes en 2012.

Il y a une hausse des coûts salariaux horaires et une augmentation du prix de leurs consommations intermédiaires. De la concurrence en France, des tva à n’en plus finir pour le moindre achat, la moindre intervention est, non pas divine, mais des marchands du temple. Nous n’oublierons pas. Pendant ce temps, sur les marchés, une compétition européenne voire mondiale et une richesse qui n’investit plus en force travail dans notre pays s’intensifie et Jean Valjean n’oublie pas Rome et Napoléon. Les Thénardier s’occupent de Cosette.  

On hue la honte

L’économie a pris la parole. Qui compte ses sous, compte ses morts. Chacun porte sa croix, riches ou pauvres, c’est écrit.

Nous ne parlerons pas de l’administration, Kafka nous a légué le procès d’un innocent accusé dont on ne sait de quoi.

A la sortie du roi s’amuse, Hugo intente un procès à la Comédie-Française: en effet, la censure ayant été abolie après la Révolution de juillet, le théâtre n'a pas à se soumettre à une interdiction illégale. Nous sommes en 1832. Hugo lui-même fait cette déclaration qui s'avèrera par la suite telle une intuition prophétique : Aujourd'hui on me fait prendre ma liberté de poète par un censeur, demain on me fera prendre ma liberté de citoyen par un gendarme ; aujourd'hui on me bannit du théâtre, demain on me bannira du pays ; aujourd'hui on me bâillonne, demain on me déportera. Le tribunal de Commerce se déclarera incompétent et Hugo renoncera de faire appel devant la Cour royale. Le Roi s'amuse, pièce maudite, n'est reprise qu'en 1882 pour les quatre-vingts ans du poète, et elle ne convainc pas absolument.

Les misérables a un double sens, il désigne à la fois celui qui fait le mal et celui qui le subit, il englobe dans le titre du roman « les infortunés et les infâmes ». Il s’applique aussi à ce qui est presque sans valeur, à ce qui n’existe presque pas. Javert a ce mot terrible « ces gens là quand ce n’est pas de la boue, c’est de la poussière »

Dans le désert des tartares de Dino Buzzati, une forteresse militaire attend un ennemi qui ne vient pas.

Et si Notre Dame de Paris symbolisait nos retrouvailles celui de toute la population, Paris et la province, les villes et les campagnes, et si le travail n’aboutit pas à la dégradation de l’homme, (répartition, valeur travail) et si les enfants ne sont pas atrophiés par la nuit (éducation, instruction, justice sociale) et si la déchéance de la femme par la faim se rompait.

On hue la honte

Notre père qui êtes aux cieux priez pour nous.

Sainte Marie, mère de Dieu, toi qui enlève le péché du monde, prends pitié de nous.

ndp3

L’an 1491 est l’arrivée depuis quelques années de la Renaissance. La laïcité amène son esprit. Rome, le Clergé, l’Empereur, l’enseignement par l’église s’en va. L’éducation est confiée à la connaissance et à l humanisme, le progrès, la science, Copernic et Galilée prennent des risques qui nous révèlent l existence du monde et de la terre, elle tourne. C’est un nouveau monde qui prend la parole.

Les Gaffas, aujourd’hui, dont on ignore s’il s’agit de minorités contre des majorités et quelles minorités pour quelles majorités prennent la parole.

On hue la honte

Et si Esméralda pouvait vivre son amour avec Phoebus, et si on se retrouvait sur le parvis de Notre Dame de Paris pour une paix retrouvée.

Victor Hugo aurait fait son œuvre et nous également, porteurs d’eau , gilets jaunes, Anna Karina, Des Grieux, Picasso, Cocteau, Edith Piaf, Gavroche, Paul Eluard, Elsa Triolet, Simone de Beauvoir, Camille Desmoulins, Simone Weil, Pierre Curie, Albert Camus, Monseigneur Lustiger, Simone Veil, Baudelaire, Doisneau , Apollinaire, Jean Luc Godard, Sartre ,Peuple de France.

Allons enfants de la patrie, le jour de gloire est arrivé, peut-être.

Laurent Kiem        Avril 2020

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.