fanchLeBel-Allain
Lecture - écriture - goût de la satire - l'astronomie en découverte - mots croisés - photos
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 avr. 2020

Covid 19 : le tocsin et le glas !

fanchLeBel-Allain
Lecture - écriture - goût de la satire - l'astronomie en découverte - mots croisés - photos
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

     La peur s'est emparée du Pays, grâce aux annonces embrouillées du gouvernement et les punitions relatives aux sorties, grâce aussi aux chaînes en continu qui martèlent sans cesse le nombre de CAS, le nombre de morts.

     L'idée est sans doute de masquer le manque de masques, de tests et le fait d'avoir tardé à sonner le tocsin.

     Il faudra s'expliquer le jour d'après, car si les carences des possibilités d'accueil ne sont pas le seul fait de ce gouvernement, il a largement participé à privilégier la rentabilité de l’hôpital plutôt que son efficacité, après deux années de rejet des demandes.

     Le jour d'après il n'y aura pas d'omerta, tel que cela le fut après les exactions de nos guerres. Il faudra passer à la casserole...et partir, quitter le pouvoir et ses dorures. Il faudra s'expliquer face aux survivants.

     En politique, le premier réflexe c'est le mensonge, le contraire de la vérité, la réponse détournée, zappée...c'est là qu'il faudra que ça change, de toute manière le Pays va s'en rappeler et le Peuple demandera des comptes à ceux qui ne vivent pas la vraie vie.

     Des comptes seront aussi demandés aux exilés fiscaux qui n'ont pas mis leur argent dans le pot commun, en fuyant leurs obligations, en fuyant vers d'autres horizons avec leurs cassettes.

      Mais si le fisc a laissé faire, la fuite devant le virus est impossible, la planète, voyez vous, s'avère ronde.

     Pour en revenir à nos dirigeants, il conviendra rapidement de virer cette lignée d'énarques, de science-potistes, de multi-bardés de diplômes qui n'ont oublié qu'une seule ligne dans leurs bouquins  : "gouverner c'est prévoir" !!!

     Les économistes opérants, les banquiers, les politicards ne devront plus plus être seuls à la barre, ils devront agir sous tutelle, celle de ceux qui savent : médecine, climat, économie...

     D'autres virus nous guettent, résultat du mépris de la santé de la planète (permafrost, anthrax...)

     Des scientifiques de premier plan devront participer à l'élaboration des budgets de la santé, de la stratégie et l'économie devra tendre vers des technologies protectrices de l'environnement.

     Un nouveau projet de vie est primordial, il convient de créer de suite des millions d'emplois afin de produire différemment, afin de panser les plaies de notre pauvre Terre tant méprisée.

     Alors dehors les pilleurs de la Planète, ces rois gavés de homards, de nos vins que nous n'avons pas le droit de boire, ces voyous gavés de bijoux, de voitures, d'argent volé, de yachts insolents...

     L'alerte est brûlante, mais cela sera t-il suffisant pour que tous ces prédateurs ne raisonnent plus seulement à l'échelle de leur propre vie.

Alors, dans le cas contraire, le son du glas s'amplifiera!!!

Fanch

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
En Pologne, le calvaire des exilés
Dans notre émission ce soir, reportage aux portes de l'Union européenne, où des migrants et des migrantes sont toujours retenus dans des conditions inhumaines. En plateau : Anaïs Vogel, qui a fait cinq semaines de grève de la faim pour dénoncer le traitement des exilés à Calais, et Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS. 
par à l’air libre
Journal — France
La candidature de Zemmour prend une mauvaise tournure
L’ancien éditorialiste de CNews et du Figaro a officialisé, mardi, sa candidature à l’élection présidentielle dans un clip reprenant toutes ses obsessions identitaires. Sur le terrain, sa campagne est devenue particulièrement compliquée.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Pour Pécresse et Bertrand, une campagne aux airs de pénitence
Après avoir claqué la porte du parti Les Républicains, ils ont repris leur carte pour obtenir l’investiture présidentielle. Pendant des mois, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont remis les mains dans le cambouis partisan et arpenté les routes de France pour convaincre.
par Ilyes Ramdani
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
La nullité pollue
Il y a peu, vautré devant un énième naufrage filmique d’une plateforme de streaming, j'ai réalisé que ces plateformes avaient entrainé une multiplication délirante des navets qui tachent à gros budget. Fort bien. Mais quand va-t-on enfin parler de l’empreinte écologique démente de ce cinéma, cet impensé dont on ne parle jamais ? Ne peut-on imaginer des films plus sobres -tels ceux de Carpenter ?
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
La beauté fragile d'un combat
« Nous ne combattons pas le réchauffement climatique, nous nous battons pour que le scénario ne soit pas mortel. » Parfois, par la grâce du documentaire, un film trouve le chemin de l’unisson entre éthique et esthétique. C’est ainsi qu’il faut saluer « L’hypothèse de Zimov  », western climatique, du cinéaste Denis Sneguirev, à voir absolument sur Arte.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Les Œillades d'Albi : « Retour à Reims (fragments) » de Jean-Gabriel Périot
Autour de l’adaptation du livre autobiographique du sociologue Didier Éribon « Retour à Reims », Jean-Gabriel Périot avec l’appui de nombreuses archives audiovisuelles retrace l’histoire de la classe ouvrière de 1950 à nos jours.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé