Soîe

soîeSoîe
« Soîe » soulève l’idée que pour que cette métamorphose s’opère il faudrait une conscience de l’humanité en passant par…une psychanalyse de l’humanité: vertigineuse entreprise… Hélas il nous manque probablement un grand psychanalyste pourvu d’un grand divan.

Ou alors, on vire au Soi, et l’Autre devient un autre Soi, un frère mais pas siamois, un frère, un Alter. Changer le monde, c’est d’abord se changer soi même! »
11ème planche Rorsharch
Par mes soins: Fanny de Rauglaudre 2004

 

une nouvelle "fantastique", à ce sujet

http://nerval.fr/spip.php?article148

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.