Auty: au cœur de la résistance

Si l'on en croit les données publiées sur le site www.adprip.fr, ce village de 147 âmes, situé dans le nord du département du Tarn-et-Garonne, détient à ce jour un record: celui du taux de soutien à la proposition de loi référendaire visant à affirmer le caractère de service public national de l'exploitation des aérodromes de Paris.

Plus de la moitié des électeurs inscrits sur les listes électorales d'Auty auraient d'ores et déjà exprimé leur soutien!

Irréductibles Occitans, Quercynois, ou simplement Français, viscéralement attachés à la préservation du bien commun de la Nation face aux appétits insatiables de la finance?

Voilà de quoi tordre le cou à l'idée selon laquelle le refus de brader les bijoux de famille ne serait qu'une préoccupation de bobos parisiens, même si, globalement, la mobilisation est plus forte à Paris et dans sa proche banlieue qu'ailleurs.

À ce jour, quelque 800 000 de nos concitoyens ont signé; le nombre minimal de soutiens à atteindre avant le 12 mars prochain est de 4,7 millions.

Françaises, Français, encore un effort! Ça ne coûte rien et ça peut rapporter.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.