JLM, vous manquez de tenue!

Qu'il semble loin, le tribun charismatique qui était parvenu à rallier 7 millions d'électeurs à son panache!

Depuis, la trajectoire du leader insoumis ressemble tristement à une lente descente vers le fond de l'abîme, ou les abysses.

Après la pantalonnade grotesque à laquelle a donné lieu la perquisition des locaux du mouvement, le résultat calamiteux aux élections européennes, voilà que l'atrabilaire éconduit en ces termes un manifestant contre la réforme des retraites: "Allez, va voir ta mère".

Rien de la gouaille de feu Georges Marchais (grande gueule aussi, en son temps), mais une réplique niveau caillera à laquelle le célèbre "casse-toi, pauv' con" de Nicolas Sarkozy n'a rien à envier, et qui risque également de coller à son auteur comme le sparadrap du capitaine Haddock.

Effet d'autant plus ravageur qu'au cas présent l'interlocuteur de Jean-Luc Mélenchon appartient précisément à l'électorat cible de son mouvement et qu'il est peut-être même au nombre de ceux qui ont voté pour lui.

Le reproche adressé aux élus de la France insoumise était-il fondé ou non, peut nous en chaut.

Toujours est-il que ce dernier incident donne à croire que les parlementaires insoumis seraient désormais coupés du pays réel, aspirés par la caste des importants que leur chef de file pourfendait à l'envi.

Monsieur Mélenchon, vous venez, une nouvelle fois, de vous tirer une balle dans le pied et, dans le même temps, de rendre illusoire, du moins à court terme, le coup de balai auquel vous appeliez lors du scandale Cahuzac.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.