Notre gouvernement, à la rescousse des enfants privés de Noël ?

Je vous invite d'abord à écouter ci-dessous, par la voix de Gérard Miller, une déclaration bienvenue de reconnaissance envers les combats passés et les combats actuels des grévistes…

Une déclaration de G. Miller à écouter et à garder en tête, avant qu'on nous démontre, dans les jours à venir, que ce gouvernement aurait fait du bien-être des enfants de tout le pays une grande cause nationale (quelle ironie), et que les messages larmoyants et évidemment 100% objectifs que commencent à véhiculer responsables politiques et éditorialistes au sujet des enfants qui seront "privés de Noël en famille" par la faute du mouvement actuel seraient autre chose qu'un contre-feu cynique pour décrédibiliser les grèves de la SNCF et de la RATP.

https://www.facebook.com/quoi2news/videos/2584620998293625/

Ce gouvernement qui, rappelons-le :

1- sabre l'éducation des enfants, par sa poursuite de la politique d'appauvrissement de l'Education nationale

2- pervertit le climat social, tacle nos valeurs d'égalité et de fraternité, en invitant sournoisement à repérer et signaler des "signaux faibles" de radicalisation dans le comportement de petits garçons qui ne donneraient pas la main aux petites filles

3- se frotte les mains en préparant une réforme des retraites qui fera des ados d'aujourd'hui les retraités misérables d'après-demain (et de leurs parents, les retraités pauvres de demain, perspective réjouissante pour leur progéniture, l'entrée sur le marché du travail des jeunes se faisant souvent tardivement)

4- démantibule la protection de l'enfance

5- castagne l'accompagnement scolaire des enfants en situation de handicap

6- comprime l'allocation accordée aux familles d'enfants handicapés

7- laboure notre système de santé

8- refuse 99,99% des mesures écologiques qui pourraient protéger notre environnement et le rendre moins toxique, moins étouffant et plus harmonieux pour, justement, nos enfants - et se contente, comme c'est la règle, de mesurettes cosmétiques ridicules

9- insulte et humilie, en les traitant comme des prisonniers, dans les camps de rétention, des enfants ayant pour seuls torts d'être étrangers et réfugiés

10- maltraite physiquement des mineurs ayant eu la mauvaise idée de manifester (lycéens) ou de passer sur le parcours d'une manifestation (simples passants…)

11- arrose d'armes et de formation militaire un gentil pays allié nommé l'Arabie Saoudite, dont il sait pourtant qu'il commet des exactions de grande ampleur sur des civils, enfants compris, dans ce pays dont, hélas, on se fout, nommé le Yémen.

… je trouve que cette liste est déjà bien fournie, donc arrêtons-nous là.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.