Lettre ouverte au Maire de Lapalud

Le secret du vote politique est-il tolérable pour les candidats aux municipales ?

Monsieur le Maire,

Le 4 mars, en réunion publique de la liste que vous conduirez aux prochaines élections municipales, j'ai posez une question à laquelle il a été répondu d'une manière qui ne me semble pas satisfaisante. Je me suis inquiété de savoir si, en votant pour vous et votre liste, je ne risquais pas, indirectement, de voter pour un sénateur LRM – une quinzaine d'élus du prochain conseil seront les grands électeurs appelés à voter pour les sénateurs du Vaucluse en 2020. J'ai donc demandé à être informé sur cette hypothèse car, le parti du Président de la République ayant déjà la majorité absolue à l'Assemblée Nationale, je ne souhaite pas que ce parti règne en maître au Sénat. Il m'a  été répondu... qu'on ne pouvait pas me répondre parce que la question n'avait pas encore été abordée entre colistiers ! Ce qui revient à dire que,  pour vous, il est normal d'accepter de voter pour des candidats à une élection politique sans connaître les opinions politiques des candidats pour lesquels ont vote ! C'est évidemment une extension abusive du secret du vote au profit d'élus qui, du fait qu'ils sollicitent le suffrage des électeurs, perdent le droit au secret du vote politique. Le premier Président de l'Assemblée Nationale, en 1789, s'était pourtant déjà exprimé sur que doit être la règle républicaine: La publicité est la sauvegarde du peuple.  J’espère que pour satisfaire à cette exigence vous prendrez le temps de réfléchir avec vos colistiers pour répondre, en républicain, à ma question du 4 mars  avant le premier tour des élections municipales. Merci.

Salutations.

 

Jean-Claude Leisering

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.