Faustin Kabanza
Abonné·e de Mediapart

15 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 mai 2016

En prison, le chanteur populaire Kizito MIHIGO ne trahit pas ses valeurs

Selon certains témoignages des ex-codétenus de Kizito MIHIGO à la prison centrale de Kigali, ce chanteur populaire n’a pas trahi ses valeurs et son éthique personnelles.

Faustin Kabanza
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Malgré une vie excessivement dure et une terrible souffrance que la prison lui fait endurer, Kizito MIHIGO aurait gardé son esprit de tolérance et  d’ouverture. 

La prison centrale de Kigali comme beaucoup d’autres, est un lieu de détention des accusés de crimes et de délits, tout confondu. Les Rwandais de toutes origines et toutes ethnies y sont écroués et  donc se côtoient. L’harmonie n’y est pas toujours au beau fixe. Parfois, les divergences interpersonnelles ou des conflits intragroupes peuvent, dans certaines circonstances, déborder et opposer radicalement certains prisonniers.

Selon les témoignages, la dimension ethnique est aussi curieusement omniprésente à l’intérieur de ces « Quatre murs, communément connus sous le nom de 19 30». Cela est d’autant plus probable dans la mesure où les accusés du génocide sont encellulés avec  certaines victimes  du génocide ayant été reconnues coupables ou poursuivies pour des  crimes et délits divers.

En revanche, beaucoup de prisonniers saluent l’attitude de  Kizito MIHIGO depuis qu’il est détenu à la prison centrale de Kigali. « Ce garçon est vraiment irréprochable. Depuis qu’il est arrivé, il a beaucoup contribué au retour de la confiance entre certains prisonniers qui étaient constamment en proie à  des haines ethniques » témoigne Th.,  ex-codétenu de Kizito  Mihigo.

Kizito Mihigo artisan d’unité et de réconciliation en prison 

Le compositeur de la chanson « Igisobanuro cy’urupfu : Explication de la mort »,  motif fort probable de sa détention, serait bien déterminé à poursuivre son action d’unifier et de réconcilier les Rwandais. Une concordance de témoignage lui reconnait d’avoir contribué à la prise de parole par tous les prisonniers sans distinction, surtout pendant la période de deuil. C’est une action louable pour le vivre-ensemble des Rwandais, quel que soit le lieu.

Au travers de ses activités quotidiennes en prison, le célèbre chanteur en détention n’hésite pas, semble-t-il, à sensibiliser les détenus aux comportements et aux actions en faveur de la tolérance et de l’unité.

Et bien, pourquoi les autorités et la justice rwandaises ne sont-elles pas préoccupées par la libération de cette personne innocente ? Cette libération relèverait a fortiori la  perception de l’image du gouvernement rwandais, souvent ternie par des actions d’injustice et de manque de liberté d’expression.

Pour rappel, Kizito Mihigo, rescapé du génocide des tutsi a été arrêté en avril 2014 et condamné en février 2015 à 10ans de prison, pour « conspiration contre le gouvernement du président Paul Kagame ». Or, ce chanteur n’a jamais été activiste politique, tous les témoignages sont unanimes. La cause de sa détention est bien sûr à chercher ailleurs et par là, sa chanson « Igisonuro cy’urupfu » censurée par le gouvernement  en est une cause majeure  si ce n’est l’unique motif. 

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Incendies en Gironde : « C’est loin d’être fini »
Dans le sud de la Gironde, le deuxième méga-feu de cet été caniculaire est fixé mais pas éteint. Habitants évacués, élus et pompiers, qui craignent une nouvelle réplique, pointent du doigt les pyromanes avant le dérèglement climatique, qui a pourtant transformé la forêt des Landes en « grille-pain ».
par Sarah Brethes
Journal
Été de tous les désastres : le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal
Des avocates et journalistes proches de Julian Asssange poursuivent la CIA
Deux journalistes et deux avocates américains ont déposé plainte contre l'agence de renseignements américaine et son ancien directeur, Michael Pompeo. Ils font partie des multiples proches du fondateur de WikiLeaks lui ayant rendu visite dans son refuge de l'ambassade équatorienne de Londres alors qu'il été la cible d'une vaste opération d'espionnage.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Écologie
Pour plus d’un quart des Alsaciens, l’eau du robinet dépasse les normes de concentration en pesticides
Dans le Bas-Rhin, des dépassements des limites de qualité ont été constatés dans trente-six unités de distribution qui alimentent en eau potable plus de 300 000 habitants, soit un quart de la population. Le Haut-Rhin est touché dans des proportions similaires.
par Nicolas Cossic (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
« Le canari dans la mine de charbon » : chronique annoncée de la crise du Sri Lanka
La grave crise économique que traverse le Sri Lanka, la suspension du paiement de la dette souveraine et le soulèvement populaire de 2022 ont attiré l’attention du monde entier. Le Sri Lanka est décrit comme le « canari dans la mine de charbon », c’est-à-dire un signe avant-coureur de l’avenir probable d’autres pays du Sud.
par cadtm
Billet de blog
Quand la langue nous fait défaut
Les mots ne sont plus porteurs de sens, ils ne servent qu'à indiquer ce que l'on doit penser et ce qu'il est interdit de penser. La réaction du gouvernement français aux bombardements de Gaza le démontre une fois de plus.
par ekeland
Billet de blog
De Kaboul à Kyiv : femmes déchues de leur citoyenneté
[Rediffusion] Rien en apparence semble lier le sort des femmes afghanes à celui de leurs contemporaines ukrainiennes si ce n’est déjà la dure expérience d’une guerre sans fin. A travers leur corps de femme, peu importe leur âge, elles subissent une guerre menée contre leur statut durement gagné en tant que citoyennes ayant des droits, au nom d’une violence patriarcale que l’on espérait révolue.
par Carol Mann
Billet de blog
Les talibans en Afghanistan : un an de pédocriminalité, de mariages forcés et de suicides
[Rediffusion] Cela fait presqu'un an que les talibans ont repris le pouvoir en Afghanistan. Depuis août 2021, plus d'une centaine de femmes ont été assassinées ou se sont suicidées en Afghanistan. Les talibans apprennent aux enfants à tirer et les exploitent sexuellement.
par Mortaza Behboudi